Article 

Pastore : « Mon jeu, je ne le changerai pas »

Publié le vendredi 26 juin 2015 à 16:10 par Philippe Goguet
Javier Pastore a évoqué son rôle et sa façon de jouer auprès de la presse argentine. Il sait que son jeu tend à diviser les observateurs mais n'entend pas le changer pour autant.

Alors qu'il affronte cette nuit la Colombie en quart de finale de la Copa America avec l'Argentine, Javier Pastore a accordé quelques interviews à des médias argentins pour évoquer son jeu, lui que l'Argentine redécouvre à mesure qu'il s'installe comme un indéboulonnable dans l'équipe nationale.

Titularisé lors de trois premiers matches et attendu dans le onze de départ cette nuit, il se décrit à la presse locale : « Mon style est d'essayer de jouer en une touche. À chaque fois, j'essaye de trouver la passe qui va faire la différence, la passe décisive. Je prends du plaisir à envoyer mes coéquipiers vers le but adverse. » Et, forcément, quand on tente l'impossible de façon aussi régulière, le déchet est plus important que chez un joueur lambda, une façon de voir le football que l'Argentin assume pleinement : « J'ai un style de jeu qui amène des critiques et porte les supporters à avoir un avis tranché sur moi. Ou ils m'aiment, ou ils me détestent et m'insultent. Avant, cela me touchait, mais plus maintenant. Et mon jeu, je ne le changerai pas. »

En sélection, encore plus qu'à Paris, le joueur est entouré de la crème mondiale et s'en réjouit : « Si vous pensez qu'il est compliqué de jouer avec Messi, Di Maria, Agüero et les autres, enlevez-vous tout de suite cela de la tête. C'est la chose la plus belle au monde. C'est incroyable. » Il y a quelques jours, dans une autre interview, il avouait d'ailleurs une préférence pour un des joueurs cités : « Martino me donne la liberté de me déplacer comme je le souhaite sur le terrain et de finir en attaque s'il le faut. Dans le cadre de cette liberté, mon meilleur associé, c'est Ángel Di María, parce qu'il te demande la balle dans l'espace. Avec Lionel Messi, c'est différent. Lui, il vient chercher le ballon pour aller percuter. »

S'il a beaucoup parlé de lui et notamment de son évolution qu'il juge positive grâce à son passage en Europe, il a également évoqué l'adversaire de l'Argentine en quart de finale de la Copa America, la Colombie. Le « maigre », son surnom en Italie, a visiblement décidé de sortir les habits de guerrier : « On devra avoir une bonne possession du ballon et aller les agresser quand nous le perdrons. On devra être sans pitié et leur faire mal à la moindre occasion. »

NB : Traduction par Goal.com

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

samedi 23 septembre

vendredi 22 septembre

jeudi 21 septembre

mercredi 20 septembre

mardi 19 septembre

lundi 18 septembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux