Article 

Aurier, l’homme des débuts de saison

Publié le lundi 25 juillet 2016 à 16:26 par Amezienne Rehaz
Comme l’année dernière, Serge Aurier marque des points sur la préparation d’avant saison. Retour sur son match d’hier.

L’image existe et elle est plus forte qu’un symbole. Hier soir, lorsque Thiago Silva a été remplacé par son entraîneur, Serge Aurier a récupéré le brassard de capitaine. Ce qui peut paraître anodin dans un match d’avant saison a eu une résonnance assez forte dans l’imaginaire des supporteurs parisiens : en faisant ce choix, Emery n’a-t-il pas définitivement scellé le passé ? Un acte fort, comme pour mieux exprimer à l’Ivoirien qu’il doit aujourd’hui composer avec son avenir.

Aligné à droite de la défense, Aurier a vite montré qu’il était un ton au dessus de ses adversaires sur le plan physique. Rarement pris en défaut, il a montré de belles prédispositions sur le plan offensif, aidé par des repères avec Lucas sur le côté droit, l’inverse d’un côté gauche où Maxwell a découvert, en la personne d’Ikoné, un nouveau partenaire. En finissant dans l’axe, Aurier a eu le temps d’effectuer un retour défensif de qualité devant Kondogbia (76e), lui permettant d’asseoir un peu plus son autorité. 

Deux buts et des repères

Bien évidemment, il est difficile de passer sous silence le doublé d’Aurier. Même en amical, il est toujours compliqué pour un défenseur de marquer deux buts dans une même rencontre. Sur sa première réalisation, l’enfant de Sevran a bien suivi un coup franc de Ben Arfa repoussé par Handanovic sur son pied gauche (14e).  Sur le second, libéré de tout marquage il a profité d’un centre réussi par le jeune Georgen pour tromper le gardien de l’Inter de Milan sur une tête puissante. Deux buts qui prouvent la large panoplie d’Aurier, tantôt renard des surfaces ou bien défenseur faisant parler sa puissance dans la surface adverse. 

L’année dernière déjà, l’Ivoirien avait réussi son avant-saison le conduisant à réaliser une première partie de saison de grande qualité, lui valant les louanges de plusieurs observateurs du ballon rond. On se rappelle de son duel face à Diego Costa contre Chelsea, ou encore de son ouverture du score au Trophée des Champions face à Lyon. Et comme la saison dernière, Aurier a multiplié, sur les réseaux sociaux, les vidéos le montrant en pleine préparation physique bien avant la reprise de l’entraînement collectif. Si l’on reproche souvent aux joueurs provenant de Ligue 1 leur abhorration face au travail, l’ancien joueur de Toulouse en est le contre-exemple. 

«Je suis content pour le collectif, je n’aime pas les récompenses individuelles » a déclaré le numéro 19 du club au micro de PSG TV. Le discours d’un capitaine en somme. Et si ça durait plus longtemps qu’une grosse demi-heure contre l’Inter Milan ? Avec le départ d’Ibra, Emery a plus que jamais besoin de leader. Aurier a tout pour en devenir un. 

 

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

mardi 18 septembre

lundi 17 septembre

dimanche 16 septembre

samedi 15 septembre

vendredi 14 septembre

jeudi 13 septembre

mercredi 12 septembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux