Article 

Buffon, Areola, Marquinhos, Tuchel reste flou dans ses plans pour PSG/OL

Publié le samedi 6 octobre 2018 à 10:44 par Philippe Goguet
Présent devant la presse à la veille du très attendu PSG/OL, l'entraîneur parisien Thomas Tuchel est resté très flou concernant les zones d'ombre de son équipe, à savoir le poste de gardien de but et le milieu du terrain.

Moins de trois jours après la belle victoire de son équipe face à l'Étoile Rouge de Belgrade (6-1), Thomas Tuchel était de nouveau face à la presse à la veille d'un PSG/OL qui va être l'un des sommets de la saison en Ligue 1. Comme toujours, l'entraîneur parisien a commencé par donner des nouvelles de l'infirmerie : «Je pense que Lassana Diarra va s'entraîner aujourd'hui. Christopher Nkunku est blessé et ne peut pas jouer. Julian Draxler est avec nous dans l'entraînement. Concernant les autres, il n'y a pas de blessés pour le match je pense.» À ce forfait de Nkunku, il faut ajouter ceux de Dani Alves et Layvin Kurzawa, absents de longue durée. 

Rien de tranché entre Buffon et Areola avant ce choc

Il a ensuite été demandé à celui va vivre son premier vrai choc en Ligue 1 ce que ce PSG/OL représente pour lui : «Beaucoup ! C'est un match très difficile face à une équipe de Lyon d'un top niveau. À mon avis, Lyon joue ses meilleurs matches contre les très bonnes équipes, on a pu le voir contre Marseille et Manchester City. C'est pour ça que nous nous préparons de façon très sérieuse. C'est important pour nous car c'est un concurrent direct et nous avons la possibilité de battre un record de Ligue 1. Nous voulons gagner, c'est très clair, c'est très difficile contre Lyon.»

Du côté du PSG, les doutes concernant le onze de départ se portent théoriquement sur deux postes, à savoir le nom du joueur qui va remplacer Adrien Rabiot au milieu du terrain et celui qui va prendre place dans les buts. Lancé à deux reprises sur le nom du titulaire dans les cages parisiennes, Tuchel va rester très flou : « Je dois réfléchir parce que je ne suis pas sûr de quel plan on a fait avec Gigi et Alphonse. » Si la presse du jour annonçait Buffon comme titulaire dans les buts parisiens, l'entraîneur est donc bien moins affirmatif alors qu'il doit réellement trancher pour la première fois de la saison.

Marquinhos évoqué mais pas confirmé

Du côté du milieu du terrain, Tuchel n'a pas vraiment voulu confirmer que c'est bien Marquinhos qui allait remplacer le suspendu Adrien Rabiot poste pour poste : «Oui, c'est possible et Marquinhos va jouer demain si on joue en 4-2(-3-1), ce n'est pas encore décidé aujourd'hui mais c'est possible. Avec Marqui, c'est un peu différent. Nous avons aussi la possibilité de jouer avec un seul 6 devant les défenseurs ou de jouer avec 3 défenseurs mais nous n'avons pas encore décidé. Le même système (que face à l'Étoile Rouge) est aussi possible.»

Tuchel ouvre donc la porte à trois systèmes différents pour la rencontre mais ses propos récents contredisent aussi cette ouverture. Il fait ainsi de Marquinhos un joueur de double pivot, ce qui exclut la possibilité de le voir en sentinelle comme à Liverpool. Or, Rabiot n'est pas là non plus et Tuchel a expliqué mardi qu'il ne voyait pas Verratti comme une sentinelle, l'estimant trop peu patient pour ce rôle. Avec Lassana Diarra hors de forme, il n'y a donc plus personne pour occuper cette position clé du schéma. Quant à la défense à 3, elle est la plupart du temps utilisée quand l'attaque adverse joue avec deux pointes, ce qui n'est pas le cas de l'OL.

L'OL, un adversaire redouté

«On voit le meilleur Lyon contre les meilleurs adversaires»

Dans le camp d'en face, c'est un 4-4-1-1 qui est attendu mais c'est surtout un gros adversaire que pense voir débarquer Tuchel : «Lyon a une équipe extraordinaire et vous pouvez le voir dans les gros matches : on voit le meilleur Lyon contre les meilleurs adversaires, on voit leurs vraies capacités. C'est pour ça qu'on utilise les matches contre City et Marseille pour préparer celui de demain. On attend le meilleur OL, donc une équipe de niveau Ligue des Champions. Cela fait deux matches de ce niveau en 3 ou 4 jours, tous les deux au Parc. Nous devons jouer à un très haut niveau si nous voulons avoir une chance de gagner le match.»

Relancé sur ce qu'il redoute de l'OL, le coach parisien va mettre le talent rhodanien en avant : «C'est dans les grands matches qu'ils jouent ensemble, de façon très compacte. Quand ils ne sont pas favoris, ils sont un peu plus libres et tu peux voir leurs qualités individuellement. Il y a beaucoup de talents comme Aouar ou Ndombele, il y a des grands joueurs comme Fekir ou maintenant Dembele. C'est une équipe impressionnante dans les matches difficiles. Pour eux, c'est une chance de jouer libre demain car nous sommes favoris et c'est donc dangereux.»

Match lié 


News 

Aujourd'hui

vendredi 14 décembre

jeudi 13 décembre

mercredi 12 décembre

mardi 11 décembre

lundi 10 décembre

dimanche 09 décembre

samedi 08 décembre

vendredi 07 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux