Article 

Le PSG Hand prend les commandes en Champions League (33-31)

Publié le lundi 5 novembre 2018 à 12:42 par Yorgos Bonos
Dimanche à Coubertin, Paris a remporté le duel des leaders de son groupe de Champions League face aux Hongrois de Szeged (33-31). Il prend deux points d'avance sur son adversaire et déjà six sur Flensburg et Nantes.

Le match

C'est devenu une très bonne habitude, lors des gros matches du PSG Handball à domicile, quand la section football ne joue pas en même temps, les supporters du CUP prennent place derrière le but. La première fois, on s'en souvient, c'était face à Szeged pour arracher une place au Final Four 2017 et les encouragements des ultras n'avaient pas été de trop pour obtenir le précieux sésame.

Face à la même équipe, le Collectif Ultra Paris est là pour prêter main fort aux deux autres groupes de supporters, le 8ème homme et les assidus dans le choc entre les deux dernières équipes qui n'ont connu que la victoire depuis le début de la campagne de Champions League. Et cette rencontre démarre timidement pour les rouges et bleus qui sont efficaces en défense malgré l'absence de Nikola Karabatic mais empruntés en attaque avec des pertes de balle évitables de Nedim Remili (1-5, 8ème).

Mais contrairement à ce qu'indique le score, Paris est dans son match et va progressivement grignoter son retard grâce à un Sagosen intenable. En défense, les Hongrois s'empêtrent dans le dispositif défensif de Raul Gonzalez et laissent Paris revenir à hauteur d'abord (5-5, 13ème) puis prendre très nettement les devants (11-7, 21ème). Paradoxalement ce sont les joueurs qui étaient le plus en difficulté face à Nantes qui se mettent en valeur comme Gensheimer et Corrales à côté d'un Mikkel Hansen qui confirme sa bonne saison en particulier sur les phases offensives.

Pourtant bien en place, le PSG va gaspiller son capital avec une petite baisse de régime pendant les cinq dernières minutes marquées par l'exclusion temporaire de Remili. Les coéquipiers de Thierry Omeyer rejoignent donc les vestiaires en tête sur le plus petit des écarts.

Score à la mi-temps : 15-14

La physionomie de la seconde période est différente de celle de la première. Juan Pastor, l'entraîneur espagnol des Hongrois, fait rentrer le colosse Bodo au poste d'arrière gauche et celui-ci va poser de gros problèmes à l'arrière-garde parisienne. En effet, assez bons défensivements, les Parisiens ne trouve pas de solutions face à l'arrière gauche hongrois qui fusille Corrales. Plus discret mais tout aussi efficace, l'arrière droit Balogh a fait son entrée en seconde période. Les Hongrois en profitent pour reprendre une courte tête sur un but en transition de Bombac (19-20, 38ème).

Paris a laissé passer sa chance de garder une grosse avance pour gérer et s'offre une fin de match à suspense. Heureusement, Benoit Kounkoud marque coup sur coup d'abord de son aile sur attaque placée puis sur une interception et le but sur contre-attaque dans la foulée (21-20, 40ème). Le public s'enflamme à nouveau et Paris se remet la tête à l'endroit. Tactiquement, Raul Gonzalez réajuste ses joueurs pour faire en sorte que Bodo, la principale menace adverse, ne prenne pas la balle dans de bonnes conditions et tout naturellement le PSG reprend son avance jusqu'à compter cinq buts d'écart (32-27, 55ème). 

Malheureusement pour le goal average, les joueurs parisiens vont se tendre à l'approche de la fin du match comme s'ils avaient eu peur de revivre le scénario de la première mi-temps mais c'est bien le PSG Handball qui va remporter ce duel et prendre seul la première place. Avec six points d'avance sur Nantes et Flensburg, les deux troisièmes, c'est même une belle option prise sur l'une des deux premières place du groupe et ses matches retours à domicile en huitième et en quart. 

Score final : 33-31

Fiche technique

PSG-Szeged : 33-31 (15-14) - Stade Pierre de Coubertin - Arbitres : Geipel et Helbig (ALL)

PSG Handball :  Corrales, Omeyer, Gensheimer (9 buts), Sagosen (8), Hansen (5), Remili (3), Kounkoud (2), Toft Hansen (2), Stepancic (2), Ekdahl du Rietz (1), Abalo (1), L.Karabatic, Morros, Keita, Dourte, Nahi.

MOL-Pick Szeged : Sego, Alilovic, Bodo (7 buts), Sostaric (5), Balogh (4), Banhidi (3), Maqueda (3), Sigurmannsson (3), Källman (2), Bombac (2), Zhitnikov (1), Cañellas (1), Henigman, Marin, Blazevic, Gaber, Kasparek.

Les réactions

 

Flensburg bat Skjern et rejoint Nantes à la troisième place

Dans la bagarre pour la troisième place, le grand perdant de cette sixième journée est Skjern qui s'est vu doubler par Nantes samedi avant de perdre face à Flensburg ce dimanche. Nantes et Flensburg se partagent donc la 3ème place du groupe B à six points du PSG solide leader.

Flensburg aura la pression lors des deux prochaines journées avec la double confrontation face au PSG tandis que Nantes jouera la sienne face à Zaporozhye dernier du groupe.

Sixième journée

  • Nantes-Zagreb : 23-20
  • PSG-Szeged : 33-31
  • Celje-Zaporozhye : 33-28
  • Flensburg-Skjern : 26-22

Classement 

  1. PSG : 12 pts (+34)
  2. Szeged : 10 pts (+13)
  3. Nantes : 6 pts (+16)
  4. Flensburg-Handewitt : 6 pts (+7)
  5. Skjern : 5 pts (-9)
  6. Celje : 4 pts (-25)
  7. Zagreb : 3 pts (-21)
  8. Zaporozhye : 2 pts (-15)


News 

mardi 20 novembre

lundi 19 novembre

dimanche 18 novembre

samedi 17 novembre

vendredi 16 novembre

jeudi 15 novembre

mercredi 14 novembre

mardi 13 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux