Article 

Le match, Mbappé, l'infirmerie, Choupo-Moting, etc, la conf' de Tuchel après PSG/Strasbourg (2-2)

Publié le lundi 8 avril 2019 à 2:13 par Philippe Goguet
C'est un Thomas Tuchel à peu près aussi énervé que sur Canal+ qui s'est présenté en conférence de presse après PSG/Strasbourg ce dimanche soir au Parc des Princes. Il est revenu sur son erreur tactique, son choix de mettre Mbappé sur le banc, les nombreuses absences qu'il doit gérer et, bien évidemment, sur le héros malheureux du match nommé Choupo-Moting.

Son sentiment sur le match du soir :

« (il hésite puis répond) Personnellement, je suis un peu vexé envers moi-même car j'ai pris une mauvaise décision avant le match avec une structure trop offensive. Ce n'était pas possible pour nous de contrôler les contre-attaques en première mi-temps. J'ai décidé de commencer avec une structure pour la construction en 2-2 (2 défenseurs centraux et 2 milieux axiaux) mais ce n'était pas le moment aujourd'hui de faire ça. C'était très difficile de contrôler les contre-attaques. On a changé à la pause et, en seconde période, on a contrôlé le match avec un 3-2 pour les contres et le contre-pressing. On a joué complètement dans le camp adverse, Strasbourg n'a plus eu d'occasion. Mais c'est ma responsabilité aujourd'hui en première mi-temps. C'est dommage car l'équipe est très fatiguée, mentalement aussi. On est que 14 ou 15 joueurs, un petit groupe à l'entraînement et c'était nécessaire de protéger avec la structure nos joueurs et notre jeu, de donner le rythme. Je n'ai pas fait ça et c'était ma responsabilité donc je suis un peu vexé. »

Pourquoi Kylian Mbappé était sur le banc au coup d'envoi :

« Vous étiez surpris (de le voir sur le banc) ? Mais c'est car on l'utilise trop ! On a que 14 ou 15 joueurs et vous devriez être surpris qu'il joue toujours ! Tout le monde est surpris quand il se repose un match mais il a joué 9 matches d'affilée, à 20 ans, avec toujours la responsabilité de marquer. C'est un joueur qui est prêt physiquement mais tout le monde est surpris quand il se repose une fois ! C'est nécessaire d'être surpris qu'il joue 9 fois d'affilée. On doit protéger les joueurs. Je n'aime pas jouer sans des joueurs de qualité comme Neymar, Edi (Cavani), Di Maria, Draxler, tous les joueurs qui peuvent faire la différence. Mais c'était absolument nécessaire et c'était la dernière occasion de le protéger. Kylian a senti quelque chose sur le plan musculaire lors des trois derniers matches. Ce n'est pas possible de toujours jouer avec lui. Regardez, contre Nantes, Marquinhos s'est blessé, c'est pire. »

Un nouveau match avec peu de joueurs sur le banc, des garanties obtenues sur les arrivées lors du mercato ?

« Non, il n'y a pas de garanties. On doit avoir un peu de chance car on a beaucoup de joueurs blessés pendant les matches. On doit aussi avoir de la chance que des choses comme ça n'arrivent pas. On doit être protégé sur le terrain. Mais c'est comme ça, on doit avoir un groupe et ce n'est pas nécessaire de faire venir beaucoup de joueurs mais c'est nécessaire qu'on ait plus de joueurs fiables, qui sont capables de jouer 40, 45 ou 50 fois dans la saison. C'est le but d'avoir 16 ou 17 joueurs qui sont habitués à jouer autant de matches. C'est nécessaire de rester avec un groupe petit, mais un groupe qui est fiable, des joueurs qui ne sont pas beaucoup blessés. Il y a beaucoup de blessures pendant les matches et on doit aussi avoir un peu de chance. Mais il n'y a pas de garanties. »

La fatigue mais aussi l'hygiène de vie pour expliquer les blessures ?

« Oui, oui.. On entend ça beaucoup de fois. Mes joueurs sont professionnels et ils donnent tout. Je ne peux pas répondre à une question comme ça... On a fait 2-2 une fois et on joue avec des joueurs qui sont toujours là et donnent, on fait une saison incroyable et, après, on pose des questions comme ça, je ne peux pas répondre... »

Le match compliqué de Choupo-Moting : 

« Je pense qu'il manque beaucoup de confiance. Comme j'ai déjà dit, son rôle est différent, il n'est pas ici pour commencer tous les matches pour le PSG mais c'est le cas actuellement car il nous manque beaucoup de joueurs. Ce n'est pas son rôle ici, c'est un très bon remplaçant, de très bon niveau. Si tu commences beaucoup de matches avec le PSG, tu dois avoir de la confiance et il en manque, c'est clair, Aujourd'hui, il a été très malheureux. Il avait bien commencé avec un bon but puis il arrête ce ballon sur la ligne qui aurait été le but du 2-1 pour nous. Je ne sais pas pourquoi il a fait ça. On dit en anglais que c'est la loi de Murphy (rire). » 

Comment le vestiaire a vécu les malheurs de Choupo-Moting :

« Je ne sais pas (il est gêné puis répond). C'était peut-être une situation décisive parce que c'était le but du 2-1 pour nous mais on n'a pas parlé de ça pendant la mi-temps. J'ai dit que j'ai choisi la mauvaise structure, on a donc changé les choses et tout le monde devait être calme, tranquille, jouer vite et plus rapidement pour marquer le but suivant et ainsi être capables de gagner. On n'a pas parlé de cette chose donc je ne sais pas la réaction. Vous devez leur poser la question. S'il s'est fait chambrer par les copains ? Ce n'est pas le moment. Il y a eu 2-2, si on avait gagné, ça aurait été un bon moment pour rigoler mais avec un match nul alors qu'il y avait la possibilité de gagner le championnat, ce n'était pas le moment. »

Son expulsion :

« Il y avait beaucoup de fautes tactiques (de Strasbourg) et c'était juste devant moi. Le joueur a fait deux fautes, une première où il y a eu avantage pour nous et une seconde quelques secondes plus tard. J'ai dit "c'était deux fois" mais il m'a dit "ok, maintenant, vous êtes expulsé". Malheureusement... »

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

mardi 23 avril

lundi 22 avril

dimanche 21 avril

samedi 20 avril

vendredi 19 avril

jeudi 18 avril

mercredi 17 avril

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux