Article 

La tactique, Kimpembe, Icardi, Benzema, les ambitions, la conf' de Tuchel avant PSG/Real Madrid

Publié le mardi 17 septembre 2019 à 18:35 par Philippe Goguet
C'est un Thomas Tuchel détendu qui s'est présenté face à la presse avant le match contre le Real Madrid. Il a notamment annoncé qu'il ne comptait pas laisser le Real lui dicter le match et a affiché sa confiance dans son équipe. Il a aussi confirmé que Kimpembe était apte à jouer et fait l'apologie de Benzema. Il a aussi rappelé que ce n'était qu'un premier match de poules...

Quelle tactique adopter contre le Real, imposer son jeu ou le contrer ? 

«Je veux qu'on reste toujours actifs, qu'on joue de façon agressive et rapide»

« La première solution, je pense, car c'est aussi notre caractère d'être actif. Je ne veux pas qu'on joue de façon trop passive, car cela veut dire que le Real Madrid aura beaucoup le ballon et ils sont très forts, très courageux et très expérimentés dans cette C1. Ils ont gagné beaucoup de fois et je veux qu'on reste toujours actifs, qu'on joue de façon agressive et rapide. On prend le ballon pour trouver des solutions. C'est un match difficile, un grand match entre le PSG et le Real, mais c'est aussi le premier match dans le groupe, ce n'est pas celui qui décide de tout. Donc je veux qu'on joue de façon courageuse, qu'on joue pour gagner, mais aussi pour donner de l'énergie à nos supporters. C'est le défi et le but. »

La forme de Kimpembe et Icardi :

«Ce n'est pas une question de physique pour Kim'»

« L'état physique de Kimpembe est excellent, il a travaillé dur depuis des semaines, 10 ou 12, il a travaillé vraiment dur, il est fit, super fit. Kim' peut jouer si on pense que c'est nécessaire et si on le veut, mais il peut jouer de façon sûre. Ce n'est pas une question de physique pour Kim'. Pour Mauro c'est un peu différent, je ne sais pas exactement dans quel état physique il est et combien de minutes il peut jouer. Peut-être qu'on doit essayer demain ! Il commence ou Choupo commence comme attaquant. Ou les deux commencent... (rires). On manque d'attaquants, tout le monde le sait. On doit trouver des solutions, mais j'ai confiance en mes joueurs et je suis convaincu qu'on sera une équipe forte sur le terrain demain. »

Un match particulier pour Keylor Navas ?

« Un état d'esprit particulier pour lui ? Bien sûr ! Il a été le gardien du Real Madrid pendant de nombreuses saisons, il a connu beaucoup de succès avec cette équipe et il a une qualité clé. La position de gardien dans le foot est spéciale. Ils doivent gérer des erreurs tous seuls, ils ont des règles particulières et doivent être très forts mentalement. Si tu es gardien du Real, c'est encore plus que ça et il l'a été pendant des années donc je suis très content qu'il soit avec nous, avec sa qualité et sa personnalité. C'est un gars très calme, toujours avec le sourire, et très fort dans le but. J'aime beaucoup qu'il soit là, avec son énergie et son état d'esprit. »

Un PSG serein avant ce choc ?

«Il y a des détails qui nous donnent beaucoup de confiance en nous»

« Oui, nous sommes calmes. C'est clair qu'on a des joueurs qui manquent, mais c'est la même chose pour le Real et c'est toujours comme ça. C'est vraiment dommage, mais j'ai confiance en mes joueurs et je suis convaincu qu'on aura un bon effectif sur le terrain demain, capable de trouver une performance afin de poser des problèmes au Real Madrid. L'état d'esprit est bon avec 5 victoires sur les 6 premiers matches et 4 matches sans but encaissé. On n'a pas fait notre meilleur match à chaque fois, mais il y a des détails qui nous donnent beaucoup de confiance en nous. Nous sommes capables de défendre sans prendre de but, des détails sur le terrain comme qui protège qui. On joue de façon très sérieuse sur les détails et on va s'améliorer. Je suis convaincu et patient. Dans ce moment-là, c'est dommage d'avoir des blessés, mais on va donner notre meilleur et je suis très optimiste. »

Les propos de Leonardo sur Neymar comme quoi tout n'est pas réglé : 

Question posée par un journaliste espagnol qui a tronqué les propos à sa sauce...

« Je ne sais pas parce que je ne savais pas que Leonardo avait dit ça. Peut-être que c'est une chose entre le club et le management de Ney. A mon avis, entre moi et Ney, toutes les choses sont claires maintenant. Le mercato est et il est notre joueur. Cela n'a jamais été une chose entre moi et mon joueur. »

Ce qu'il attend de son équipe en plus par rapport à la saison passée :

« J'ai eu une question similaire avant (dans un autre entretien), si nous sommes sûrs que nous pouvons faire mieux que l'an passé, mais je dois dire que c'est un défi parce qu'on avait joué dans un groupe très compliqué, très fort, avec le Napoli et Liverpool. C'était beaucoup de pression contre Liverpool ici, à l'Étoile Rouge puis le match à Manchester. La performance avait été extraordinaire, l'état d'esprit, la mentalité. Le deuxième match contre Manchester a été comme ça, mais c'est comme ça dans le sport. C'est aussi une qualité de continuer et de s'améliorer, d'apprendre. Il y a beaucoup de choses à apprendre d'une défaite et des semaines après cette défaite. J'accepte.

«C'est le premier match, pas le match décisif dans ce groupe»

Cela a été une phase très longue et très dure après cette défaite contre MU, une phase dont nous ne sommes pas du tout satisfaits, mais c'est nécessaire à un certain point de continuer, d'oublier, de regarder de l'avant. L'équipe a fait ça et on a eu beaucoup de changements, de nouveaux joueurs, on a gagné en personnalité, en expérience, en mentalité. C'est une bonne équipe maintenant, mais c'est le premier match, pas le match décisif dans ce groupe, mais contre le Real, en C1, c'est particulier. Le Real est vraiment particulier dans cette compétition depuis des années. C'est un grand défi, mais c'est en même temps une grande occasion de montrer que nous sommes capables de faire une belle performance collective, un effort collectif. Nous sommes prêts pour ça et c'est le moment pour donner confiance et aller de l'avant. »

Benzema, le plus gros danger madrilène ?

« Karim Benzema est un des joueurs les plus sous-cotés du monde. Il joue comme n°9 du Real Madrid depuis 25 ans (rires). Il y a d'autres attaquants au Real, mais qui joue, c'est Karim Benzema. C'est un joueur de classe mondiale, il n'y a pas de doutes. On a vu le match contre Levante (samedi dernier, doublé de Benzema) et on a peur (rires). Non, on n'a pas peur, mais il est de classe mondiale. N°9 du Real Madrid, c'est impressionnant et ça montre sa qualité. C'est un vrai leader et c'est très difficile de défendre contre lui parce qu'il arrive dans tous les espaces. Ce n'est pas un n°9 de surface, il joue dans l'axe, sur le côté, il joue comme milieu offensif, il a beaucoup de qualités et c'est difficile de défendre. On doit être très attentif. Ils font beaucoup de centres et il est très fort de la tête. Cela suffit ? (rires). C'est mieux de prendre le ballon, cf la première question (rires). »

Un objectif fixé par le club en Ligue des Champions ?

«Pour la Ligue des Champions, c'est match après match»

« On n'a jamais eu une discussion comme ça. Mon but dans cette Ligue des Champions, c'est clair : on veut gagner demain. On ne peut faire que match après match, je ne connais pas un autre style dans le sport. On fait le match de demain puis on joue contre Lyon et c'est tout. Pour la Ligue des Champions, c'est match après match. Cette compétition est super difficile et, demain, on va voir si nous sommes capables et convaincus. C'est le seul but : mettre toute son énergie et toute sa concentration dans ce match pour être prêt, pour aider pendant le match, pendant la mi-temps, pour combattre durant 90 minutes avec nos supporters. C'est le but en Ligue des Champions. »

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

dimanche 15 décembre

samedi 14 décembre

vendredi 13 décembre

jeudi 12 décembre

mercredi 11 décembre

mardi 10 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux