Article 

PSG Hand, ça ne passe plus

Publié le dimanche 23 septembre 2018 à 1:57 par Yorgos Bonos
Sous l'impulsion de son nouvel entraîneur, Raul Gonzalez, le jeu défensif du PSG est en train de se métamorphoser. Avant le match de ligue des champions contre Celje ce dimanche (17h sur beIN Sports 3), Saint Raphaël a pu en faire l'amère expérience ce jeudi après avoir profité des largesses parisiennes trois semaines plus tôt.

Saint Raphaël le révélateur

Avant de rencontrer Celje ce dimanche à Coubertin (17h sur beIN Sports 3), Paris a pu se rassurer cette semaine sur les progrès dans son jeu. Opposés à Saint Raphaël pour son premier match officiel le 1er septembre dernier, les rouges et bleus avaient semblés bien naïfs défensivement et s'étaient fait reprendre en fin de match avec une défaite d'un petit but (25-26).

Ce jeudi, changement de décor total. Malgré l'absence de Gensheimer sur l'aile gauche, remplacé par un Adama Keita énormissime aussi bien offensivement que défensivement, les Parisiens ont montré un tout autre visage à Coubertin et ont atomisé la belle équipe raphaëloise qui a semblé à court de solutions en attaque. Sauvés par un duo arbitral très lent pour signaler les refus de jeu, les joueurs du SRVHB ont eu toutes les peines du monde à jouer face à une défense toujours en mouvement pour bloquer les solutions de passe du porteur du ballon. L'un des grands bonhommes de cette défense new look est bien sûr Nikola Karabatic aussi bien en couverture qu'en sortie de défense pour chasser son adversaire direct.

Même contre le jeu rapide ou l'attaque à sept en faisant sortir le gardien de but, tactiques qui avaient fait tant de mal contre Saint Raphaël et Nantes lors du Trophée des Champions, Paris a trouvé des solutions et s'est logiquement envolé au score tout au long de la partie. Le PSG comptait même neuf buts d'avance avant de faire rentrer les jeunes Dourte et Goujon pour faire reposer les titulaires (30-21 - 52ème).

Ces belles promesses seront donc à confirmer ce dimanche en Ligue des Champions contre les Slovènes de Celje, jeune équipe toujours dangereuse qui avait notamment réussi l'exploit de gagner à la Sparkassen Arena de Kiel en phase de groupe la saison dernière.

Fiche technique

PSG-St Raphaël : 32-29 (19-13) - Stade Pierre de Coubertin - Arbitres : Sami et Bounouara

PSG Handball : Omeyer (11 arrêts à 30%), Corrales, Hansen (6 buts), Remili (6), Keita (4), N.Karabatic (4), Sagosen (3), Toft Hansen (3), Abalo (3), Kounkoud (2), L.Karabatic (1), Morros, Stepancic, Nahi, Dourte, Goujon.

St Raphaël Var Handball : Popescu (5 arrêts à 22%), Demaille (4 arrêts à 24%), Caucheteux (9 buts), Toto (4), Dipanda (4), Barachet (3), Kolakovic (3), Vigneron (2), Sarmiento (2), Gayduchenko (1), Mapu (1), Simicu, Jurka, Trottet, Krakowski.

Résumé et réactions

 

Paris, Montpellier et Nantes déjà là

Sans surprise les trois favoris de la compétition sont bien au rendez-vous de ce début de saison avec 3 victoires chacun pour Montpellier, Nantes et Paris. Nîmes et Chambéry complète le quintètte alors qu'Aix et Saint Raphaël sont déjà décrochés avec respectivement 2 et 0 points.

3ème journée

  • Cesson-Rennes-Toulouse : 29-29
  • Pontault-Combault-Nîmes : 27-31
  • Tremblay-Aix : 30-29
  • Montpellier-Istres : 33-27
  • Chambéry-Dunkerque : 25-23
  • Ivry-Nantes : 24-32
  • PSG-St Raphaël : 32-29

Classement

  1. PSG : 6 pts (+27)
  2. Nantes : 6 pts (+19)
  3. Montpellier : 6 pts (+14)
  4. Nîmes : 6 pts (+10)
  5. Chambéry : 6 pts (+7)
  6. Tremblay : 4 pts (+2)
  7. Aix : 2 pts (-2)
  8. Ivry : 2 pts (-18)
  9. Toulouse : 1 pt (-7)
  10. Istres : 1 pt (-13)
  11. Dunkerque : 1 pt (-3)
  12. Cesson-Rennes : 1 pt (-9)
  13. St Raphaël : 0 pt (-6)
  14. Pontault-Combault : 0 pt (-21)

PSG-Celje sera diffusé ce dimanche à 17h sur beIN Sports 3.



News 

lundi 10 décembre

dimanche 09 décembre

samedi 08 décembre

vendredi 07 décembre

jeudi 06 décembre

mercredi 05 décembre

mardi 04 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux