Article 

Draxler : « On a encore de gros matchs à jouer »

Publié le jeudi 22 mars 2018 à 9:20 par Marius Cassoly
Julian Draxler s'est longuement exprimé sur le site internet du PSG, revenant sur la désillusion en Ligue des Champions face au Real Madrid, et se projetant sur les différents enjeux qui animeront la fin de saison parisienne.

Alors que son avenir avec le Paris Saint-Germain est encore trouble, Julian Draxler s'est exprimé dans « This is Paris », le magazine vidéo du PSG. Il est tout d'abord revenu sur le point noir de la saison de Paris, à savoir la terrible désillusion du club de la capitale sur la scène européenne, avec l'élimination face au Real Madrid. Une défaite que le joueur de 24 ans semble avoir du mal à encaisser : « C’était difficile de s’y remettre, de retrouver la Ligue 1. On avait de gros objectifs cette saison en Ligue des Champions. Bien sûr qu’on a affronté une grande équipe, le Real Madrid, tenant du titre. Une équipe de classe mondiale » 

Le traumatisme madrilène 

« C’est dur de se remettre au travail » 

Draxler, qui n'a joué qu'un petit quart d'heure lors du match retour au Parc, poursuit son explication en remettant en question son équipe, pas à la hauteur de l'événement : « Ce qui était décevant, c’est que l’on n'a pas performé comme on peut le faire. On est bien meilleurs que ce qu’on a montré sur le terrain. C’est pour cela que tout le monde était choqué et dessus. Donc c’est dur de se remettre au travail, à la Ligue 1. Mais on est footballeurs professionnels, c’est notre travail. Nous devions nous concentrer sur les prochains matches, et je crois que nous l’avons bien fait, même si ça n’a pas été facile d’oublier cette rencontre contre le Real. »

Néanmoins, le numéro 23 parisien tente de relativiser et se projete sur la fin de saison, qui réserve selon lui quelques belles échéances : « On a encore de gros matchs à jouer, avec j’espère deux finales à disputer, en Coupe de France et en Coupe de la Ligue. On veut aussi continuer en championnat, progresser. Ce serait une bonne saison si on gagne les trois trophées en France. L’an dernier, on a pas réussi à gagner la Ligue 1. Ce serait mon premier championnat de France. C’est l’objectif, on veut bien le faire, et avec le plus de points possibles. On veut montrer à tout le monde en France et surtout à nos supporters que la saison n’est pas finie. Ils peuvent s’attendre à du bon football de notre part. Ils sont tous invités à nous rejoindre au Parc. »

Plus bas sur le terrain

Suite à la forte concurrence avec les arrivées de Neymar et Mbappé cet été, Julian Draxler est redescendu d'un cran sur le terrain, passant du poste d'ailier gauche à celui de relayeur gauche. L'international allemand (40 sélections, 6 buts), inscrit donc moins de buts, et se mue dans un rôle de passeur décisif. L'ancien joueur de Wolfsburg a déjà délivré 10 passes décisives cette saison, toutes compétitions confondues, contre seulement 3 la saison passée.

« Je me sens bien à ce poste »

Un nouveau rôle qu'il semble lui convenir : « Je me sens bien, j’ai de bons coéquipiers à mes côtés. Marco Verratti, Adrien Rabiot ou encore Thiago Motta. Ce n’est pas trop compliqué d’apprendre ce nouveau poste. Nous sommes de bons joueurs, on sait quoi faire sur le terrain. Ce que j’aime avec ce nouveau poste, c’est qu’on touche beaucoup le ballon. Avec Marco et Thiago, on peut jouer en triangle, et on touche la balle 80 à 100 fois par match. C’est beaucoup plus qu’en tant qu’attaquant. »

Draxler, qui n'a scoré que quatre fois cette saison, contre dix la saison passée, a bien conscience de son nouveau rôle, destiné à servir ses coéquipiers : « Évidemment, on ne va pas marquer vingt buts par saison, parce qu’on doit bien défendre, être en position d’aider l’équipe. On a trois, quatre fantastiques attaquants toujours capables de marquer. C’est le plus important pour eux. Notre job est donc de faire des passes pour qu’ils marquent. »

La fusée Mbappé

 « Il marque des buts importants »

Le joueur Parisien en profite pour encenser les qualités de son coéquipier en attaque, Kylian Mbappé : « Il est très rapide. Parfois, c’est une bonne idée de juste envoyer le ballon dans sa direction. La rapidité de Kylian est incroyable. On peut le trouver dans les petits espaces, et il marque des buts importants. »

Cette délicieuse offrande adressée par Draxler à Mbappé illustre d'ailleurs parfaitement les propos de l'ancien joueur de Schalke 04 : 

PSG-Monaco, version 2016-2017

« C’était un gros match »

À quelques jours de la finale de la Coupe de la Ligue qui opposera Paris à Monaco, Julian Draxler est revenu sur celle de l'édition dernière, qui opposait les deux mêmes équipes. Les hommes d'Unai Emery l'avait emporté largement, sur le score de 4 buts à 1, dans un contexte totalement opposé à celui de cette saison : « Je me souviens de tout. Il y avait une bonne ambiance contre Monaco. Ils étaient très forts l’an dernier. C’était un gros match. C’était important pour nous de les battre, parce qu’ils étaient premiers (ndlr : en Ligue 1). Ils faisaient une saison merveilleuse. On avait montré sur ce match qu’on était aussi fort qu’eux. »

Une confrontation au cours de laquelle Draxler s'était illustré de la meilleure des manières : « Pour moi c’était spécial, parce que j’ai marqué et fait une passe à Angel. Une journée parfaite. Dans ce genre de matchs, il faut montrer que tu as une grosse équipe et des grands joueurs. On a beaucoup de qualités et si on joue notre meilleur football, je suis sûr qu’on va gagner. »

Il ne reste plus qu'à espérer que les joueurs Parisiens rééditent une telle performance le 31 mars prochain au Matmut Atlantique à Bordeaux, face au même adversaire. 

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

mercredi 18 avril

mardi 17 avril

lundi 16 avril

dimanche 15 avril

samedi 14 avril

vendredi 13 avril

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux