Article 

Kimpembe : «Pour moins que ça, j'ai pris trois matchs de suspension»

Publié le lundi 28 janvier 2019 à 1:59 par Philippe Goguet
Après la victoire 4-1 contre Rennes, Presnel Kimpembe avait du mal à digérer le tacle subi par son coéquipier Thilo Kehrer pour lequel l'arbitre n'a donné qu'un carton jaune.

Le PSG s'est imposé 4-1 face à Rennes ce dimanche soir au Parc des Princes et Presnel Kimpembe faisait à cette occasion son retour dans le onze de départ parisien, livrant un bon match. Il s'est arrêté après la partie devant la presse et est rapidement revenu sur la partie : «C'était une bonne équipe de Rennes et elle nous a bien contré sur la première mi-temps. Cela restait un match difficile et le plus important est la victoire. On a su réagir en 2e période et tant mieux pour nous.»

«C'est quand même grave que l'arbitre n'ait pas changé sa décision.»

Mais c'est surtout l'effroyable tacle subi par Thilo Kehrer qui était au coeur des propos de Kimpembe et le défenseur n'a clairement pas digéré : «Je pense que cela vous a tous surpris et on est tous d'accord là-dessus. On sait que sur une faute comme ça, Thilo aurait pu arrêter sa carrière ce soir. Le pire, c'est que l'arbitre va vérifier la faute à la vidéo et il ne revient pas sur sa décision, il maintient son carton jaune et le jeu continue. C'est grave quand même. Moi pour moins que ça, j'ai pris trois matchs de suspension même si à l'époque je reconnais que j'avais fait une faute... involontaire. Le danger est passé mais cela reste dangereux pour Thilo. Je n'ai pas envie de mal parler mais c'est quand même grave que l'arbitre n'ait pas changé sa décision.»

Contre Lyon, Kimpembe avait été expulsé en fin de première période après s'être effectivement loupé sur un tacle au niveau du tibia, l'arbitre passant du jaune au rouge le concernant après avoir revu les images de façon logique. Et quand le défenseur parisien est relancé sur l'arbitrage et un éventuel souci, il ne botte clairement pas en touche : «Vous le voyez comme nous... Je pense que les arbitres, pour des décisions pareilles, devraient être punis, comme nous lorsque l'on fait des fautes. Mais bon ce n'est pas le cas...»

Et si le défenseur a du mal à admettre l'arbitrage subi par ses partenaires, il va en revanche rassurer concernant l'absence de Neymar, estimant que le groupe continue son chemin : «On est là pour travailler même si on est tous peinés pour Ney. Il va bien falloir faire sans et on essaye de faire comme ça. Au niveau de l'ambiance, cela se passe bien, ce n'est pas pour autant qu'on va baisser les bras ou venir à l'entraînement avec une mauvaise tête et être de mauvaise humeur. On essaye de rester comme on est au quotidien.»

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

mercredi 19 juin

mardi 18 juin

lundi 17 juin

dimanche 16 juin

samedi 15 juin

vendredi 14 juin

jeudi 13 juin

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux