Article 

La préfecture justifie le report de Nantes/PSG, les Nantais mécontents

Publié le lundi 25 février 2019 à 18:57 par Marius Cassoly
Le report du match Nantes/PSG a été actée par la LFP ce lundi matin. La préfecture de Loire-Atlantique a justifié sa décision en évoquant un match «à haut risque», tandis que Valentin Rongier et Vahid Halilhodzic ont exprimé leur mécontentent face à la situation.

Le PSG a appris ce matin par la Ligue de Football Professionnel (LFP) le report de la rencontre l'opposant au FC Nantes, initialement prévue le week-end du 9 ou 10 mars, à une date ultérieure. Une décision prise sur ordre de la préfecture de la Loire-Atlantique, qui s'est défendue dans la journée : «Il convient de rappeler que lors de la dernière confrontation avec le PSG, de nombreuses violences entre supporters avaient été constatées. Pour ce match à haut risque, il y a donc eu des échanges informels entre la préfecture, avec la Ligue professionnelle de football et le FCN. Cette décision a été prise par la Ligue après échange avec la Préfecture.»

La préfecture poursuit en précisant que le report de FCN/PSG est dû à un nombre insuffisant de forces de l'ordre pouvant être mobilisées pour l'occasion : «Il n'était en effet pas envisageable de mobiliser des forces de l'ordre l'après-midi (le samedi) pour la manifestation (de gilets jaunes), puis le soir pour le match contre Paris, d'autant que cette rencontre requiert un dispositif de sécurité plus important qu'habituellement. » La préfecture ajoute que le report au dimanche n'a pu être envisagé «pour une raison de disponibilité des forces de l'ordre».

«La préparation tactique mise en place est gâchée»

Un report qui n'a pas fait que des heureux dans le camp nantais, coutumier cette saison des changements de programme suite notamment au mouvement des gilets jaunes. Dans des propos rapportés par nos confrères de 20Minutes, Valentin Rongier, le capitaine canari, semble un brin agacé : «Je suis énervé car ça commence à faire beaucoup. [...] Ça complique les semaines d’entraînement car parfois on se met dans la tête qu’on va jouer tel jour, on se prépare pour ça, et deux ou trois jours avant, on apprend qu’à cause des Gilets jaunes, d’une manifestation, on ne peut pas jouer. Il faut réadapter l’entraînement, faire des entraînements qui remplacent les matches. La préparation tactique mise en place est gâchée. Dans les têtes, ce n’est pas évident de se concentrer, de se dire un jour on joue, l’autre on ne joue pas.»

«C'est vraiment frustrant pour nous»

De son côté, l'entraîneur nantais Vahid Halilhodzic pointe du doigt le manque de communication entre les différentes institutions : «Le club perd énormément d'argent car c'est un match de gala contre le PSG. Qu'on discute au moins. Non, il [le préfet] impose. Ça, c'est vraiment frustrant pour nous.» Si le report du match entre Nantes et le PSG est désormais acté, il reste désormais à trouver une date ultérieure pour le disputer. Pas une mince affaire pour Paris qui fait face à un calendrier chargé, surtout en mars, avec un enchainement de matches et une trêve internationale d'ores et déjà planifiée.

Match lié 


News 

Aujourd'hui

lundi 24 juin

dimanche 23 juin

samedi 22 juin

vendredi 21 juin

jeudi 20 juin

mercredi 19 juin

mardi 18 juin

lundi 17 juin

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux