Article 

Kimpembe : « Je ne suis pas un phénomène »

Publié le mardi 8 septembre 2015 à 10:19 par Rédaction
Après avoir connu sa première sélection avec les Bleuets le week-end dernier, Presnel Kimpembe s'est entretenu avec Le Parisien. Il revient sur ses débuts avec deux groupes de qualité, ceux du PSG et de France Espoirs.

Souvent comparé à son illustre ainé Mamadou Sakho, qui évolue au même poste, Presnel Kimpembe s'est confié à Frédéric Gouillard dans Le Parisien du jour. Le jeune défenseur central (20 ans) formé au PSG revient dans l'entretien sur sa première cape en équipe de France Espoirs et son début de carrière avec les triples champions de France. Une bonne expérience vécue en tant que titulaire malgré la défaite (3-2) en Islande d'un côté, des exemples à suivre et de l'humilité de l'autre.

Sa première sélection

S'il n'a pu empêcher la défaite de son équipe face à l'Irlande, samedi dernier, pour le premier match de campagne qualificative à l'Euro Espoirs 2017, Kimpembe confie qu'il a ressenti « beaucoup de joie » quand le coach lui a appris qu'il était titulaire lors de la causerie. Il ajoute qu'il a cherché à ne pas s'emballer et que cette convocation lui prouve que le sélectionneur des Espoirs, Pierre Mankowski, lui fait confiance, mais le joueur se dit frustré par cette première soldée par un résultat négatif : « cette défaite me cause beaucoup de frustration. Je suis certain qu'à 11 on aurait pu l'emporter. Maintenant, il faut se servir de ce revers pour se reprendre face au Brésil. » Le gardien des Bleuets, Paul Nardi, avait en effet été exclu dès la 7ème minute sur une mauvaise sortie.

Un intégration facilitée

Grâce à la présence de plusieurs joueurs formés au PSG, tout comme lui, Presnel Kimpembe s'est « facilement » intégré au groupe Espoirs : « je connais de nombreux joueurs, notamment Kingsley (Coman), Adrien (Rabiot) et Antoine (Conte) avec lesquels j'ai joué au PSG. Antoine me donne beaucoup de conseils.  » Des conseils qui lui seront précieux puisqu'il affirme vouloir s'imposer en équipe nationale espoirs :« observer, c'est bien, mais je préfère être sur le terrain. »

Rester au PSG, le bon choix

Barré par la concurrence dans son club formateur, le natif de Beaumont-sur-Oise sait qu'il ne jouera pas énormément au PSG cette année, mais ne remet pas en cause son choix de rester, au contact de grands joueurs : « je tiens à préciser que je n'ai jamais voulu quitter le PSG. Ensuite, je pense que j'ai progressé en m'entraînant avec des joueurs comme Ibra ou Cavani. J'ai emmagasiné de la confiance et je l'ai ressentie lors du tournoi de Toulon en juin.» Lucide, il ne manque pas de rappeler qu'il était arrivé au bout de son contrat de stagiaire en juin dernier, précisant qu'il avait « la dalle » : « Je jouais un peu ma dernière carte » conclut-il.

Ses modèles

Latéral gauche par le passé, Presnel Kimpembe confie que le Brésilien Marcelo a longtemps été son modèle. Depuis son replacement dans l'axe, le joueur de 20 ans tire son inspiration de son coéquipier David Luiz, qu'il apprécie sportivement mais aussi humainement : « c'est celui avec lequel j'échange et travaille le plus lors des entraînements. Parfois, on reste plus de temps que prévu sur le terrain après les séances et il me donne beaucoup de conseils. Il insiste beaucoup sur la concentration, sur le fait qu'il ne faut jamais se relâcher tout au long du match. C'est souvent le point faible chez les jeunes joueurs. En plus, il est un peu fou-fou, donc on rigole bien.»

La comparaison avec Mamadou Sakho

Très (presque trop) facile, la comparaison avec l'ancien défenseur parisien formé au club s'arrête au minimum aux portes de l'équipe de France, sur laquelle le journaliste le questionne : « Je ne suis pas un phénomène et je n'ai encore rien fait dans ma carrière, je ne peux pas penser à l'équipe de France. »

Ce soir, les Bleuets affronteront leurs homologues brésiliens à 21 heures dans la MMA Arena (Le Mans) pour un match amical de prestige. Kimpembe pourrait une nouvelle fois être titulaire.

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

mercredi 13 décembre

mardi 12 décembre

lundi 11 décembre

dimanche 10 décembre

samedi 09 décembre

vendredi 08 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux