Article 

Le match, la tactique, ses choix, Di Maria, Kurzawa, les remplaçants, etc, la conf' de Tuchel après Nice/PSG (1-4)

Publié le samedi 19 octobre 2019 à 1:08 par Philippe Goguet
C'est un Thomas Tuchel content et bavard qui s'est présenté en conférence de presse après Nice/PSG (1-4). L'entraîneur allemand a notamment justifié bon nombre de ses choix, tant au niveau tactique que des hommes, et a évoqué plusieurs individualités, qu'elles brillent ou pas. Il a aussi évoqué la suite, avec notamment le match à Bruges.

Satisfait du match ?

« C'est un bon début d'une phase très intensive. On a six matchs devant nous d'ici à la prochaine trêve et c'est toujours bien de commencer par une victoire. C'est le moment de profiter ce soir. Demain (NDLR : ce samedi), ce sera celui pour récupérer et préparer le prochain match (à Bruges). On a fait une bonne première mi-temps. J'en suis très content, on a très bien joué, on a eu beaucoup d'occasions, on a contrôlé le match dans le camp adverse et ce n'était pas possible pour Nice de jouer et de créer des occasions parce qu'on a défendu ensemble, de façon très resserrée, avec beaucoup d'intensité. En début de seconde mi-temps, on a oublié de fermer ce match alors que c'était possible de marquer un troisième but, on a manqué des grosses occasions en contre-attaque par manque de précision et de détermination. Nice a joué un peu différemment en deuxième mi-temps, avec un autre système, ils ont pris plus de risques et nous avons fait quelques erreurs faciles avant le but. Ensuite, c'était un match serré et très émotionnel. Après les deux cartons rouges, c'était décidé et il était possible de contrôler le match. »

Les expulsions des Niçois ?

« Je n'ai pas vu donc je ne peux rien dire. »

Son changement Thiago Silva pour Marquinhos à la pause :

« On avait discuté de ça en amont avec Thiago Silva et Marquinhos. J'avais décidé de leur donner 45 minutes à chacun. Ce n'est pas une mise au repos complète, mais pas 90 minutes non plus, car ils avaient joué deux matches avec le Brésil. On avait donc décidé de ça et c'était ma décision de commencer avec Thiago. »

Le changement de système de jeu à l'entrée de Kurzawa :

« C'était nécessaire de changer l'organisation et de passer à cinq (en défense) pour avoir la possibilité de contrôler les centres avec trois défenseurs contre deux attaquants. Quand Marquinhos joue en 6, on peut faire ça de façon fluide avec Marqui qui redescend entre les deux défenseurs centraux quand on n'a pas le ballon et reste devant eux quand on l'a. Mais avec Leandro (Paredes) et Ander (Herrera), ce n'était pas possible de faire ça vu que Marqui était déjà en défense centrale. C'est pour ça que Layvin Kurzawa est entré à la place de Choupo-Moting et qu'on a utilisé cette défense à cinq, afin de contrôler les centres en surnombre et de faire du pressing à côté. Mais ce n'était pas facile car Nice a joué avec plus de risques et on n’était pas serrés durant 10 minutes en seconde période, on a laissé des espaces. On a oublié de fermer le match avec les contre-attaques et c'était un peu compliqué. C'était une bonne leçon, parce que contre Galatasaray aussi on a perdu le contrôle pendant cinq à dix minutes après notre but. Aujourd'hui, pendant 10 minutes, on a eu le sentiment qu'on ne contrôlait pas le match. On a fait beaucoup d'erreurs facilement évitables. C'est peut-être bien pour apprendre et pour s'améliorer. »

Deux buts venus du côté gauche niçois, une demande de sa part ?

« Non mais les gars Thomas (Meunier), Ander (Herrera) et Angel (Di Maria) sont habitués à jouer ensemble et ils ont joué de façon très fluide sur ce côté droit. Angel est toujours capable de faire la différence et d'être décisif, c'est bien. Mais n'oubliez pas que pour marquer un but à droite, tu dois parfois commencer à gauche donc c'est toujours un effort de l'équipe. On a bien joué en première mi-temps et Angel a la qualité pour décider des matches pour nous. Il se sent en confiance et on peut le voir, il est toujours décisif. C'est top. »

Encore surpris par Di Maria ?

« Non, car je peux le voir chaque jour à l'entraînement et il peut faire des choses incroyables quand il est tranquille. Parfois, c'est possible qu'il cherche trop la passe décisive, qu'il cherche trop à faire la décision lors de certains matchs ou dans certaines phases. Mais quand il joue tranquille, il est toujours capable de faire des choses décisives. Il a complètement ma confiance car il est chaque jour là, il pense toujours pour l'équipe, il est super-fiable, top professionnel. C'est exceptionnel. »

Relancer Kurzawa, un de ses plus gros défis ?

« C'est toujours le défi d'emmener les joueurs au top, de leur donner confiance, de créer une atmosphère afin qu'ils montrent leurs qualités. Il a fait un excellent entraînement jeudi donc j'avais confiance dans le fait qu'il stabilise notre jeu sur le côté. Il n'a pas fait un mauvais match mais il peut faire mieux. Il n'a pas eu grand-chose. Il a de la qualité mais l'objectif pour lui c'est de rester au haut niveau chaque jour (il se répète). Il est très sensible donc on doit le pousser. Je veux lui montrer ma confiance, je veux lui dire que c'est à lui de jouer. Il est là, il n'est pas blessé depuis longtemps et c'est important. On ne va pas arrêter de le pousser. »

Mbappé et Cavani titulaires contre Bruges mardi ?

« S'ils n'étaient pas prêts pour commencer aujourd'hui, ils seront très proches mais je ne peux pas le dire aujourd'hui. C'était possible pour Kylian de jouer 20 minutes contre Nice, peut-être un peu plus pour Edi. Mais c'est aussi difficile, je veux leur donner des minutes, mais c'est un match de Ligue 1 et les autres ont aussi mérité de jouer. Donc on va décider à chaque match à nouveau qui joue et qui peut avoir des minutes. Je dois faire aussi avec les changements qui sont nécessaires, tout n'est pas possible. Je veux jouer chaque match avec Kylian et Edi mais ce n'était pas possible. Ils ont manqué beaucoup de rencontres et on doit jongler avec les minutes pour eux. Maintenant, il faut attendre la réaction de Kylian après quelques minutes. Edi est prêt à jouer, mais il revient aussi de sept semaines d'absence… C'est beaucoup. »

Satisfait de la progression de son équipe avec des joueurs de complément (Sarabia, Paredes, Choupo-Moting…) ?

« Oui, c'est un bon signal qu'on joue sans Marco (Verratti), Marquinhos et Gueye, qui sont normalement nos milieux de terrain et on a contrôlé le match, on a joué de façon très fluide. Je pense que l'équipe a montré qu'elle était capable de recommencer. J'ai l'impression qu'on attendait une grosse performance de l'équipe et elle l'a fait très bien, avec beaucoup d'intensité et de concentration, en étant toujours ensemble. C'est bien, c'est nécessaire. Quand on change les joueurs, on veut continuer de jouer avec intensité. On ne fait pas des changements pour faire des cadeaux. On doit mériter de jouer. Si on joue, on doit jouer avec intensité et qualité. C'est en phase d'amélioration. »

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

jeudi 14 novembre

mercredi 13 novembre

mardi 12 novembre

lundi 11 novembre

dimanche 10 novembre

samedi 09 novembre

vendredi 08 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux