Article 

Quel PSG face à Angers ?

Publié le samedi 5 octobre 2019 à 14:31 par Philippe Goguet
Choc inattendu du championnat de France de L1, le PSG/Angers de ce samedi offre à des Parisiens encore bien affaiblis une opposition de belle tenue. Et comme toujours, Thomas Tuchel devrait proposer une composition d'équipe inédite.

Un sommet inattendu

Sur le papier, la semaine du PSG offrait deux oppositions relevées au club de la capitale avec un duel toujours chaud à Istanbul et la réception d'une équipe du SCO connue pour sa solidité défensive depuis sa remontée en L1 en 2015. Le premier match a largement tenu ses promesses, Galatasaray offrant l'opposition attendue avec un nombre important de duels, tandis que ce PSG/SCO va opposer deux équipes parfois loin de ce qu'elles sont censées être.

Le leader parisien va rencontrer son dauphin, une place inattendue pour le club avec le 17e budget de l'élite, et la meilleure attaque va défier la meilleure défense. Là est l'incongruité de la chose, c'est bien le SCO qui se présente au coup d'envoi en étant l'équipe qui a le plus marqué en L1 cette saison, avec 16 buts inscrits contre seulement 13 pour un PSG quatrième de ce classement annexe. Au contraire, ce PSG version 2019/2020 brille depuis quelques semaines par sa solidité défensive avec 8 matches sur 11 finis en ayant gardé sa cage inviolée. Le monde à l'envers donc.

Quelle organisation défensive pour empêcher les contres angevins ?

Après un faux pas inattendu face à Reims (0-2), Thomas Tuchel a donc prévenu ses troupes avant cet affrontement de haut de tableau et il a appuyé sur les contres angevins, redoutables d'efficacité. Pas question pour l'entraîneur parisien de remettre le onze très alternatif qui avait coulé il y a 10 jours, PSG/SCO est un match qui peut offrir un bon matelas de points d'avance en tête de la L1 et il est donc important d'offrir une équipe à même de gérer au mieux les forces adverses. Face au seul et fuyant attaquant adverse qu'est Alioui, il est dur d'imaginer le PSG relancer sa défense à trois et c'est donc plutôt une base à 4 qui est attendue.

Dans cette optique et vu le turnover pratiqué ces dernières semaines, Juan Bernat a de bonnes chances de débuter à gauche, de même que Diallo dans l'axe à côté de lui. Il est moins évident de deviner qui va jouer par ailleurs. Le plus rapide des défenseurs parisiens reste Marquinhos et celui qui joue au milieu la plupart du temps pourrait donc faire une pige en défense, soit à la place d'un Thiago Silva qui a beaucoup joué dernièrement, soit pour solidier le flanc droit à la place d'un Meunier dont la cuisse gauche le fait de plus en plus souffrir alors que les matches s'enchaînent. Vu la vitesse de l'ailier gauche angevin Casimir Ninga, revoir le vice-capitaine dans un rôle d'arrière droit qu'il a occupé par le passé ne serait qu'une demi-surprise.

L'absence (éventuelle) de Marquinhos au milieu du terrain pourrait avoir deux conséquences. Soit le PSG décide d'abandonner son système à trois qui donne totalement satisfaction à son entraîneur comme celui-ci le répète très souvent et il part avec une paire Gueye/Verratti qui avait justement souffert des contres strasbourgeois la dernière fois qu'elle avait été alignée ensemble. Soit Ander Herrera, ou beaucoup moins probablement Leandro Paredes, intègre ce trio, Gueye passant alors de relayeur droit à sentinelle pour laisser l'Espagnol prendre ce poste. 

Icardi et Neymar enfin associés ?

Du côté de l'attaque, le système à trois milieux de terrain permet à Thomas Tuchel de garder quelques cartouches qui lui seront utiles sur son banc de touche. Cavani et Mbappé absents, il ne lui reste que Mauro Icardi comme pointe naturelle mais l'Argentin n'a clairement pas 90 minutes dans les jambes, tout au plus une grosse heure de jeu. Il faut donc penser avant même le coup d'envoi à qui va pouvoir finir la partie en pointe, avec au choix un Choupo-Moting dont ce n'est pas le poste naturel ou un Neymar qui occuperait la position à sa façon, donc en dézonant en permanence comme à Bordeaux la semaine passée.

Face à une équipe qui va venir pour défendre et contrer, le Brésilien semble plus utile à son meilleur poste, donc sur l'aile gauche avec une large liberté d'action et deux joueurs à fort volume de courses comme Verratti et Bernat proches de lui. Avec Icardi en point d'appui devant lui, l'association a de quoi séduire et l'aile opposée doit pouvoir apporter un autre profil. Ils sont d'ailleurs deux joueurs au style de jeu bien différent à être en concurrence, le manieur de ballon qu'est Di Maria et le joueur de courses qu'est Sarabia.

Comme d'autres de l'effectif, le premier a été surexploité dernièrement mais il n'est pas en revanche pas concerné par la trêve internationale à venir et pourra donc se reposer. Dur d'imaginer pour autant Thomas Tuchel tirer sur la corde avec un joueur qu'il apprécie au plus haut point et dont il a besoin pratiquement en permanence. Au coup d'envoi, Sarabia pourrait donc lui être préféré, l'Argentin pouvant toujours faire la différence une fois entré en jeu. Cela tombe bien, Angers est justement l'équipe la plus dangereuse de L1 dans les dernières minutes et Paris va devoir jouer le match jusqu'au bout.

Une composition d'équipe possible du PSG contre Angers : Navas - Meunier ou Marquinhos, Silva, Diallo, Bernat - Gueye, Marquinhos (ou Herrera), Verratti - Sarabia, Icardi, Neymar.

Match lié 


News 

mercredi 23 octobre

mardi 22 octobre

lundi 21 octobre

dimanche 20 octobre

samedi 19 octobre

vendredi 18 octobre

jeudi 17 octobre

mercredi 16 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux