Article 

Le match, les dernières semaines difficiles, la préparation de la saison prochaine, la conf' de Tuchel après PSG/Monaco (3-1)

Publié le lundi 22 avril 2019 à 1:40 par Florian S.
L'entraîneur parisien Thomas Tuchel a donné en conférence de presse d'après-match ses impressions sur ce championnat remporté, le premier pour lui, sur les dernières semaines et mêmes mois difficiles. Il a également évoqué la préparation de la saison suivante, pour laquelle il n'a jamais douté de pouvoir compter sur Kylian Mbappé.

Est-ce que vous comptez vous appuyer sur Colin Dagba la saison prochaine vu ses récentes performances ?

« Oui je compte sur Colin parce qu'il est très très fiable, chaque jour. Il a complètement compris que faire pour devenir un joueur professionnel au PSG. Et il montre ça chaque jour depuis la première semaine. C'est impressionnant parce qu'il est très fiable. Maintenant pour nous il est très important, il joue très bien et nous sommes contents. Je suis convaincu, avec lui, qu'il va continuer comme ça. »

Mbappé vient de dire qu'il allait rester au Paris Saint-Germain cet été, vous êtes plutôt rassuré ?

« Le président m'a toujours dit la même chose, qu'il reste, pas d'occasion pour aucun club d'acheter Kylian cet été. Donc j'étais convaincu qu'il resterait notre joueur et c'est important pour obtenir tous nos objectifs. Pour gagner on doit avoir des gars comme Kylian, on doit l'avoir dans l'équipe. C'est un joueur décisif pour nous, il peut s'améliorer, il le montre chaque semaine, tous les trois jours. Rien à dire de plus sur Kylian, oui si on joue pour le PSG, tout le monde attend que nous gagnions tous les matchs. Mais nous attendons ça de nous aussi et pour ça on doit avoir les meilleurs joueurs. C'est Kylian en attaquant et s'il joue, tout le monde est confiant de pouvoir marquer à chaque minute. »

Cela a été plutôt difficile ces dernières semaines, que vous inspire ce premier titre de champion ?

« Oui c'était un peu dur c'est vrai, car la situation n'est pas facile. Aujourd'hui, on avait encore quatorze joueurs seulement avec nous. C'est compliqué parce que depuis beaucoup de semaines on a perdu de l'énergie. Après le deuxième match contre Manchester, on a fait un bon match contre Marseille, avec beaucoup d'énergie, une grande victoire pour nous. Mais après la trêve, c'était dur pour nous de rester à ce niveau. Et je peux comprendre, les joueurs ne sont pas des machines, c'est humain. Mais d'un autre côté, tout le monde attend le meilleur. Lille était un match spécial, parce que le carton rouge a décidé du match. Strasbourg c'était comme je l'ai dit ma faute en première mi-temps. Puis on a gagné la deuxième et fait match nul. A Nantes, on a manqué de faim et dans la mentalité. Mais on a montré aujourd'hui que ce n'était qu'une fois dans la saison. Et l'équipe a toujours montré qu'elle est capable de jouer dans plusieurs systèmes, aussi parce que c'était nécessaire. Et pour ça c'était difficile depuis quelques semaines de trouver une solution tous les trois jours et de créer des performances. Parce que pour créer des performances, on doit avoir des concurrences, on doit combattre pour son poste. Et ce n'était pas possible depuis quelques mois. J'étais très heureux aujourd'hui après le match de Lille à Toulouse, car après ça c'était sur. C'était un bon sentiment, tout le monde a attendu que nous soyons champions, nous étions très proches mais quant tu l'es c'est une chose différente. C'est mon premier championnat et c'est vraiment spécial et je remercie tout le staff et tous les joueurs parce que sans joueur ce n'est pas possible de gagner un trophée en tant qu'entraîneur. »

On n'a pas senti que c'était la fête, est-ce qu'on banalise le fait que Paris soit champion ?

« Oui c'est un peu comme ça mais on peut pas le changer. Avec des clubs comme le PSG, peut-être la Juventus, le Bayern Munich. Ils ont gagné le championnat plusieurs fois, année après année. Et tout le monde pense que c'est normal. Mais nous savons que c'est pas normal, c'est le travail quotidien, dur et fiable, et comment on vit ensemble qui font que nous sommes capables de gagner beaucoup de choses et être champion de France très tôt. C'est une performance excellente et c'est la performance d'une saison complète et pour ça c'est très précieux. Mais vous avez raison, aujourd'hui c'était pas une ambiance comme si tu es chamipion dans le dernier match, à la dernière minute. On a gagné beaucoup de championnats ces dernières années mais comme j'ai dit je pense que c'est jamais normal. Mais je dois dire que l'objectif est de gagner le doublé. C'est samedi, c'est super important pour nous. C'est mon objectif, celui de l'équipe et du club. »

Qu'est-ce qu'il faut améliorer pour progresser la saison prochaine ?

« Beaucoup de choses, on a réfléchi à construire notre groupe avec des joueurs fiables. Ce n'est pas nécessaire de changer beaucoup de postes pour que les joueurs aient plus d'automatismes. Je pense que la saison prochaine on peut donner notre rythme dès le premier match. On travaille ensemble depuis un an et on peut commencer la saison prochaine très très fort, en imposant notre rythme. On peut améliorer nos détails, dans le jeu de position, quand accélerer le jeu, ou défendre les contre-attaques. C'est nécessaire qu'on ait un groupe capable de jouer avec de l'intensité tous les trois jours. Et pour ça, il faut avoir plus de joueurs fiables à un niveau absolument top pour combattre, pour être prêt à chaque défi. Et les autres équipes vont s'améliorer et on le doit nous aussi. »

Est-ce que le fait de savoir que vous étiez déjà champion avant de joueur a changé votre façon d'aborder ce match ?

« Oui ça a changé l'ambiance dans le vestiaire, tout le monde se sentait libéré et heureux. Cela nous a donné de la confiance aussi, parce qu'à l'entrainement de onze heures ce n'était pas clair si Neymar pourrait jouer et combien de minutes, pareil pour Edi, Angel, Drax... Il y avait beaucoup de questions et pour ça c'est toujours délicat parce que normalement on donne les titulaires à onze heures mais aujourd'hui ce n'était pas possible. C'était pareil contre à Nantes, il y a beaucoup de blessés donc c'est pas le même état d'esprit que normalement dans un club comme ça. Je suis fier parce que nous avons montré qu'on voulait gagner, c'était une bonne performance après trois matchs compliqués. »

Il y avait énormément d'euphorie autour de Neymar ce soir, vous êtes heureux de retrouver votre numéro dix ?

« Bien sûr, parce qu'il la qualité pour faire des choses extraordinaires et décisives. Il a une bonne connexion avec Kylian, avec Verratti. Il a montré ces dernières semaines qu'il était bien à l'entrainement donc pour moi il n'y avait pas de doute qu'il pouvait jouer aujourd'hui. Et sur ses premières quinze minutes il a prouvé qu'il pouvait trouver la solution facilement, accélerer notre jeu. Après c'était un peu compliqué, entre lui et Kylian. Ils aiment jouer ensemble mais c'était un peu trop aujourd'hui pendant les vingt dernières minutes. Mais c'est bien qu'il soit avec nous et je pense qu'il est prêt pour samedi. »

Que vous inspire la saison de l'AS Monaco qui lutte encore pour le maintien ?

« Oui c'est une surprise parce que pour moi depuis beaucoup d'années c'est une équipe forte en Europe, toujours très talentueuse. Mais je pense vraiment qu'on doit avoir un peu de patience parce que ça peut arriver une saison compliquée. Maintenant c'est seulement nécessaire de rester calme, finir la saison en ligue 1 et je pense qu'ils seront très forts la saison prochaine, je le crois vrament. »

Un mot sur les blessés ? 

« Je ne sais pas c'est trop tôt. Marco, la cheville a tourné, et Thilo c'est un problème musculaire et j'espère qu'il est sorti à temps. »

Match lié 


News 

samedi 20 juillet

vendredi 19 juillet

jeudi 18 juillet

mercredi 17 juillet

mardi 16 juillet

lundi 15 juillet

dimanche 14 juillet

samedi 13 juillet

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux