Article 

Areola et Jesé présents pour Metz/PSG, pas Neymar

Publié le jeudi 29 août 2019 à 18:29 par Philippe Goguet
Le coach du PSG Thomas Tuchel était devant la presse avant le match à Metz de vendredi soir. Il a annoncé six absents, plus Neymar dont la situation n'est pas réglée, alors qu'Areola et Jesé seront bien là.

Veille de match et juste avant le tirage de la Champions League, Thomas Tuchel était devant la presse pour s'exprimer sur le Metz/PSG de vendredi soir. Il a notamment fait le point sur l'infirmerie alors que le club parisien avait déjà annoncé six forfaits un peu plus tôt dans la journée, à savoir Diallo, Kehrer, Draxler, Herrera, Cavani et Mbappé. A ces absences, il faut forcément ajouter celle de Neymar, « car la situation est la même que contre Toulouse » mais « tous les autres joueurs sont disponibles et c'est nécessaire qu'ils le soient. »

Parmi les interrogations figurait notamment celle concernant le poste de gardien de but, Keylor Navas étant annoncé comme allant rejoindre le PSG incessamment sous peu. Une arrivée sur laquelle Thomas Tuchel n'a pas voulu répondre : « Je ne peux pas confirmer ça mais je peux confirmer qu'Alphonse (Areola) va jouer demain et que Marcin Bulkva va être le second gardien demain. C'est la situation aujourd'hui et comme je l'ai déjà dit entraîneur, je dois gérer la réalité et la situation maintenant. C'est la situation actuelle. »

Pas de changement dans les buts mais du nouveau en attaque en revanche. Ou plutôt un grand retour avec Jesé, retenu pour ce Metz/PSG : « Oui, il est avec nous. Je dois dire qu'il a très bien travaillé pendant la préparation, depuis plusieurs semaines. Il est avec nous depuis le 1er jour, il a été super professionnel, il a joué les matches amicaux avec nous, il connaît tous les principes et tout ce qu'on veut. Il s'est entraîné aujourd'hui et est avec le groupe. On doit décider demain. »

Ce Metz/PSG sera aussi le dernier match avant la trêve internationale de septembre mais Tuchel a nié un quelconque changement dans sa préparation : « Non, pas du tout ! Les choses compliquées arrivent après la trêve quand tous les joueurs ont fait des voyages et vols différents, jouer peut-être à des postes ou dans des styles différents avec leur équipe nationale. C'est là le moment difficile, le moment compliqué pour préparer et pour gérer les joueurs. Avant la trêve, il n'y a rien qui m'intéresse parce que c'est à nous de trouver la solution demain. On est là pour nous, pas pour les équipes nationales. Avant, rien ne change. » Et il faudra donc gagner.

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

mardi 17 septembre

lundi 16 septembre

dimanche 15 septembre

samedi 14 septembre

vendredi 13 septembre

jeudi 12 septembre

mercredi 11 septembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux