Article 

Caen/PSG (0-6), le réveil du Matador

Publié le vendredi 16 septembre 2016 à 22:37 par Philippe Goguet
En déplacement à Caen, le PSG a littéralement broyé son adversaire du soir et s'est imposé 6-0 de façon implacable. Paris menait 4-0 dès la pause grâce à un quadruplé d'Edinson Cavani, soudainement redevenu d'une terrible efficacité devant les buts.

Les compositions : 

Le banc : Trapp, Silva, Verratti, Motta, Pastore, Jesé, Augustin.

Le onze de Caen : Vercoutre - Genevois, Da Silva, Ben Youssef, Bessat - Rodelin, Karamoh, Seube (Diomandé, 46e), Féret, Bazile (Adeoti, 46e) - Santini

La feuille de match :

Les buts : Cavani (0-1, 12e, passe décisive de Maxwell), Cavani (0-2, 23e, sur penalty, provoqué par Lucas), Cavani (0-3, 38e, passe décisive de Maxwell), Cavani (0-4, 45e+1, passe décisive de Meunier), Lucas (0-5, 67e, passe décisive d'Augustin), Augustin (0-6, 78e, passe décisive de Rabiot)

Les avertissements : Ben Youssef (22e, obstruction sur Lucas), Kimpembe (60e, obstruction sur Karamoh)

Le match :

Le match se lance vite et les deux équipes sont prêtes à jouer dans un Stade d'Ornano bien plein. C'est toutefois Paris qui se montre le premier dangereux sur un long ballon de Di Maria dans la course de Cavani. En bout de course, il reprend d'une demi-volée du pied droit en fin de course mais n'attrape pas le cadre (4e). Caen réagit par Da Silva de la tête sur un corner mal repoussé (9e) tandis que Di Maria envoie un centre que Cavani reprend du bout du pied hors-cadre (10e). La suivante est la bonne pour le PSG : Di Maria décale Maxwell côté gauche qui centre en retrait à ras de terre. Lucas se rate au premier poteau mais pas Cavani au second, heureux buteur du pied gauche (0-1, 12e).

Caen réagit vaguement avec une volée de Rodelin hors-cadre sur un corner mais le PSG a vite l'opportunité de doubler la mise : Lucas chipe un ballon dans les pieds et va jusque dans la surface adverse où il est fauché par Ben Youssef, auteur d'un retour maladroit. L'arbitre ne tremble pas et accorde un penalty logique que Cavani transforme d'une puissante frappe croisée au ras du poteau (0-2, 23e).

Paris déroule et fait mal à Caen, à l'image de ce sublime une-deux entre Lucas et Di Maria. Le Brésilien s'avance et frappe fort mais Vercoutre repousse sa frappe en corner (29e). Toujours dans ce temps fort, Meunier donne au même Di Maria dans la surface mais la frappe enroulée de l'Argentin lèche l'équerre de la lucarne opposée sans réussite (31e). Le PSG piétine littéralement Malherbe et une nouvelle louche de Di Maria est bien reprise par Lucas qui lobe Vercoutre. C'est cette fois un défenseur qui sauve sur la ligne (34e)... La suivante sera finalement la bonne : Di Maria décale parfaitement Maxwell, le contrôle et le centre au premier poteau qui suivent sont parfaits et Cavani s'offre un triplé express dans les 6m (0-3, 38e)

Juste avant la pause, une dernière action parisienne permet à Cavani de s'offrir un historique quadruplé : Rabiot trouve Lucas devant la surface qui dévie pour Meunier. Le latéral belge trouve Cavani à l'entrée de la surface qui frappe victorieusement au ras du poteau (0-4, 45e+1). A la pause, le score n'est même pas lourd vu l'énorme différence de niveau entre les deux équipes. Le PSG a littéralement étrillé son adversaire et mène très logiquement au score grâce à un triplé de son Matador, d'ailleurs sorti dès la mi-temps.

Après la pause, Caen passe en 5-4-1 pour éviter l'humiliation mais Lucas est toutefois proche de rajouter un 5e but avant d'être rattrapé dans la surface alors qu'il allait armer (50e). Côté Caennais, on réagit sur un bon coup-franc direct de Rodelin qu'Areola accompagne au-dessus (55e). Le match tombe dans un faux rythme mais Augustin, à peine entré, s'offre un joli slalom dans la surface mais est contré sur sa frappe (64e). Juste après, c'est Rabiot qui décale Meunier dans la surface mais la frappe croisée du Belge passe de peu à côté (65e). Comme avant la pause, la troisième est la bonne avec un but superbe de Lucas : Augustin lui donne la balle à plus de 20m, il se met sur son pied droit et envoie une grosse frappe que Vercoutre ne peut que dévier (0-5, 67e).

Dans la foulée, Motta remplace Matuidi mais le match ne change pas et Augustin est encore très altruiste, cette fois avec Jesé, mais la frappe placée de l'Espagnol est hors-cadre (68e). A l'entrée du dernier quart d'heure Caen a enfin une vraie occasion quand Santini reprend un bon centre plongeant de Bessat mais c'est alors Areola qui brille en repoussant la reprise à bout portant du Croate, ce dernier loupant ensuite sa 2ème chance. Augustin sera plus efficace que lui, quand, servi aux 20m par un Rabiot qui avait bien remonté la balle, il efface son défenseur et frappe fort en pleine lucarne (0-6, 78e).

En plein cauchemar, Caen tente bien sa chance de loin par Imorou mais c'est dévié en corner et celui-ci ne donne rien, à l'image de la soirée des Normands (86e). Dans une soirée où tout lui a réussi, le PSG s'impose finalement 6-0 et lance réellement sa saison, dans la foulée d'un Edinson Cavani redevenu, au moins l'espace d'une soirée, le Matador.

L'impact au classement :

Suite à cette victoire, le PSG prend provisoirement la tête de la L1 avec 10 points et une meilleure différence de buts que l'actuel leader monégaque (+8 contre +6). La situation devrait toutefois évoluer avec les autres matches de la 5ème journée.

Match lié 


News 

Aujourd'hui

mercredi 20 juin

mardi 19 juin

lundi 18 juin

dimanche 17 juin

samedi 16 juin

vendredi 15 juin

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux