Article 

A Lille, Fredy Fautrel a-t-il fait du zèle ?

Publié le samedi 8 août 2015 à 17:39 par Philippe Goguet
En un match, l'arbitre de Lille/PSG Fredy Fautrel a sorti six cartons jaunes et un carton rouge. Un excès de zèle malvenu ?

La L1 a repris vendredi soir et certaines choses n'ont pas changé : le PSG a gagné sans trembler, les buts ont été rares, le terrain mauvais et l'arbitre, M. Fredy Fautrel, a fait partie du show.

Rabiot, bien vite expulsé

Le premier événement de la saison n'a pas été un but mais bel et bien une expulsion, celle d'Adrien Rabiot dès la 28ème minute de jeu. A la 23ème minute, le jeune milieu de terrain règle le compte entre Verratti et Balmont en se payant sur le bord de la touche le milieu défensif lillois d'un tacle très viril. Il est averti, soit, bien qu'il s'agisse de sa première faute. Quelques minutes plus tard, en perdant un ballon bêtement avant de très légèrement retenir un Corchia plus apte à tomber qu'à poursuivre son action, il récolte son second avertissement, sur sa seconde faute, et est expulsé. Le PSG est donc obligé de jouer un peu plus d'une heure à 10 et l'arbitre, autant que la bêtise de Rabiot, a rééquilibré les forces en présence en une action.

Le festival du carton 

Si mettre un deuxième avertissement à Rabiot pour cette faute n'a rien d'une aberration, c'est aussi parce que M. Fautrel était visiblement très excité de reprendre et a cartonné à tout va avec pas moins de six cartons jaunes et un rouge distribués en un match. Pour une rencontre sans trop de mauvais gestes ni d'agressivité, c'est tout de même élevé, même s'il y a eu pas moins de 37 fautes dans la rencontre (20 de Lille, 17 du PSG). Mais vu que M. Fautrel avait décidé de tout siffler, ou presque, ce score est finalement logique et est dans la continuité de l'arbitre. Il y a quelques semaines, l'arbitre français avait été envoyé pour arbitrer un premier tour d'Europa League entre Saint Johnstone et Alashkert. Là aussi, les cartons étaient de sortie puisque l'arbitre international avait distribué huit cartons jaune et un rouge.

D'autres faits de jeu ignorés 

L'été est donc placé sous le signe de la sévérité pour l'arbitre français, soit. C'est une habitude des débuts de saison de voir l'arbitre faire du zèle avant d'assouplir les règles au bout de quelques semaines. Mais alors, comment expliquer son attitude, ou plutôt sa complaisance, dans certains cas. Si certains hors-jeu sifflés à tort font (malheureusement) partie du jeu, on se demande pourquoi l'arbitre a été si dur avec Rabiot devant Corchia quand il l'expulse et si tolérant avec Pavard quand le défenseur bouscule de façon manifeste Cavani dans la surface. Et il ne s'agit pas d'une histoire de préférence pour un club puisque, à la dernière seconde, Thiago Silva fait une grosse faute pour couper un contre suite à une boulette de Cavani. A ce moment-là, Fredy Fautrel siffle une simple faute et se prive d'un septième avertissement qui aurait pourtant été des plus mérités, bien plus que la plupart de ceux qu'il avait distribué auparavant. 

Finalement, rien ne semble changer en L1. Les arbitres sont toujours aussi prompts à appliquer strictement le règlement lors des premières journées, mais seulement dans certains cas. Problème, le manque d'homogénéité des décisions prises ouvre forcément la voie au débat. Et si la victoire du PSG a tué dans l'oeuf la polémique, un autre résultat aurait probablement engendré des commentaires bien différents.

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

lundi 17 juin

dimanche 16 juin

samedi 15 juin

vendredi 14 juin

jeudi 13 juin

mercredi 12 juin

mardi 11 juin

lundi 10 juin

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux