Article 

Le match, la suite, la tactique, Neymar, Kurzawa, Sarabia, la conf' de Tuchel après PSG/Strasbourg (1-0)

Publié le samedi 14 septembre 2019 à 21:52 par Philippe Goguet
Après la courte mais précieuse victoire 1-0 de son équipe face à Strasbourg, Thomas Tuchel s'est longuement confié face à la presse concernant tous les aspect du match, de la petite performance collective aux performances individuelles de Neymar, Kurzawa ou encore Sarabia.

Ce qu'il retient du match :

« Je ne veux pas être trop dur avec les critiques car c'est toujours un peu compliqué pour le PSG contre Strasbourg. C'est comme ça... Strasbourg est une équipe très physique, elle peut défendre très bas et très resserrée, c'est toujours difficile de trouver des espaces. Si tu n'as pas la meilleure forme, ça peut être très dur. On n'a pas fait notre meilleur match mais on a tout donné aujourd'hui et on doit dire que ce n'est jamais facile après la trêve et avant un grand match de C1. Ce n'est jamais facile de jouer un match comme ça, on manque de joueurs et c'est pour moi très bien qu'on ait montré une bonne réaction en 2e mi-temps. On a mieux joué à chaque 5 minutes qui passaient et les 20 dernières minutes étaient très bonne. On a tout donné physiquement, avec une bonne mentalité, on a fini à 10 et on a fini très fort à 10 contre 11. L'équipe et les joueurs ont montré leur faim de gagner, qu'ils sont compétitifs. C'est bien. J'ai aussi beaucoup vu de très bonnes choses individuelles, d'autres à améliorer, c'est clair mais dans une phase comme ça, au début d'une saison, ça peut arriver un match comme ça. Si on peut gagner sur le tard, c'est toujours un peu heureux mais c'est aussi mérité. On a tout donné. »

Inquiet pour PSG/Real après ce match ?

« Inquiet ? Non, c'est l'inverse ! Avec ce match-là, je ne suis pas inquiet du tout parce qu'on a montré et qu'on a gagné. C'est bien, c'est peut-être mieux que d'avoir gagné facilement. Je ne suis pas sûr à 100% mais avant de jouer Liverpool au Parc l'an passé, on avait joué contre Bordeaux et c'était pas un bon match de notre part... J'ai demandé à mes joueurs de rester concentré sur ce match et pas sur celui de mercredi contre le Real. C'était le plus important et j'ai l'impression que c'est ce qu'on a fait. On n'a jamais arrêté d'attaquer, c'était aussi dur de défendre les contre-attaques. Il y a beaucoup à améliorer, oui, mais je ne suis pas inquiet du tout à la fin. On peut voir que la qualité individuelle dans des matches comme ça est absolument nécessaire, quand il n'y a pas d'espaces et que les efforts collectifs ne payent pas. Tout le monde attend de nous qu'on crée beaucoup d'occasions. Mais sans Ney, Kylian et Edi, c'est plus dur pour l'équipe et c'est très différent pour les autres de défendre contre Ney ou non, contre Kylian ou non. Cela fait une grande différence. Dans ces moments-là, vu les circonstances, je n'attendais pas le meilleur match de cette saison. J'avais demandé qu'on donne tout et qu'on fasse tout pour rester patients, ce que l'équipe a fait donc je suis content. Mercredi, ce sera un autre match. »

Une équipe qui a perdu du temps avec le feuilleton Neymar ?

« Je ne sais pas si on a perdu du temps mais c'était un grand de sujet de discussions et de réflexion. J'aime beaucoup que ça soit fini, que les choses soient fixées. Le mercato est fini et on peut se concentrer sur nous. On a eu des changements dans la dernière semaine. C'était possible dans le cas d'une situation claire, comme s'il n'avait pas voulu partir, qu'il fasse tous les matches avec nous. Parce qu'il était disponible mais que la situation entre le club et lui faisait qu'il n'était possible qu'il joue. C'était notre décision et on l'a acceptée mais c'est le moment de jouer désormais. Il ne sera pas là mercredi, Kylian non plus, et on doit trouver des solutions. Ce n'est pas facile. »

Les difficultés de Sarabia :

« Pour Pablo, c'était un peu difficile aujourd'hui, je ne sais pas pourquoi alors qu'il donne toujours tout pour nous. C'est un gars très fiable pour nous mais c'était son 2e match au Parc avec des difficultés. Je vais toujours le protéger car il est toujours là pour faire le contre-pressing, pour aider les joueurs au milieu, pour défendre, et c'est absolument nécessaire qu'on lui donne confiance. On va le pousser, c'est un gars très fiable et très important pour nous mais ce n'était pas son meilleur match. C'était peut-être aussi nouveau pour lui car il a été sélectionné avec l'équipe d'Espagne. Il doit aussi s'adapter : encore un vol, des choses nouvelles, etc. C'est bien de jouer pour l'Espagne puis après... Peut-être que ça prendra un peu de temps. »

Les difficultés de Kurzawa :

« Layvin n'a pas joué pour nous depuis longtemps et ce n'était pas facile contre Lala car il a beaucoup de vitesse. Layvin peut jouer mieux et être plus précis, pareil que Pablo, les deux ont manqué de précision aujourd'hui dans leurs passes et leurs centres dans la surface. Un mal plus profond pour Kurzawa ? Je ne sais pas, il donne tout pendant l'entraînement, il s'entraîne avec beaucoup d'intensité et ne ment pas pendant. J'ai l'impression qu'il a la capacité et le talent pour jouer avec nous. Peut-être qu'il manque un peu de confiance car il n'est pas toujours titulaire. C'est peut-être pour ça qu'il en manque un peu mais il est là et il est fiable. J'ai confiance dans le fait qu'il peut être un joueur important pour nous. »

Le match de Neymar :

« Ce n'était pas facile car c'est un gars qui est aussi très sensible. Il a bien fait mais c'est comme ça dans la vie. Ce n'était pas facile non plus pour les supporters durant le mercato donc on doit accepter la réaction. Je ne veux pas la juger, c'est comme ça. Ce n'était pas facile. Ney peut aussi mieux jouer, il peut faire plus de dribbles et d'accélérations mais il manque.. Il a besoin de plusieurs matches pour retrouver son rythme, sa capacité physique, sa capacité à accélérer notre jeu, pour faire des sprints encore et encore. Mais il a la qualité de décider de matches et c'est comme ça. Je suis heureux qu'il l'ait montré à la dernière minute, cela aide beaucoup. »

Pourquoi attendre autant avant de passer au 4-3-3 ?

« Car je n'avais pas l'impression que le système était le problème et je ne sais pas si le but décisif était une question de structure. C'était une question de qualité mais aussi de chance car c'est un but de qualité exceptionnelle. Mais on a changé de structure pour une autre raison. Ce n'était pas la structure contre un 5-4-1. Si on avait l'impression que notre système va nous aider, on aurait commencé en 4-3-3 mais la raison pour changer était différente. C'était nécessaire à mon avis qu'on ait Ander et Kimpembe sur le terrain pour donner de l'énergie. C'était plus une question d'énergie et pas de tactique après 70 minutes, pas une question de structure. Il fallait avoir la possibilité d'avoir Ney et Marco proches ensemble et Ander et Colin de l'autre côté, avec Ander sur le terrain pour avoir l'occasion de faire un contre-pressing. Et Kimpembe sur le terrain car il aime défendre en avançant, il aime jouer avec beaucoup de risques. C'était la raison pour changer. Ca a changé notre mentalité et notre énergie sur le terrain, je ne suis pas sûr que ce soit lié à la structure. »

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

lundi 14 octobre

dimanche 13 octobre

samedi 12 octobre

vendredi 11 octobre

jeudi 10 octobre

mercredi 09 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux