Article 

Quel PSG face à Lille ?

Publié le samedi 9 décembre 2017 à 13:09 par Philippe Goguet
Le PSG reçoit Lille ce samedi après-midi à l'occasion de la 17ème journée de Ligue 1. Et la composition d'équipe parisienne devrait légèrement évoluer par rapport aux derniers matches.

Un onze de départ parisien qui évolue forcément

Quatre jours après la défaite à Munich (1-3), qui en suivait déjà une autre peu glorieuse à Strasbourg (1-2) trois jours auparavant, le PSG va tenter de repartir de l'avant ce samedi après-midi avec la réception du LOSC, un adversaire de fin de tableau dont la dynamique est l'exact contraire de celle des Parisiens. Alors que Paris enchaînait les succès, il vient de subir de deux défaites tandis que Lille reste sur deux succès après avoir passé la moitié de la saison en cours en avant-dernière position du classement. De quoi rééquilibrer soudainement l'affiche du jour, au moins sur le papier.

Ce qui la rééquilibre également, ce sont les très nombreuses absences côté parisien puisque pas moins de quatre titulaires en puissance sont indisponibles : Thiago Silva, Layvin Kurzawa, Thiago Motta et Neymar. Dans un secteur défensif déjà bien limité en nombre, Unai Emery n'a désormais pratiquement plus aucun choix. Au poste d'arrière gauche, ce sera forcément Yuri Berchiche qui va débuter tandis que la défense centrale est également connue avec Presnel Kimpembe associé à Marquinhos. Au poste d'arrière droit, la question se pose différemment puisque Alves et Meunier sont disponibles. 

Emery va donc devoir un choix entre son titulaire brésilien, loin d'être en verve à Munich, et son remplaçant belge qui répète (très) régulièrement qu'il voudrait bien jouer plus. Daniel Alves a déjà joué les deux derniers matches et la logique voudrait que ce soit au tour de Meunier de jouer. Reste que le vétéran du couloir droit est un des leaders de l'équipe et que celle-ci en a bien besoin dans ce moment de doute, malgré son âge avancé et les difficultés à enchaîner les matches qui en découlent.

Quel trio au milieu ?

Au milieu de terrain, la situation est relativement la même concernant le choix des joueurs. L'absence de Motta place de facto Rabiot dans le onze de départ devant la défense, Giovani Lo Celso ayant dépanné à ce poste face à Troyes sans y montrer une capacité folle à y être performant. Quant à Marco Verratti, il a déjà été mis au repos à Strasbourg la semaine précédente et il n'est pas question de se passer de lui alors que tout autre résultat qu'une victoire aurait des conséquences. 

Dans l'habituel 4-3-3 des Parisiens, le poste de milieu relayeur gauche reste donc à pourvoir et il est en général occupé par Julian Draxler. Reste que l'Allemand n'est vraiment pas sur une bonne phase et vient d'enchaîner deux bien mauvaises prestations à Strasbourg puis à Munich. Unai Emery n'a pas forcément sanctionné son milieu durant les matches en le sortant mais ses performances du moment ne peuvent lui assurer une place de titulaire pour autant. Surtout akirs que son principal concurrent, Javier Pastore, a été très bon la dernière fois qu'il a été associé à Rabiot et Verratti, contre Nantes à la mi-novembre. Alors que Lo Celso paraît un poil trop défensif pour cette partie qui s'annonce tout de même bien verrouillée, El Flaco semble partir avec les meilleurs atouts pour débuter la partie.

Nouvelle chance pour Di Maria ?

Pour autant, Draxler pourrait bien rester dans le onze de départ malgré tout, notamment car Neymar est absent. En début de saison, l'Allemand était la doublure de Neymar après avoir joué à ce poste d'ailier gauche durant ses premiers mois dans la capitale. Il s'est depuis réinventé en milieu gauche mais son poste de prédilection est pour une fois libre avec la suspension du Brésilien. Jusque-là, ce n'est toutefois pas lui qui a dépanné quand le joueur était indisponible, Mbappé ou Pastore occupant le poste.

Quand ceux-ci occupaient l'aile gauche de l'attaque du PSG, c'est Angel Di Maria qui évoluait côté droit. Mais l'Argentin enchaîne dernièrement les performances pour le moins décevantes, avec un investissement personnel douteux, et l'envie de le voir débuter la partie n'est pas spécialement grande chez les supporters parisiens. Unai Emery ne pense toutefois pas comme un fan et il a toujours défendu son joueur, tant la saison dernière que celle-ci. Au point de l'aligner alors que la pression est montée d'un cran et que Di Maria semble plus attendre le mercato hivernal que les matches du PSG ? La question peut se poser.

Si El Fideo venait finalement à ne pas débuter sur l'aile droite, ce serait Kylian Mbappé qui garderait son poste, Cavani occupant quant à lui la pointe et Draxler ou Pastore le côté gauche. Le management d'Unai Emery ne va toutefois pas en ce sens et les deux Argentins, pas utilisés à Munich, ont de bonnes chances de débuter, Mbappé passant donc sur le côté gauche de l'attaque. Dans tous les cas, l'entraîneur parisien aura aussi quelques cartouches sur le banc, si tant est qu'il l'utilise un peu plus qu'en Allemagne il y a quelques jours...

Une équipe possible du PSG contre Lille : Areola - Meunier, Marquinhos, Kimpembe, Berchiche - Verratti, Rabiot, Pastore - Di Maria, Cavani, Mbappé.

Match lié 


News 

Aujourd'hui

dimanche 21 octobre

samedi 20 octobre

vendredi 19 octobre

jeudi 18 octobre

mercredi 17 octobre

mardi 16 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux