Article 

PSG/FC Mantois (2-3, CFA), les performances individuelles

Publié le dimanche 6 novembre 2016 à 8:41 par Dubdadda
Après avoir pourtant mené 2-0, l’équipe réserve du PSG s’est inclinée face au FC Mantois cet après-midi lors du derby yvelinois (2-3). Retour sur les performances individuelles des jeunes Parisiens, désormais à la recherche d’une victoire en championnat depuis le 17 septembre (un nul et trois défaites).

Aggoune : Descamps retenu avec les pros, le jeune gardien a vécu une première titularisation terriblement frustrante. Auteur d’un seul arrêt en toute fin de match, il est cependant allé chercher trois fois le chemin au fond de ses filets. Complètement lâché par ses défenseurs, le portier parisien est tout de même fautif sur le second but en manquant totalement sa sortie aérienne sur corner. Enormément sollicité au pied, il a pris des risques dans le jeu court, souvent à bon escient même si il est notamment à deux doigts de se faire contrer dans les derniers instants de la rencontre.

Eboa Eboa : aligné à un poste inhabituel de latéral droit (même si ce n’est pas la première fois qu’il évolue sur ce côté en jeunes), l’international camerounais s’est montré guère convaincant. Emprunté, il n’a jamais semblé réellement rentrer dans cette rencontre, aussi bien défensivement qu'offensivement. En retard sur la réduction du score mantoise, il est, comme tous ses coéquipiers, à la rue sur les deux coups de pied arrêtés qui amènent la victoire adverse. Un match à oublier.

Rimane : battu dans les airs sur le duel aérien qui précède le premier but du FC Mantes, le capitaine parisien avait vécu jusque là une rencontre relativement tranquille. Malheureusement, il n’a pas su remobiliser ses troupes lorsque le PSG perdait le fil du match en début de seconde période et il est aussi impliqué sur les deux autres réalisations mantoises. 

Batubinsika : décisif dans la surface (57ème), il a retardé l’égalisation mantoise mais lui-aussi est aux abonnés absents sur les deux buts encaissés à l'heure de jeu. Comme son coéquipier de la charnière centrale, il a aujourd’hui alterné le bon et le moins bon.

Ballo Touré : auteur d’une bonne première période avec ses habituelles montées, le latéral gauche parisien a peut-être payé l’enchaînement actuel des matches en baissant clairement le pied après le repos. Il manque de tranchant dans les duels sur les deux buts mantois au cours de la seconde mi-temps. Il est à deux doigts d’égaliser de la tête dans les derniers instants de la rencontre suite à un coup franc de Nkunku.

Epaillard : placé devant la défense, le milieu de terrain parisien a réalisé un bon match se montrant juste dans l’orientation avec peu de déchet technique comme à son habitude.

Nkunku : comme souvent, on a assez peu vu le milieu de terrain parisien qui a eu du mal à prendre le jeu à son compte en début de match mais lorsqu’il a fallu pousser en seconde période il a semblé être le seul à se montrer réellement dangereux dans les 30 derniers mètres. Malheureusement, il manque son duel face au gardien à la 67ème et voit sa frappe raser le poteau à la 75ème. Toujours aussi précieux sur coup de pied arrêté.

Callegari : aligné un cran plus haut avec la présence de Epaillard en sentinelle, le milieu de terrain parisien a réalisé une performance moyenne en ne parvenant pas assez à influencer le jeu de son équipe ou se montrer dangereux dans les 30 mètres adverses (hormis ce joli une deux avec Ikoné à la demi-heure de jeu). Sans doute fatigué, il est remplacé à l’heure de jeu par Demoncy (63ème) qui a touché beaucoup de ballon et montré une belle activité. Dommage cependant qu’il s’écroule dans la surface dans les arrêts de jeu de façon inexpliquable après un excellent service de Robail.

Robail : après quelques minutes timides, l’attaquant nordiste s'est illustré en première période grâce à un jeu dos au but précieux et un jeu en remise à une touche intelligent. Au quart d’heure de jeu, il sollicite une première fois le gardien suite à un très bel enchaînement dans la surface. Sur l’ouverture du score, il réalise un magnifique travail avant de servir sur un plateau Ikone. Il conclut cette excellente période par un but de la tête après avoir manqué une première tentative (33ème). Malheureusement, on ne l’a plus vu après le repos hormis une belle passe pour Demoncy dans les arrêts de jeu.

Ikone : tranchant comme à son habitude sur ses premières prises de balle, le feu-follet parisien a libéré les siens en se montrant particulièrement réaliste sur sa première occasion. Malheureusement, 10 minutes plus tard il manque le but du break en la jouant beaucoup trop facile après un excellent une deux avec Callegari. Avant de sortir, il aurait dû être passeur décisif mais le portier mantois a réalisé un arrêt décisif devant Nkunku. Comme tous les titulaires en Youth League, il a semblé émoussé. Remplacé par Essende (67ème) qui n’a pas réussi à se mettre particulièrement en évidence malgré une belle activité.

Habran : aligné à la pointe de l’attaque en l’absence de Augustin ou encore Ongenda (pourtant non retenus par Unaï Emery), l’ancien Lavallois a eu du mal à exister. En première période, il est cependant impliqué sur le premier but (remise intelligente de la tête sur Robail) avant de délivrer un caviar à Robail sur le second puis solliciter le gardien sur un coup franc puissant (45ème). Malheureusement, il a réalisé un festival de mauvais choix en seconde période lorsque l’équipe poussait et rend au final une copie moyenne. Remplacé par Traoré (80ème) qui, hormis une frappe lointaine non cadrée, ne s'est pas spécialement mis en évidence.



News 

Aujourd'hui

mercredi 29 mars

mardi 28 mars

lundi 27 mars

dimanche 26 mars

samedi 25 mars

vendredi 24 mars

jeudi 23 mars

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux