Article 

Emery pas content mais sans regrets

Publié le dimanche 3 décembre 2017 à 11:28 par Philippe Goguet
La défaite à Strasbourg de son équipe n'a pas bouleversé l'entraîneur du PSG. S'il n'était bien évidemment pas content de perdre, il n'a pas regretté ses choix ni le match de son équipe et il se tourne complètement vers le match à Munich.

Le PSG n'avait plus perdu depuis 7 mois et une défaite à Nice qui avait alors signifié la perte du titre de champion de France et la chute parisienne à Strasbourg n'aura pas le même impact, de façon très claire. Du coté de l'entraîneur parisien Unai Emery, on n'est pas spécialement apparu marqué par la défaite devant la presse. D'entrée, il a notamment rappelé que «gagner tous les matches n'est pas facile, car il faut maintenir l'exigence et la concentration à 100%.»

Son équipe a faili dans ces deux domaines, de façon très claire, mais elle aurait aussi pu l'emporter avec un brin de réalisme en plus : «On a mérité de gagner et on a eu assez d'occasions pour ne pas le perdre. Il n'y a que le résultat qu'on n'a pas maîtrisé. Strasbourg a marqué sur ses deux occasions et nous, on n'a mis qu'un but alors qu'on en a eu plein. Le football, c'est ça : une équipe moyenne, avec un gros match, le soutien des supporters, et de l'efficacité peut gagner contre une équipe meilleure.»

«On doit rester serein car on a de l'avance.»

A l'échelle d'une saison, et avec déjà 41 points en 16 matches, Paris peut voir venir et c'est d'ailleurs le conclusion que tire Unai Emery de la partie : «Notre objectif, c'est de gagner le Championnat et de maintenir notre régularité. Nous ne sommes pas contents mais on doit rester serein car on a de l'avance.» Comme il l'explique par la suite, le coach parisien «n'aime pas perdre, mais au classement on a déjà fait une grosse différence.»

«On attendait d'avoir fait un écart pour pouvoir faire tourner.»

Pour le second match d'affilée, le basque avait largement fait tourner son effectif et les remplaçants ne lui ont pas forcément rendu service, à l'image de Berchiche ou Di Maria, vraiment pas bons à La Meinau. Pour autant, il ne regrette pas son turnover : «Non. On a creusé l'écart dans le Championnat. C'est peut-être le moment de donner du temps de jeu à certains car on a besoin de tous les joueurs. On attendait d'avoir fait un écart pour pouvoir faire tourner. Si tu ne donnes pas de rotations à l'équipe, elle pourrait en souffrir dans le futur, donc c'est pour ça qu'on a mis en place ce turnover.»

Dans la tête du coach, comme dans celle de nombreux joueurs, c'est désormais Munich et le choc contre le Bayern qui est coché. Juste après cette première défaite de la saison, Emery ne tire d'ailleurs pas du tout le signal d'alarme : «Non. L'équipe n'a pas perdu son optimisme. On a eu beaucoup d'occasions pour marquer et ne pas perdre, mais nous avons manqué d'efficacité. On méritait de gagner donc je ne suis pas inquiet. Le match de mardi est important pour nous car c'est un gros test face à une équipe qui veut aussi aller loin en Ligue des champions. Mardi, on veut montrer qu'on veut faire une bonne saison.» Et une défaite en Bavière aurait un tout autre impact...

Match lié 


News 

Aujourd'hui

jeudi 14 décembre

mercredi 13 décembre

mardi 12 décembre

lundi 11 décembre

dimanche 10 décembre

samedi 09 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux