Article 

Quel PSG face à Montpellier ?

Publié le samedi 23 septembre 2017 à 13:20 par Philippe Goguet
Le PSG se déplace ce samedi à Montpellier à l'occasion de la septième journée de Ligue 1 et la composition d'équipe parisienne devrait fortement évoluer entre les différents blessés (Neymar, Di Maria, etc) et le besoin de faire tourner à quelques jours du gros choc de Ligue des Champions.

Une alternance attendue vu le contexte

Après une semaine sans match mais pour le moins agitée entre l'affaire ayant opposé Edinson Cavani à Neymar à propos des coups de pieds arrêtés et le chantage à la vidéo dont a été victime Layvin Kurzawa, le PSG retrouve les terrains ce samedi du côté de Montpellier et ce n'est pas vraiment l'équipe qui a joué contre Lyon qui devrait se présenter à 17h. Les Parisiens ont certes pu se reposer mais ils rejouent dès mercredi un match clé de la première partie de saison avec la réception du FC Bayern Munich en Ligue des Champions. Conséquence, c'est une équipe mixte entre titulaires et remplaçants qui est attendue du côté de La Mosson ce samedi à 17h.

L'alternance ne devrait pas concerner le poste de gardien de but où Areola va jouer mais elle devrait en revanche être très présente en défense. Dans l'axe, Unai Emery pratique un turnover permanent depuis le début de la saison et, s'il continue dans cette logique, c'est cette fois-ci Thiago Silva qui sera au repos au profit de la paire Kimpembe/Marquinhos. Sur les ailes, la question est légèrement différente. Légèrement touché dernièrement, Meunier n'a que peu joué et ce match devrait lui permettre de retrouver les terrains. Sur le flanc gauche, le nom du titulaire est en revanche bien moins évident.

Depuis le début de la saison, Kurzawa est le titulaire et Berchiche son remplaçant. Problème, le Français enchaîne les performances très quelconques et il n'a pas été épargné par l'actualité cette semaine avec la révélation de l'affaire de chantage à la vidéo dont il est victime. Emery l'a certes protégé devant la presse mais il l'avait aussi sorti du terrain lors du match contre Lyon. De son côté, Berchiche monte en puissance et l'entraîneur parisien a clairement émis l'hypothèse de faire tourner à ce poste lors des trois matches de la semaine (Montpellier/Bayern/Bordeaux). Pour rappel, c'est à l'extérieur que le Basque avait offert à son compatriote sa première titularisation avec le PSG, sur la pelouse de Metz, et le scénario pourrait bien se répéter ce samedi.

Le milieu, objet de doutes

Au milieu, la question du turnover se pose forcément différemment, notamment car les solutions sont peu nombreuses et les essais tactiques d'Unai Emery nombreux. Depuis l'arrivée de Kylian Mbappé, le coach parisien alterne dans la structure du milieu, passant d'une pointe défensive en la personne de Motta, à une pointe offensive nommée Draxler ou Mbappé, selon les matches. Le week-end dernier, le 4-2-3-1 choisi n'a pas vraiment donné satisfaction face à l'OL mais le 4-3-3 n'avait guère été meilleur contre Saint-Etienne quelques semaines plus tôt. Le point commun entre les deux rencontres ? L'absence de Marco Verratti.

L'Italien est de retour et la question se pose donc différemment. Au Celtic Park, le milieu à trois Rabiot/Motta/Verratti avait offert un véritable récital et montré qu'il était toujours un point fort parisien. Problème, le FC Bayern arrive dans quatre jours, Motta a 35 ans et Rabiot a ses adducteurs qui le tiraillent. Certes, Monaco tient une cadence folle mais voir ce milieu être aligné à Montpellier aurait aussi un côté incongru vu l'état des joueurs et le choc à venir, la Ligue des Champions ayant pris une place encore plus importante cette saison vu le recrutement fait. Pour autant, les solutions de remplacement ne sont pas nombreuses et un seul autre milieu semble aujourd'hui à même de débuter, Giovani Lo Celso.

Encore excellent lors de son entrée en jeu contre Lyon, l'Argentin a marqué des points, ce dont son entraîneur a convenu, mais il a surtout été utilisé comme milieu relayeur droit jusque-là. Or, c'est précisément le poste de Verratti, le seul joueur du trio qui n'a pas besoin de souffler après 3 matches de suspension... Reste donc la possibilité de voir Lo Celso en milieu relayeur gauche, un poste qu'il n'a jamais occupé avec le PSG, ou en tant que numéro 10. Face à une équipe de Montpellier qui s'annonce très défensive, cela pourrait bien être la solution retenue vu les nombreux avantages qu'elle procure : Lo Celso à son meilleur poste thérorique, un joueur de plus haut sur le terrain et Motta ou Rabiot sur le terrain, donc un des deux ménagé.

Comment remplacer Neymar ?

Du côté de l'attaque, ce sont comme toujours trois places qui sont disponibles, ou presque. Du côté de la pointe, la présence de Cavani semble déjà assurée, l'Uruguayen n'étant pas vraiment un joueur qu'il est nécessaire de mettre au repos. Sur les ailes, la question est légèrement différente, notamment en raison de l'absence de Neymar. Le génial Brésilien est touché au pied et sa place sur le côté gauche est donc à prendre. Le candidat naturel à ce poste se nomme bien évidemment Draxler, celui qui occupait ce poste l'an dernier. Mais cette saison, Emery ne l'a pas utilisé une seule fois à ce poste, seulement dans l'axe ou à droite. Sauf que Neymar était présent sur le terrain quand Draxler entrait en jeu et que le Brésilien a le côté gauche qui lui est réservé.

Pour ce déplacement à Montpellier, l'Allemand pourrait donc retrouver une aile qui lui est chère mais qu'affectionne aussi Kylian Mbappé. Le jeune prodige fait des débuts intéressants avec le PSG mais il n'a pas encore réellement trouvé ses marques sur l'aile droite où Emery l'utilise jusqu'à présent. L'entraîneur a d'ailleurs évoqué le besoin de placer le joueur plus proche du but. Le casse-tête commence pour le tacticien du PSG puisque son autre solution privilégiée sur l'aile droite, à savoir Di Maria, n'est pas encore remise de sa blessure. Quant à Lucas, il semble aujourd'hui bien fixé au banc de touche et n'est pas entré en jeu lors des deux derniers matches alors qu'un changement était pourtant encore disponible.

Reste aussi la possibilité de revoir le 4-4-2 de Metz, avec Cavani et Mbappé en pointe, Draxler sur la gauche et Lucas à droite. Ce dispositif condamne certes un Lo Celso que de nombreux observateurs souhaitent voir débuter au profit de Lucas mais il permet d'apporter de la présence dans la surface, de faire souffler un milieu et de rapprocher Kylian Mbappé de la surface adverse. Une autre solution consiste aussi à placer Lo Celso sur l'aile gauche et Draxler à droite mais les deux joueurs n'ont pas vraiment montré d'aptitudes à réussir dans ces rôles-ci jusqu'à présent.

Comme à tous les matches, le choix d'Emery n'a rien d'évident et l'abondance des profils lui offre autant de solutions qu'elle ne lui pose de problèmes, le onze-type parisien étant encore loin d'être évident et le système qui convient à tous n'étant pas plus trouvé. Comme lors des derniers matches de championnat, les tests de l'entraîneur espagnol vont donc continuer, et ce même si la victoire est toujours obligatoire.

Une équipe possible : Areola - Meunier, Marquinhos, Kimpembe, Berchiche - Verratti, Thiago Motta - Mbappé, Lo Celso, Draxler - Cavani

Match lié 


News 

Aujourd'hui

jeudi 19 octobre

mercredi 18 octobre

mardi 17 octobre

lundi 16 octobre

dimanche 15 octobre

samedi 14 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux