Article 

Le match, l'adversaire, Buffon, Verratti, etc, la conf' complète de Tuchel avant Napoli/PSG

Publié le lundi 5 novembre 2018 à 20:29 par Philippe Goguet
C'est un Thomas Tuchel avec un grand sourire aux lèvres qui s'est présenté devant la presse à la veille de Naples/PSG. S'il n'a rien dit concernant ses intentions demain, il a malgré tout fait passer quelques messages.

Pourquoi ne pas s'entraîner à Naples ?

«Nous avons choisi ça parce que nous avons joué vendredi contre Lille puis nous avions la possibilité de nous entraîner samedi et de donner un jour libre dimanche. Après ce jour libre, c'était à mon avis mieux de s'entraîner le matin (plutôt que cette après-midi) et nous sommes donc seulement ici pour sentir le terrain.»

Mbappé, un joueur qui manque de maturité selon Xavi :

«C'est normal qu'il puisse s'améliorer, il n'a que 19 ans, mais il est incroyable pour son âge. C'est l'un des meilleurs joueurs du monde et il va être le meilleur du monde, c'est sûr pour moi. Xavi a raison parce que c'est normal, il doit s'améliorer dans toutes les facettes. Mais c'est totalement normal à l'âge de 19 ans. »

Draxler, Rabiot et Cavani, titulaires ?

«Je ne peux pas le dire car c'est lundi soir et je ne peux pas vous dire si on préfère Julian Draxler ou Adrien Rabiot, ce n'est pas possible. Quant à Edi, il est avec nous, il a fait l'entraînement et c'était donc clair pour nous. On va décider demain.»

De quelles qualités de Naples le PSG doit se méfier ?

«C'est à mon avis une équipe très forte, très collective, les espaces sont très fermés, ils jouent ensemble depuis quelques années et avec beaucoup d'automatismes dans leur jeu. Ils sont toujours dangereux avec leurs qualités individuelles en attaque et ils sont très bien disciplinés en défense. C'est un grand défi, mais c'est à mon avis la mi-temps du match car cela se joue sur deux matches et nous voulons gagner la confrontation directe contre eux. On est à la mi-temps à 2-2 et on doit jouer à notre niveau maximum, c'est clair. Nous sommes confiants car nous avons très bien joué à Marseille avec beaucoup de personnalité puis beaucoup de qualité contre Lille. C'était très difficile et grâce à ça, nous sentons que nous sommes prêts.»

Plus de certitudes qu'avant l'aller ?

La question est posée par un journaliste italien qui avait déjà fait du PSG le grand favori avant l'aller, ce qui avait déjà fait rire Tuchel à Paris.

«À chaque question, vous dites que nous sommes favoris et que vous êtes le petit Napoli, je vous connais (rires). On n'a pas de doutes, mais c'est un grand défi et le premier match était un résultat mérité avec 2-2. On peut et on doit jouer mieux. Par exemple, durant 30 minutes au cours de la première mi-temps, ce n'était pas notre niveau. Pour moi, il est clair qu'on doit jouer à notre meilleur niveau. Mais je n'ai pas de doutes car nous avons montré une grande réaction et Marseille puis nous avons fait un top match contre Lille.»

Un joueur du Napoli qu'il aimerait enlever de leur 11 de départ ?

«Non, je ne parle pas des joueurs des autres équipes à la veille d'un match, cela va seulement créer beaucoup de confusion et je ne veux pas de ça.»

Verratti arrêté par la police la semaine dernière :

«Verratti a fait une erreur et c'était une situation un peu difficile pendant la nuit, mais il était à chaque entraînement et a fait des séances de top niveau puis un match excellent contre Lille. Il est jeune, il a 26 ans aujourd'hui. Quand tu es jeune, tu fais des erreurs et c'est normal. Ce n'est pas professionnel et nous n'aimons pas ça, mais ce n'est pas grand-chose et c'est oublié.»

L'apport des expérimentés Buffon et Thiago Silva :

«Gigi et Thiago sont avec nous et c'est très important car Gigi peut et va jouer ici. Il connaît le stade, l'ambiance et Naples. Pour nous, il est très important dans notre vestiaire avec sa personnalité, ses qualités. C'est vraiment un champion, une légende et cela nous aide beaucoup. Thiago, c'est la même chose. C'est notre capitaine et il est super important. C'est un top professionnel avec la personnalité dont on a besoin demain soir.»

Buffon plutôt qu'Areola, une question de confiance ?

«On a confiance en Alphonse aussi, mais Gigi peut jouer en Champions League désormais, il était suspendu pour les premiers matches. Honnêtement, c'est une marque de respect pour Gigi, nous jouons en Italie et contre Naples, c'était clair pour nous qu'il méritait de jouer ici et pas être sur le banc dans un match comme ça. Je suis très fier d'avoir deux gardiens comme Gigi et Alphonse parce que les deux sont incroyables. Ils ont beaucoup de qualités, sont extraordinaires et ce sont en même temps deux grandes personnalités. Gigi accepte Alphonse et c'est nécessaire pour améliorer Alphonse. On utilise Gigi pour ça et dans le même temps, Alphonse a beaucoup de respect pour Gigi. C'est incroyable tous les deux et c'est exactement ce qu'un entraîneur peut souhaiter.»

Vu qu'il ne faut pas perdre, est-ce possible de ne pas jouer avec les 4 offensifs habituels ?

«C'est une possibilité, nous avons joué dans deux systèmes contre Naples puis de façon un peu différente contre Marseille et Lille. Les deux matches ont été différents aussi. C'est toujours possible de jouer avec les quatre, mais c'est aussi difficile de ne pas perdre la structure et l'équilibre. On doit décider aujourd'hui ou demain matin, mais c'est actuellement la mi-temps et ce n'est pas nécessaire de risquer trop. Mais on essaye de gagner le duel. Nous sommes confiants et je veux que nous jouions avec confiance et de façon offensive. C'est notre style. J'espère que nous serons prêts.»

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

lundi 19 novembre

dimanche 18 novembre

samedi 17 novembre

vendredi 16 novembre

jeudi 15 novembre

mercredi 14 novembre

mardi 13 novembre

lundi 12 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux