Article 

Voir Cavani face aux Bleus «serait un miracle» selon la presse uruguayenne

Publié le mercredi 4 juillet 2018 à 13:24 par Marius Cassoly
Selon la presse uruguayenne, il faudrait rien de moins qu'«un miracle» pour voir Cavani affronter l'équipe de France ce vendredi en quart de finale de la Coupe du Monde.

Le média uruguayen «Ovacion» est catégorique : une participation d'Edinson Cavani au quart de finale de la Coupe du Monde 2018 face à la France vendredi relèverait du «miracle». Blessé au mollet gauche face au Portugal samedi dernier, l'attaquant du PSG avait du quitter la pelouse en cours de rencontre, après avoir inscrit un doublé, permettant à la Celeste de se qualifier. Souffrant d'un «oedème au muscle jumeau interne (mollet) de la jambe gauche, sans rupture de fibres musculaires», l'international uruguayen était encore gêné hier, malgré que la douleur et l'inflammation au mollet aient disparu. 

Toujours autant pessimiste quant à une titularisation d'«El Matador» face aux Bleus, le journal uruguayen se projette sur un autre scénario : celui de faire rentrer Cavani en cours de match. Est-ce envisageable ? La réponse est plutôt négative. «Ovacion» rapporte qu'Oscar Tabarez, le sélectionneur, et le docteur Alberto Pan n'ont pas l'habitude de prendre ce genre de risques, et privilégient la santé du footballeur. Et si vous vous interrogiez sur la possibilité d'utiliser des infiltrations, la réponse est également négative. Ces dernières ne s'appliquent que pour les articulations (la cheville, le genou, l'épaule, etc.), mais pas pour les blessures musculaires, cela risquant d'anesthésier la zone en question.

Du côté de la presse française, même son de cloche. «Sa titularisation est quasiment impossible» rapporte une source proche du staff uruguayen à nos confrères de RMC Sport. Le PSG, forcément au courant, espère qu'on ne prendra aucun risque avec Cavani, poursuit le média français. Cette hypothétique participation du natif de Salto au quart de finale vendredi prochain fait réagir du côté des Bleus.

Présent ce matin en conférence de presse du côté d'Istra, camp de base de l'équipe de France, Adil Rami, qui n'a disputé aucune minute lors de ce Mondial, est clair sur le sujet : «Le malheur des uns fait le bonheur des autres. On parle d'Edinson Cavani, l'un des meilleurs attaquants au monde, qui est en pleine confiance dans cette compétition. Ce n'est pas plus mal pour nous qu'il soit blessé. J'ai connu une petite blessure au mollet et ça m'a pris du temps. J'ai essayé de m'occuper de la science, ce n'est pas facile. Donc je pense que s'il joue contre nous, il aura bien démonté la science, lui. Il faut arrêter de nous faire croire qu'il sera disponible contre nous.»

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

jeudi 19 juillet

mercredi 18 juillet

mardi 17 juillet

lundi 16 juillet

dimanche 15 juillet

samedi 14 juillet

vendredi 13 juillet

jeudi 12 juillet

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux