Article 

Le PSG Hand régale à Kielce (28-34) et se rapproche du Final Four

Publié le dimanche 22 avril 2018 à 9:26 par Yorgos Bonos
Paris n'a pas fait de détails ce samedi contre Kielce, champion d'Europe 2016. Devant de 12 buts à la mi-temps, les Parisiens partiront finalement avec six buts d'avance pour le quart de finale retour samedi prochain à 17h30. Le Final Four de Cologne est tout proche.

Le match

Dans une Hala Legionow bondée, Paris joue bien plus qu'un match. C'est une partie de sa saison qui est en jeu pour ce quart de finale de Champions League face au champion d'Europe 2016. Et si les premières minutes sont équilibrées, ce sont les Parisiens qui prennent progressivement l'ascendant malgré la blessure au pouce de Luka Karabatic (3-3 - 6ème). Très probablement victime d'une fracture, le cadet des frères Karabatic pourrait d'ailleurs voir sa participation à la fin de saison des rouges et bleus être largement compromise.

Ce coup dur pour une pièce essentiel du dispositif offensif et défensif des Parisiens n'entame pas les véléités du club de la capitale qui s'expriment avec un jeu rapide qui met facilement hors de position les Polonais. Le symbole de ce début de match est Benoit Kounkoud. Le Réunionais, intenable en attaque et très solide en défense, désorganise complètement la belle mécanique polonaise et participe grandement au jubilatoire 12-3 que fait subir son équipe à un Kielce sonné (6-15 - 19ème). Dans les buts, le contraste est flagrant entre la paire polonaise Szmal/Ivic décevante et un Omeyer en état de grâce.

Infranchissable, l'Alsacien fait mal aux locaux et permet à son équipe de passer en tête de douze buts à la mi-temps.

Score à la mi-temps : 10-22

Mais Kielce est un grand d'Europe et va revenir de la pause avec de meilleures intentions. Avec un Dujshebaev surexisté sur le banc et mettant une pression folle sur le duo arbitral, les Polonais reviennenr progressivement dans le match. En face, Paris à qui tout réussissait jusqu'alors tombe sur un os en la personne de Slawomir Szmal. Le gardien polonais, élu meilleur joueur du monde en 2009, retrouve son niveau et ranime la flamme d'un public qui n'en demandait pas tant. Dans une ambiance redevenue electrique, les arbitres macédoniens perdent un peu le fil de leur match et amplifient le retour au score des joueurs de Kielce (19-26 - 42ème).

Le bateau parisien tangue mais ne coule pas, moins rapide, moins fluide dans les échanges, il retient le retour de son adversaire et garde toujours un matelas minimal de cinq buts (23-28 - 48ème). Et c'est finalement sur un écart de six buts que les deux équipes se sépareront malgré un but magistral refusé à Hansen lors de la dernière minute. Paris a donc pris une belle option sur la qualification qu'il conviendra de confirmer samedi prochain à 17h30.

Score final : 28-34

Fiche technique

Kielce-PSG : 28-34 (10-22) - Hala Legionow (Kielce, POL) - Arbitres : Pavicevic et Raznatovic (FYR)

PGE Vive Kielce : Szmal (7 arrêts à 23%), Ivic (4 arrêts à 27%), Dujshebaev (7 buts), Jurecki (4), Bielecki (3), Zorman (3), Mamic (3), Bombac (3), Jachlewski (2), Janc (2), Jurkiewicz (1), Aguinagalde, Strlek, Kus, Djukic.

PSG Handball : Corrales (1 arrêt à 50%), Omeyer (11 arrêts à 29%), Abalo (5), Hansen (5), N.Karabatic (5), Gensheimer (4), Nielsen (4), Kounkoud (4), Remili (4), Sagosen (2), L.Karabatic (1), Narcisse, Mollgaard, Stepancic, Keita, Nahi.

Résumé et réactions

Paris et Montpellier en ballotage en attendant Nantes

Deux quarts sur quatre ont déjà été joués et les équipes françaises ont fait chacune un très bon résultat à l'extérieur, Montpellier à Flensburg (28-28) et Paris à Kielce.

Ce dimanche, les deux derniers quarts se joueront et une équipe française est engagé. Nantes recevra en effet l'équipe danoise de Skjern dimanche tandis que Kiel sera opposé au Vardar.

Quarts de finale

  • Flensburg-Montpellier : 28-28
  • Kielce-PSG : 28-34
  • Nantes-Skjern
  • Kiel-Vardar


News 

samedi 26 mai

vendredi 25 mai

jeudi 24 mai

mercredi 23 mai

mardi 22 mai

lundi 21 mai

dimanche 20 mai

samedi 19 mai

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux