Article 

Alves : «Tout le monde pouvait voir dans mes yeux que quelque chose n'allait pas»

Publié le dimanche 13 mai 2018 à 13:28 par Philippe Goguet
Gravement blessé au genou, Dani Alves s'est exprimé sur son cas dans les colonnes du magazine Players' Tribune. Il révèle notamment avoir compris tout de suite qu'il ne serait pas à la Coupe du Monde en juin prochain mais refuse de se lamenter. Au contraire, il pense même à la prochaine...

A 35 ans, Dani Alves ne participera pas à la Coupe du Monde suite à sa rupture d'un ligament du genou droit contractée en finale de la Coupe de France contre Les Herbiers et c'est dans les colonnes du Players' Tribune, un magazine en ligne alimenté par des sportifs de haut niveau, qu'il est revenu sur sa grave blessure. D'entrée, il revient sans trembler sur le drame : «Quand j'ai senti la douleur au genou, mon âme est sortie de mon corps. J'ai su dès le moment où je suis tombé sur le gazon que je n'allais pas être dans l'avion pour Russie et la Coupe du Monde.»

Il développe ensuite les circonstances de l'après-blessure : «Dans le vestiaire, les médecins du PSG me disaient que nous devrions attendre quelques jours pour avoir les résultats d'autres tests médicaux mais je savais dans mon coeur que c'était fini. Tout le monde était en train de célébrer avec le trophée de la Coupe de France et je n'ai jamais voulu montrer la moindre émotion négative à mes partenaires autour. Si vous connaissez Dani Alves, alors vous savez qu'il est un p***** de joyeux personnage. Donc je rigolais et tentais de m'amuser. Mais tout le monde pouvait voir dans mes yeux que quelque chose n'allait pas.»

Toujours aussi remonté, il continue : «Je n'ai pleuré qu'une fois, quand j'étais tout seul. Et laissez-moi vous dire quelque chose : je ne veux pas que quiconque pleure pour moi. Je ne veux pas que quiconque se sente désolé pour moi. J'ai vécu mes rêves. Dani Alves ne va pas à la Coupe du Monde mais il est toujours un p***** de joyeux personnage.» Par la suite, le latéral droit exprime toute sa confiance envers sa sélection pour ramener le trophée au pays, mettant en avant les forces du groupe.

Le Brésilien de 35 ans balaye aussi les rumeurs d'une éventuelle fin après cette blessure, affichant une forte détermination : «Je ne me considère pas comme un vétéran. Comme vous pouvez le voir, mon esprit a environ 13 ans. Qui sait, peut-être qu'à l'approche du Mondial 2022, je serai toujours là à me battre pour une place dans l'équipe. Mon corps aura 39 ans, mais mon esprit aura tout juste atteint les 17 ans.» Le joueur conclut finalement à sa façon : «Si nous gagnons la Coupe du Monde, je ne vais pas hurler. Pour une fois, je le promets, je me tairai. Il n'y aura pas de mots de Dani Alves. Je ne dirai rien. Je serai seulement en train de pleurer.»

 

Joueur(s) lié(s) 


News 

samedi 26 mai

vendredi 25 mai

jeudi 24 mai

mercredi 23 mai

mardi 22 mai

lundi 21 mai

dimanche 20 mai

samedi 19 mai

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux