Article 

Neymar blessé avec le Brésil, une déveine (très) récurrente

Publié le mardi 15 octobre 2019 à 17:41 par Philippe Goguet
Pour la troisième fois lors de ses quatre derniers passages en sélection, Neymar est revenu blessé avec le Brésil. Un manque de chance sacrément récurrent qui vient sanctionner une surutilisation du joueur par sa sélection nationale.

Un peu moins de 12 minutes de jeu avec le Brésil ce dimanche du côté de Singapour et quatre semaines d'absence pour le PSG, la participation de Neymar au match amical contre le Nigeria trois jours après avoir joué l'intégralité de celui contre le Sénégal aura coûté cher au club parisien. Mais ce qui pourrait être un simple accroc de parcours, de nombreux clubs voyant leurs joueurs revenir blessés de la trêve internationale, commence à être très récurrent dans le cas de Neymar et de sa sélection.

Trois blessures lors des quatre derniers rassemblements

Il faut bien évidemment rappeler que c'est sous le maillot du PSG que le Brésilien s'est sévèrement blessé ces deux dernières années avec la fameuse blessure au métatarse en février 2018 puis la rechute en janvier 2019 qui lui ont fait louper trois mois de compétition à chaque fois. Il n'empêche que la Seleção renvoie très régulièrement le joueur en piteux état à Paris. En juin dernier, c'est lors d'un match amical sous les couleurs auriverde face au Qatar que le n°10 se fait une grosse entorse de la cheville qui va l'éloigner des terrains durant un gros mois, signant le début d'un été très compliqué.

Plus ennuyeux, Neymar était également revenu blessé lors de son précédent passage en sélection. Le 20 novembre 2018, le Brésil défie le Cameroun en match amical et Neymar doit sortir après 5 minutes de jeu à peine, touché aux adducteurs de la cuisse droite... Le joueur avait pourtant ressenti des douleurs dès l'échauffement mais avait quand même joué. Cette blessure forcera même Neymar à jouer en partie blessé face à Liverpool (2-1) et l'Etoile Rouge (4-1), deux matches que le PSG devait impérativement gagner. Outre ces deux parties, Neymar ne jouera qu'une heure à Bordeaux durant toute la fin d'année 2018...

Un joueur qui revient vidé à chaque fois

Mais le Brésil avait également rendu le joueur en piteux état lors des deux trêves internationales précédentes. En septembre 2018, deux matches amicaux joués aux États-Unis forcent Thomas Tuchel à ne pas prendre le joueur dans son groupe pour la réception de Saint-Étienne lors du match qui suivait cette trêve. Rebelote en octobre ! Cette fois-ci, c'est en Arabie Saoudite que le Brésil va jouer ses matches amicaux et Neymar, rincé après avoir joué deux fois 90 minutes en quatre jours sous les couleurs brésiliennes, part après se ressourcer physiquement au Portugal. Là encore, Thomas Tuchel le laisse au repos pour le match post-trêve contre Amiens...

Si les blessures de Neymar sont aussi dues à un manque de chance, dur de ne pas voir à quel point le joueur finit lessivé à chaque trêve internationale, surexploité par son équipe nationale et sa tournée Brazil Global Tour qui lui fait parcourir le monde entier pour jouer des matches amicaux. Ses sélectionneurs successifs ne le reposent guère et Tite ne l'a utilisé comme remplaçant que... deux fois, le titularisant tout le reste du temps dès lors qu'il est disponible.

La dernière exception date du mois de septembre dernier pour un amical face au Pérou joué à Los Angeles trois jours après voir joué à Miami, soit à l'autre bout des États-Unis. Une précaution prise vu que Neymar avait joué à cette occasion son premier match de la saison après un été hors des terrains. L'autre exception date de juin 2018 pour un amical face à la Croatie, le match de reprise du joueur post-blessure au pied droit. Quant à sa précédente non-titularisation avec la Seleção, elle remonte même à... septembre 2015, quand Dunga était encore à la tête du Brésil.

Mais au final, à quoi attribuer les blessures de Neymar en sélection ? Si la surutilisation du joueur est évidente, cf ses 100 sélections à 27 ans seulement, il faut noter que pratiquement tous les soucis médicaux du Brésilien sont issus d'un contexte différent. La blessure à la cheville face au Qatar en juin dernier vient d'un tacle mal évité et n'a rien à avoir avec les deux dernières autres blessures contractées qui sont musculaires.

Quant aux soucis musculaires récurrents de Neymar avec sa sélection, il serait facile de pointer du doigt les voyages longue distance du Brésilien mais la blessure de novembre 2018 avait été contractée lors d'un match qui se jouait à... Londres, pas vraiment une destination exotique ni éprouvante physiquement en termes de voyage. Reste qu'un peu plus de protection pour un joueur qui devient de plus en plus fragile semble être nécessaire. Le PSG s'y attèle très régulièrement, le Brésil pourrait bien devoir faire de même à l'avenir.

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

jeudi 14 novembre

mercredi 13 novembre

mardi 12 novembre

lundi 11 novembre

dimanche 10 novembre

samedi 09 novembre

vendredi 08 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux