Article 

PSG/Bâle (4-1, Youth League), le roman-photo

Publié le vendredi 21 octobre 2016 à 20:16 par François Denat
Le PSG a battu mercredi le FC Bâle en Youth League. Voici le match raconté en photos.

Mercredi, 16h, il pleut dur au Camp des Loges pour la réception du FC Bâle pour la Youth League, la Ligue des Champions des U19. Et si le plus grand adversaire des pros est Arsenal, les Suisses sont le réel challenger des jeunes parisiens dans cette phase de poules. Les scouts sont nombreux en tribune (City, Juventus, Dortmund, Everton, etc) et le PSG aligne une grosse équipe.

Certains joueurs sont peu connus, à l'image de Mahamadou Dembele, défenseur central et international U18 :

En revanche, Christopher Nkunku l'est bien plus et le relayeur est actif en ce début de match :

Il n'est pas le seul puisqu'Ikoné est l'homme de la première période avec sa percussion :

Toutefois, c'est Georgen qui sauve son camp après 20 minutes :

Mais Ikoné et les autres repartent à la charge :

Bernède montre ses qualités dans la passe :

Tout comme Callegari au milieu :

Diaby apporte aussi son écot :

Nkunku aussi :

Et si les offensifs brillent, c'est aussi parce que les défensifs veillent :

Mais c'est bien l'ailier gaucher qui fait le plus de différences :

Il provoque d'ailleurs un corner :

Sur celui-ci, Dembele marque de la tête et va fêter son but avec ses coéquipiers :

Les Parisiens finissent de célébrer et les Bâlois encouragent :

Mais le but permet aussi de parler entre coéquipiers, à l'image de Nkunku et Essende :

Paris gère le match et continue d'attaquer, à l'image de Cibois, à la relance

Le milieu Callegari/Bernède construit :

Et le coach François Rodrigues replace :

Ikoné reste insaisissable sur son aile :

Tandis que Callegari continue d'orienter :

Sous l'oeil de son capitaine Felix Eboa-Eboa et de Bernède notamment

Bâle se montre parfois, notamment sur ce coup-franc :

Mais le PSG tient bon derrière, à l'image de cette intervention commune des deux amis Georgen et Callegari :

Les Suisses jouent dur et l'arbitre intervient :

Mais les tacles sont parfois évités, notamment par Callegari :

Sur l'aile gauche, Fodé Ballo-Touré fait souvent mal :

Et il régale les supporters adverses :

Au milieu, le jeune Diaby se balade entre les lignes :

Et il peut s'appuyer sur un Bernède à l'aise derrière lui :

A la pause, Paris mène 1-0 et les joueurs restent concentrés :

Dès le retour des vestiaires, c'est Diaby qui double la mise et est félicité par ses potes :

Les Parisiens continuent toutefois de jouer :

Mais vont un peu moins vite vers l'avant :

Il reste toutefois le poison Ballo-Touré sur son aile gauche :

Devant, Essende rôde et est prêt à faire mal :

Eboa-Eboa tente de réveiller les troupes :

De même qu'Ikoné :

Mais c'est surtout Nkunku qui se montre de plus en plus :

Pour autant, Bâle ne lâche pas :

Et certains Parisiens souffrent un peu physiquement :

Heureusement que certains ont du jus pour deux :

Mais le coach s'inquiète de voir son équipe être moins concentrée :

Alors que Paris faiblit un peu, Bâle va mieux et va toujours autant au contact :

Et François Rodrigues replace de plus en plus :

Reste encore et toujours les valeurs sûres de ce match :

Mais alors que le PSG souffre, Giacomini marque le troisième but :

Et Fodé monte encore et toujours :

Mais la faute obtenue ne donne rien :

Samuel Essende sonne la charge après la réduction du score bâloise :

Et Nkunku est là pour reprendre et marquer le quatrième but :

Ses partenaires félicitent chaudement le meilleur Parisien du second acte :

Les Bâlois ont pris un sérieux coup et Eboa-Eboa est serein derrière :

Tandis que Nkunku finit très fort :

C'est fini, les joueurs sont plus épuisés que réellement heureux malgré la large victoire :

Et les Bâlois remercient leurs fans :

Si cet article un peu particulier vous a plu, n'hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux avec les liens ci-dessous.



News 

Aujourd'hui

jeudi 17 août

mercredi 16 août

mardi 15 août

lundi 14 août

dimanche 13 août

samedi 12 août

vendredi 11 août

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux