Article 

Paris à deux visages contre Cesson-Rennes (32-25)

Publié le jeudi 16 novembre 2017 à 18:15 par Yorgos Bonos
Mené une grande partie de la première période, le PSG a finalement déroulé pour s'imposer nettement face à Cesson-Rennes. Il reste deuxième à une longueur de Montpellier.

Le match

Alors que Veszprém fait relâche cette semaine pour préparer au mieux sa revanche contre Paris ce samedi, le PSG, qui enregistrait le retour de son capitaine Daniel Narcisse, devait faire le boulot face à Cesson-Rennes à la lutte pour se maintenir. Et entre manque d'engagement et volonté de se préserver, les Parisiens débutent complétement à l'envers ce match contre des Cessonais qui jouent à 100 à l'heure. Malgré les pertes de balle des Bretons et les arrêts de Rodrigo Corrales, les rouges et bleus ne trouvent pas la bonne carburation et courent après le score (10-12).

Il n'en fallait pas plus à Serdarusic pour faire rentrer Nikola Karabatic sur le terrain. Et le meilleur joueur du Monde 2016 va montrer pourquoi il est indispensable à son équipe et à quel point il manquera pendant sa suspension de quatre matches qu'il purgera contre Aix, Tremblay et Nantes par deux fois. Avec un engagement maximal, il va faire exploser la défense cessonaise et permettre à son équipe de rentrer au vestiaire avec une avance peu méritée d'un but.

Score à la mi-temps : 14-13

Visiblement éprouvés, à l'image d'un Sylvain Hochet à bout de souffle au micro de beIN Sports, les Cessonais ne rentrent pas dans la deuxième période comme pour la première. Les contre-attaques sont moins tranchantes et la défense laisse des espaces dont se régalent les arrières parisiens. Avec un Corrales toujours intraitable dans ses cages, avec un niveau qu'il n'avait plus montré depuis quelques temps, le PSG s'envole au score. Tout va mieux et Hansen s'autorise une fantaisie comme avec une merveille de roucoulette sur pénalty pour passer l'écart à +5 (22-15 - 43ème).

C'est trop pour Cesson qui y aura cru vingt minutes. Paris est trop fort et termine le match avec sept buts d'avance. Il reste en position de chasseur un point derrière Montpellier. Paris aura moins fait tourner que prévu avant le retour à Veszprém ce samedi (17h30 sur beIN Max 9) mais l'essentiel est préservé.

Score final : 32-25

Fiche technique

PSG-Cesson-Rennes : 32-25 (14-13) - Stade Pierre de Coubertin - Arbitres: Bader et Weber

PSG Handball : Corrales (20 arrêts à 47%), Omeyer (1 arrêt à 100%), Hansen (7 buts), N.Karabatic (6), Gensheimer (5), Remili (3), Kempf (3), Stepancic (3), Sagosen (2), Nielsen (2), Mollgaard (1), Kounkoud, Damjanovic, Narcisse, Nahi.

Cesson-Rennes Métropole Handball : Bonnefoi (6 arrêts à 18%), Lettens, Villeminot (5 buts), Beauregard (3), Hochet (3), Le Boulaire (3), Ooms (2), Guillo (2), Lanfranchi (2), Delecroix (1), Derbier (1), Dupont-Marion (1), Qerimi (1), Doré (1), Bolaers, Gudmundsson.

Réactions

Montpellier ne faiblit pas

Dans les autres rencontres, en attendant Toulouse-Nîmes ce jeudi, tous les favoris l'ont emporté. C'est notamment le cas de Montpellier qui reste à la première place du classement avec un point d'avance sur Paris.

La lutte pour la première place promet d'être passionnante et promet un choc pour le dernier match du PSG de l'année civile. En effet, les deux équipes se rencontreront dans l'Hérault le 21 décembre avant les fêtes et la trêve internationale et l'Euro 2018 en Croatie.

9ème journée

  • Aix-Dunkerque : 27-32
  • Chambéry-Tremblay : 33-29
  • Saint-Raphaël-Ivry : 35-25
  • Massy-Montpellier : 15-21
  • Nantes-Saran : 31-29
  • PSG-Cesson-Rennes : 32-25
  • Toulouse-Nîmes



News 

Aujourd'hui

jeudi 14 décembre

mercredi 13 décembre

mardi 12 décembre

lundi 11 décembre

dimanche 10 décembre

samedi 09 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux