Article 

Quel PSG face à Nice ?

Publié le samedi 29 septembre 2018 à 13:12 par Philippe Goguet
Le PSG se déplace ce samedi à Nice (17h15) pour le compte de la 8ème journée de Ligue 1 et l'équipe que va aligner Thomas Tuchel au coup d'envoi est bien compliquée à imaginer, entre rotation nécessaire et essais tactiques.

Turnover, épisode 2

A Rennes dimanche dernier, au Parc mercredi soir contre Reims et très attendu mercredi prochain contre l'Etoile Rouge de Belgrade, le PSG enchaîne les matches et doit jouer dès ce samedi à Nice, un déplacement qui s'est toujours avéré compliqué ces dernières années. Les Aiglons savent se sublimer, le talent ne manquant pas dans l'effectif de Patrick Vieira, et Paris va donc devoir remplir une mission compliquée : gagner, forcément, pour atteindre cette fameuse huitième victoire consécutive historique dans l'histoire de la L1, mais aussi faire souffer quelques joueurs vu le gros calendrier actuel.

Après avoir beaucoup joué dernièrement, cela devrait par exemple être au tour de Marquinhos et de Cavani de souffler un peu, l'Uruguayen ayant joué les quatre derniers matches en douze jours pratiquement en intégralité. Pour Buffon, c'est sa suspension en Ligue des Champions qui va renvoyer Areola sur le terrain. Pour certains, c'est leur corps qui les a fait s'arrêter, à l'image d'un Thomas Meunier forfait ce samedi après avoir finalement dû jouer 70 minutes contre Reims mercredi alors qu'il était censé souffler. Bref, Tuchel doit gérer des temps de jeu et pas seulement aligner son meilleur onze de départ possible.

La difficile question des couloirs

Si l'entraîneur allemand a de quoi faire pour une majorité des postes, notamment en défense centrale où Kimpembe va faire son retour, il doit en revanche gérer l'épineuse question des couloirs. Côté gauche, le duel entre Bernat et N'Soki n'est pas simple à arbitrer. Le premier n'a pas vraiment convaincu lors de ses premiers matches, même si son coach a dit le contraire, tandis que le jeune N'Soki se montre souvent à son avantage mais peine à finir ses rencontres. Alors qu'une défense à trois est de nouveau envisagée, c'est même un troisième nom qui est apparu pour animer le couloir gauche, à savoir celui du très polyvalent Diaby.

Sur l'aile opposée, la situation est encore pire puisque Tuchel ne bénéficie d'aucun de ses quatre arrières droits sous contrat ! Alves est toujours en phase de reprise tandis que Meunier et Dagba se sont blessés mercredi soir. Quant à Georgen, il retrouve à peine les terrains et était ce vendredi remplaçant avec la réserve. Il va donc falloir trouver une solution pour ce poste et deux tendances se dessinent : Kehrer dans le cas d'une défense à quatre ou un joueur plus offensif comme Nkunku pour animer le flanc dans le cadre d'un système à trois défenseurs centraux. Nice jouant avec deux attaquants axiaux (et probablement cinq défenseurs...), c'est bien le système à trois derrière qui devrait être privilégié par Tuchel.

3-5-2 contre... 3-4-3 ?

Si l'identité des trois défenseurs axiaux n'est pas forcément un problème et que l'Allemand va devoir bricoler sur les ailes, c'est aussi la structure de l'entrejeu et de l'attaque qui doivent être définies. Son précédent 3-5-2 s'appuyait sur une sorte de losange avec Rabiot en relayeur droit, Marquinhos devant la défense et Di Maria en piston gauche, une structure qui n'a pas du tout été performante, les trois milieux peinant à s'exprimer dans ce rôle et à offrir des ballons à un Neymar meneur de jeu. Cavani étant plutôt attendu sur le banc, il est possible d'imaginer un trio d'attaque avec Di Maria et Neymar associés à un Mbappé qui va forcément débuter.

Dans cette configuration plutôt à plat, il est ainsi possible d'aligner le duo Rabiot/Verratti que Tuchel semble vouloir installer comme base de son entrejeu. Reste à savoir l'état de santé du milieu français, sorti touché à la cheville mercredi soir après une heure de jeu. S'il ne pouvait pas jouer cette rencontre, les possibilités pour le remplacer sont pour le moins maigres et la possibilité de voir Di Maria redescendre d'un cran existe, offrant alors une place dont pourrait profiter Choupo-Moting en attaque. La première titularisation du Camerounais est en effet l'une des grandes tendances du moment avant ce déplacement plein d'incertitudes à Nice.

Une équipe possible du PSG contre Nice : Areola - Kehrer, Thiago Silva, Kimpembe - Nkunku, Verratti, Rabiot ou Choupo-Moting, Diaby ou Bernat - Di Maria, Mbappé, Neymar

Match lié 


News 

Aujourd'hui

mercredi 17 avril

mardi 16 avril

lundi 15 avril

dimanche 14 avril

samedi 13 avril

vendredi 12 avril

jeudi 11 avril

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux