Article 

Saint-Etienne/PSG (0-5), brillants trop tardivement

Publié le dimanche 14 mai 2017 à 22:48 par Philippe Goguet
Le PSG se déplaçait à Saint-Etienne ce dimanche à l'occasion de la 37ème journée de Ligue 1 et Paris a réussi l'un de ses meilleurs matches de la saison avec une grosse prestation collective. Cavani et Lucas ont mis chacun un doublé, Draxler a conclu la soirée sur une divine passe de Lo Celso. Mais Monaco est toujours plus proche du titre...

Les compositions :

Le banc du PSG : Areola, Marquinhos, Aurier, Nkunku, Lo Celso, Robail et Guedes. Callegari est le 19ème homme et est en tribunes.

Le onze de Saint-Etienne :  Ruffier - Malcuit, Theophile-Catherin, Perrin  Pogba - Selnaes, Veretout - Hamouma, Saivet (Corgnet, 56e), Monnet-Paquet - Beric

La feuille de match :

Les buts : Cavani (0-1, 2e, passe décisive de Maxwell), Lucas (0-2, 38e, passe décisive de Verratti), Cavani (0-3, 72e, passe décisive de Matuidi), Lucas (0-4, 78e), Draxler (0-5, 90e, passe décisive de Lo Celso)

Les avertissements : Saivet (27e, tacle par derrière sur Verratti), Lo Celso (85e, obstruction sur Veretout)

Le match :

Les deux équipes sont sur le terrain, le tifo est superbe et les deux entraîneurs se sont chaleureusement salués. La partie débute timidement mais la première actions est la bonne : Rabiot décale superbement Maxwell côté gauche qui contrôle et centre au premier poteau : Cavani coupe de la tête au premier poteau et ouvre le score (0-1, 2e) ! Le début de match est idéal et le PSG continue de garder le ballon mais fait mal sur une action : Kimpembe s'avance et sert Lucas à 45m qui se retourne et percute. Il arrive jusqu'aux 20m, après avoir superbement effacé Perrin mais sa frappe est hors-cadre (6e). Dans la foulée, c'est un contre parisien qui est conclu par Matuidi d'une frappe au-dessus (7e).

Globalement, le début de match est très à l'avantage du PSG et Beric n'est trouvé qu'en position de hors-jeu (11e). Sainté réagit enfin et Saivet tente sa chance d'une jolie frappe flottante que Trapp claque en corner (13e). Paris reste dangereux et Théophile-Catherine coupe d'un souffle un ballon vers Cavani qui partait au but (16e). Saivet se montre aussi avec une nouvelle frappe, cette fois complètement ratée (17e). Les Verts sont vraiment dangereux sur un corner, mal repris (20e). La partie est plutôt ouverte et agréable à suivre, Paris continuant d'attaquer et d'obtenir des corners mais Hamouma est percutant sur un contre avant de claquer une balle piquée trop longue (24e). Sur un bon centre de Malcuit, c'est Thiago Silva qui assure derrière (27e).

Paris est rarement présent dans la surface mais Draxler tente sa chance dans la surface et est contrée par une main adverse et lance un très gros temps fort parisien conclu par plusieurs sauvetages des Verts, acculés (32e). Logiquement, le PSG va doubler la mise : Verratti récupère dans ses 30m, s'avance et envoie Lucas vers le but dans le dos de la défense. Il passe devant Pogba, se positionne bien et ajuste Ruffier d'une belle frappe sous la barre (0-2, 38e). Paris frôle même le 3-0 sur une action limpide avec Draxler qui trouve Verratti en pleine surface mais la frappe de l'Italien est repoussée par Ruffier (43e). A la mi-temps, le score de 0-2 est tout à fait logique, le PSG ayant archi-dominé une très faible ASSE.

A la pause, Marquinhos a étrangement remplacé Thiago Silva et Paris repart sur les mêmes bases avec une équipe très présente haut sur le terrain et pressante. Cela se concrétise par une énorme occasion pour Paris : Cavani talonne pour Matuidi côté gauche qui centre parfaitement au second poteau pour Draxler mais Ruffier détourne du bout du pied en corner la reprise de l'Allemand (51e). Cette action réveille les Verts qui se remettent à jouer et obtiennent un corner, une première depuis le premier quart d'heure (53e). Hamouma en arrive presque à défier Trapp mais le gardien capte (54e). Paris a globalement moins de maîtrise en cette seconde période mais gère la partie et ne concède rien, manquant seulement de justesse dans les 30m adverses (60e).

Paris joue par à-coups mais fait mal : Lucas accélère de façon impressionnante et sert Cavani côté droit qui trouve Draxler dans la surface. L'ailier se retourne et frappe mais n'attrape pas le cadre (62e). Les Verts répondent par un bon contre mais Hamouma rate sa passe pour Beric en très bonne position (63e). Cavani se montre encore sur une grosse frappe repoussée par Ruffier sur laquelle il semble se faire mal et le fait grimacer (64e). Peut-être encore touché, il loupe son face à face avec Ruffier du gauche après une nouvelle merveille de Verratti (66e). On retrouve encore Cavani sur une tête au second poteau où il n'attrape pas le cadre (68e). L'Uruguayen s'offre finalement un doublé : Rabiot décale bien Matuidi dans la surface qui centre au cordeau pour le Matador, létal dans cette zone malgré l'intervention de Ruffier (0-3, 72e).

Dans la foulée, c'est Meunier qui sollicite Ruffier, obligé de s'envoler pour laisser sa lucarne sauve (74e). Chaque action est pratiquement un but pour le PSG qui met au supplice les locaux et Lucas est pas si loin du 4e sur une belle montée de Maxwell (76e). Le Brésilien met finalement le 4ème juste après ; Marquinhos envoie un long ballon pour Draxler qui contrôle, efface un joueur et frappe. Ruffier repousse et Lucas marque dans le but vide (0-4, 78e). La rencontre est pliée et Emery sort deux hommes forts, Lucas et Verratti, pour Guedes et Lo Celso (79e).

Rien ne change et le PSG est toujours sérieux, à l'image d'un gros Kimpembe qui empêche Beric d'aller défier Trapp (83e). Selnaes tente aussi sa chance des 20m mais la frappe n'est, encore une fois, pas cadrée (84e). Lo Celso offre d'une faute évitable un bon coup-franc aux Verts mais Pogba le gâche (86e). La fin de match est anecdotique et Paris finit la partie sereinement mais Lo Celso est décidé à jouer et il envoie une merveille de passe dans le dos de la défense pour Draxler : l'Allemand contrôle et ajuste Ruffier sans pitié (0-5, 90e). L'arbitre siffle peu après la fin de ce match à sens unique. Mais Monaco a aussi cartonné et rien ne change dans la course au titre...

L'impact au classement : 

Après la rencontre, le classement est le suivant :

  1. Monaco : 89 pts (+ 73) (- 1 match)
  2. PSG : 86 pts (+ 56)
  3. Nice : 77 pts (+ 29)
Match lié 


News 

mercredi 26 juillet

mardi 25 juillet

lundi 24 juillet

dimanche 23 juillet

samedi 22 juillet

vendredi 21 juillet

jeudi 20 juillet

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux