Article 

Angers/PSG (1-2), les performances individuelles

Publié le samedi 11 mai 2019 à 21:33 par Philippe Goguet
Le PSG s'est imposé 2-1 à Angers dans un match joué sur un petit rythme de fin de saison. Retour sur les performances individuelles des Parisiens au cas par cas.

Buffon : L'Italien est passé proche de garder son but inviolé, ne s'inclinant que sur un penalty en deux temps, et il n'y était pas pour rien. Si le PSG a ouvert le score, c'est notamment parce que Buffon a sorti deux beaux arrêts à 0-0, d'abord une belle parade sur une frappe enroulée de Tait puis, surtout, un gros arrêt à bout portant face à Bahoken. Attentif et propre durant tout le match, il va finalement s'incliner sur un penalty qu'il avait pourtant repoussé dans un premier temps. Dans cette belle performance, il est seulement possible de lui reprocher une tendance à rester un peu trop sur la ligne sur les coups de pieds arrêtés adverses.

Dagba : Réellement arrière droit de la défense à quatre parisienne après avoir parfois dépanné comme stoppeur dans des défenses protéiformes, le jeune latéral va se montrer d'entrée avec une belle percée d'entrée ou encore un bon centre pour Cavani peu avant la pause. Ce seront ses meilleures actions du jour, notamment car il monte peu après la pause et se concentre sur la partie défensive où il va signer un bon second acte. Dagba a en revanche été en grande difficulté lors du premier tiers du match. Souvent en retard sur les contres angevins, régulièrement dépassé dans les duels, il laisse par exemple aussi laisser filer Bahoken sur la plus grosse occasion adverse. Il va heureusement se reprendre sur la durée mais l'impression générale est bien moins bonne que lors de ses précédents matches, avec pour la première fois un vrai temps faible.

Mbe Soh : Le défenseur central de 17 ans a fêté sa première apparition en Ligue 1 par une titularisation inattendue. Placé dans l'axe droit de la charnière, il va commencer sa partie avec plusieurs bonnes interventions histoire de se mettre en confiance. Pris dans son dos par Bahoken sur la plus grosse occasion adverse, il va aussi être parfois un peu dépassé dans les duels mais il se montre toujours prêt à se rattraper, y parvenant régulièrement. Dans les duels, le bilan est globalement plutôt positif et il a fait preuve d'un calme appréciable avec le ballon, se montrant appliqué dans la relance à défaut d'être tranchant. Une bonne première en L1.

Marquinhos : Positionné dans l'axe gauche de la défense afin de placer le jeune Mbe Soh à son poste le plus naturel, le capitaine du jour va vivre un match tranquille sur la durée mais marqué par quelques duels ratés qui coûtent cher. Il se fait ainsi complètement déborder à plusieurs reprises par Bahoken en début de partie et surtout par Kanga en toute fin de rencontre, concédant un penalty bien réel. Entre les deux, il aura fait le métier, montrant régulièrement de bonnes choses en couverture où il fait parler sa vitesse et son sens de l'anticipation. Un peu décevant également dans la relance, malgré quelques longs ballons en début de seconde période.

Bernat : L'arrière gauche espagnol finit la saison au petit trot et cela s'est encore vu ce samedi. Assez sage sur son aile en première période, il est également un peu juste défensivement même s'il faut souligner qu'il aura peu été aidé par Di Maria. Légèrement plus offensif après la pause notamment car Neymar lui ouvre le couloir en permanence en se recentrant, il se montre à peine meilleur, peinant notamment dans ses centres et dans les duels défensifs. Il finit la partie milieu relayeur gauche, apportant sa qualité de conversation de balle tout en signant un très bon retour sur une action dangereuse.

Paredes : L'Argentin enchaînait une nouvelle rencontre dans un double pivot associé à Verratti et sa première période n'a fait que confirmé ses limites du moment. Bien que clairement pas aidé par le manque de mouvement devant lui, il se montre trop peu tranchant dans ses passes, tardant aussi régulièrement à lâcher le ballon, et assez peu impactant défensivement. S'il tente bien de gratter des ballons, la faute n'est jamais bien loin et les récupérations rares. Remplacé en sentinelle à la mi-temps quand le PSG passe en 4-3-3, il signe un second acte de bien meilleure qualité. Mieux dans l'aspect défensif avec plusieurs bonnes interceptions, il se montre aussi habile pour déjouer le pressing et intéressant dans quelques transitions, offrant par exemple une passe qui aurait pu être décisive à Di Maria. Il finit la partie en défense centrale, signant un taclé musclé mais propre dans sa surface alors que l'on joue les dernières secondes. A l'heure du bilan, du bon et du moins bon mais sa seconde période dans un rôle qu'il connaît mieux aura logiquement été la meilleure.

Verratti : Pour une fois pas averti, Verratti aura pourtant été lui-même sur le terrain d'Angers et il se sera donné dans tous les secteurs du jeu. Il faut tout d'abord souligner sa grosse activité défensive, le petit Italien se donnant à fond dans le pressing et les duels avec notamment pas mal de tacles glissés réussis pour récupérer des ballons. Avec le cuir, et même s'il a eu du mal à peser en début de rencontre vu le début de match de sénateur de ses partenaires, il va éclairer le jeu parisien comme souvent. Sa capacité à trouver des angles de passe sans aucun espace est précieuse, de même que sa conservation de balle face au pressing. Son entente avec Neymar est aussi à souligner, les deux hommes se cherchant et offrant des séquences de passes d'un niveau certain.

Dani Alves : Après son match compliqué comme arrière droit, c'est dans un rôle de milieu offensif que Thomas Tuchel avait placé le Brésilien et ce dernier va sortir de sa boîte par moments. Alors que le jeu penche beaucoup à gauche en début de partie, c'est pourtant lui qui délivre depuis l'aile droite trois passes qui auraient pu être décisives en première période, même si seul Neymar va convertir la chose. N'apparaissant que par bribes, ses passes vers l'avant vont pourtant souvent faire mal à Angers. Il est en revanche franchement spectateur d'un point de vue défensif la plupart du temps. Passé milieu relayeur droit à la pause, il est forcément plus présent dans le jeu, avec toujours quelques passes latérales ratées comme pratiquement à chaque fois qu'il évolue à ce poste, mais est encore une fois tout proche d'être décisif, tardant un peu trop. La capacité du Brésilien à être aussi juste dans les derniers mètres est à souligner, surtout vu à quel point il est capable de l'être beaucoup moins dans des zones pourtant moins chargées en joueur adverses. Kurzawa l'a remplacé pour les 20 dernières minutes, se montrant neutre comme arrière gauche.

Di Maria : Encore une fois aligné sur le côté gauche de l'attaque, l'Argentin va beaucoup toucher le ballon mais, comme la semaine passée, peu de positif va en ressortir. Il en perd beaucoup, en utilise peu à bon escient et c'est seulement quand il se montre collectif et joue avec Neymar ou ses autres partenaires qu'il devient intéressant et dangereux. Passé à droite à la pause, il commence bien sa mi-temps, donnant notamment une balle de but à Alves, et est même proche de marquer son second corner direct de la saison. Alors qu'il semble pourtant complètement retomber dans ses travers de la première période, il marque le but du break d'une tête bien placée au second poteau. Draxler l'a remplacé pour la fin de partie, se contentant de jouer simple.

Neymar : Son entraîneur l'avait une nouvelle fois placé très haut sur le terrain, lui évitant un travail défensif trop important, et le Brésilien va souvent décrocher pour animer le jeu parisien. Alors qu'il est trop gourmand dans ses dribbles et perd un nombre important de ballons, il change la face du match avec un but où il est à l'origine en décalant Alves puis à la conclusion d'une tête impeccable. Loin de son meilleur niveau, souvent bien secoué par les Angevins, le génial Brésilien va jouer par à-coups mais ses fulgurances font très mal. Passé ailier gauche après la pause, c'est dans cette position qu'il connaît parfaitement qu'il provoque le second but et bien d'autres occasions. Très libre sur le terrain, il va s'amuser jusqu'au bout, créant, dribblant, échangeant avec ses partenaires avec une efficacité discutable mais un réel plaisir de jouer, s'offrant au passage quelques gestes techniques magnifiques. Choupo-Moting l'a remplacé pour les dernières secondes.

Cavani : Après une partie très compliquée contre Nice la semaine passée, l'Uruguayen a forcément fait mieux mais il n'a pas encore retrouvé le chemin des buts ni brillé plus que ça. Ses partenaires ont cette fois-ci su le trouver dans son élément naturel, la surface de réparation, mais il va manquer d'un peu de tout devant les buts : hors-jeu d'un souffle, avec un angle trop fermé pour marquer, trompé par une légère déviation. La chance n'était pas au rendez-vous mais cela n'a pas empêché l'Uruguayen, pas vraiment utile à la construction, de se donner défensivement. Il a ainsi signé plusieurs retours qui ont soulagé son arrière-garde. Après pratiquement trois mois d'absence, le retour à son meilleur niveau est logiquement un peu compliqué.

Match lié 


News 

Aujourd'hui

mardi 21 mai

lundi 20 mai

dimanche 19 mai

samedi 18 mai

vendredi 17 mai

jeudi 16 mai

mercredi 15 mai

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux