Article 

Le match, Neymar, Mbappé, Marquinhos, Di Maria, la conf' de Tuchel après PSG/Nîmes (3-0)

Publié le lundi 12 août 2019 à 1:22 par Philippe Goguet
C'est un Thomas Tuchel forcément soulagé et heureux qui s'est présenté face à la presse après la victoire 3-0 contre Nîmes. Il est notamment longuement revenu sur le mécontentement du public vis-à-vis de Neymar, le nouveau gros match de Mbappé et Marquinhos ou encore l'utilisation parcimonieuse de Di Maria.

Un PSG qui manquait un peu de rythme malgré tout ?

« Oui et on peut voir que ce n'est pas la même chose de jouer des matches amicaux ou au Parc des Princes. On peut sentir que pour Pablo Sarabia ou Abdou Diallo, c'est une ambiance nouvelle et ils ont été un peu nerveux. L'adversaire a fait très bien, en étant très resserré. Ils ont quelques fois défendu dans un système en 6-3-1 et ils ont travaillé dur. Ce n'est jamais facile de trouver des solutions dans un match pour commencer une saison mais c'est bien parce que nous sommes restés patients et qu'on a donné de l'intensité dans le contre-pressing car c'est toujours une possibilité.

On n'a jamais perdu notre structure et on a contrôlé les contre-attaques. On a eu beaucoup de possession dans le camp adverse donc c'était une performance très stable, très sérieuse. Il y a eu un peu trop de corners pour Nîmes en première mi-temps car on pouvait améliorer les duels défensifs en un-contre-un mais c'était bien parce qu'on a quelques joueurs qui ne sont là que depuis 10 jours avec nous.

Nous sommes un peu fatigués parce qu'on a donné beaucoup de volume et d'intensité durant l'entraînement pour créer une base pendant le mois d'août. C'est top car c'était possible de contrôler le match pour ouvrir des espaces de façon patiente et on a eu de grosses occasions pour peut-être marquer un ou deux buts de plus mais c'est bien 3-0, et voilà. On a contrôlé le match même si c'était trop ouvert dans les cinq dernières minutes avec trop d'erreurs mais c'était bien.»

L'hostilité du public vis-à-vis de Neymar

« (Il respire profondément puis répond) C'est un peu difficile, je ne sais pas quoi dire. J'ai vu seulement maintenant sur le téléphone de mes collègues, je n'ai pas entendu (les chants sur Neymar) pendant le match. Si je peux comprendre ? Oui et non. C'est comme ça dans notre vie maintenant. Les émotions sont graves et toujours là mais, d'un autre côté, il est toujours mon joueur et je protègerai toujours mes joueurs. Il est dans le vestiaire, il est là, c'est l'un de mes joueurs et je vais le protéger. Je peux comprendre que tout le monde n'aime pas ce qu'il a dit et fait mais on doit trouver un niveau pour exprimer notre émotion.»

Un Neymar qui a manqué dans le jeu ? 

« Il manque toujours car il peut trouver des solutions que seul lui peut trouver. Il peut trouver et ouvrir des espaces avec une accélération, des un-contre-un ou un-contre-deux et cela a un peu manqué aujourd'hui pour peut-être être un peu plus décisif en première mi-temps. On doit trouver d'autres solutions, on va donner du rythme avec des passes ou des courses intensives mais c'est clair qu'il est Neymar et a une qualité extraordinaire donc il manque quand il n'est pas sur le terrain mais c'est notre défi de trouver des solutions et on doit améliorer ça.»

Mbappé pour compenser l'absence de Neymar ?

« La meilleure chose, c'est qu'ils jouent ensemble. Ce n'est pas la question de savoir si Kylian peut donner ce qui manque avec Neymar, il peut donner, il donne et mon impression, c'est qu'il est très concentré depuis quatre semaines désormais et il donne une intensité aussi bien à l'entraînement qu'en match. C'est super pour améliorer mais, à côté, avec Neymar, c'est la meilleure chose, ce n'est pas pour Neymar.»

Mbappé sur un côté et pas dans l'axe :

« Oui peut-être mais ce sont toujours des solutions pour l'équipe et si Kylian commence à gauche, c'est toujours notre défi de créer des solutions et des occasions pour lui. Il est capable de marquer, il a marqué un but décisif contre Rennes, encore un aujourd'hui et il a eu des occasions pour marquer le deuxième de la tête et il a donné une passe décisive à Angel. C'est pas mal pour commencer une saison non ? Il le sait et s'il commence à gauche, il sait où il peut trouver des solutions pour être dangereux. C'est le plus important et on va trouver des solutions pour l'équipe. Il est proche de Marco (Verratti), ils sont très bien et c'est une connexion importante pour nous. Quant aux penalties, cela reste comme ça, Edi les frappe et le deuxième c'est Kylian.»

Donner plus de responsabilités à Mbappé ?

« Oui mais comme j'ai dit l'année dernière, il est invité à prendre des responsabilités chaque jour. Ce n'est pas comme ça que tu prends des responsabilités : tu prends et tu frappes chaque penalty, chaque corner ou coup de pied arrêté. Non, cela ne marche pas comme ça. Il y a beaucoup de choses pour prendre des responsabilités et il le fait. Il a commencé cette saison très concentré et j'en suis très heureux. Il est là et j'ai l'impression qu'il est heureux. Il a des objectifs pour lui et pour l'équipe et j'ai l'impression qu'il donne tout pour faire ça. Ce sont aussi des responsabilités. Il a un mot dans le vestiaire, il donne son avis et on va forcer ça de plus en plus. C'est une bonne relation avec tout le monde et il est fiable, c'est ça le développement pour lui, c'est un processus.»

Di Maria remplaçant, des craintes sur son état physique ?

« Oui, on a commencé avec Thiago (Silva) et Marquinhos et cela aurait fait trois avec Di Maria s'il avait commencé. Je n'étais pas sûr qu'il pouvait finir le match car j'étais presque sûr que Thiago ne pouvait pas finir le match et, avec Marqui, c'était un risque contrôlé mais toujours un risque. Tous les Sud-Américains ne s'entraînent que depuis 10 jours et j'ai parlé avec Angel, il a senti son muscle avant le match contre Rennes un peu et j'ai donc dit qu'on ne prenait pas de risques car il était blessé au même muscle en fin de saison dernière, aux adducteurs, et il avait ressenti la même chose. On a parlé et je lui ai dit que c'était plus important pour moi qu'on puisse finir le match avec lui, pas qu'il le commence, et qu'il devait donc être un peu patient. Il aime commencer, toujours, et je sais que c'est difficile pour lui mais on a des choses à faire. C'était nécessaire pour moi d'avoir les deux capitaines Thiago et Marqui sur le terrain au coup d'envoi et on pouvait finir avec Angel, rien de plus.»

Marquinhos encore milieu quand l'effectif sera au complet ? 

« Oui, c'est toujours possible. Je pense qu'il joue à un niveau très élevé à ce poste. Je l'aime beaucoup. Avec lui et Idrissa Gueye, on a deux spécialistes pour ce poste. Peut-être qu'Idrissa n'est un spécialiste que de ce poste mais il doit commencer avec nous demain et on doit être patient aussi. On a la possibilité de jouer avec Marqui comme défenseur central mais, entre les deux, il n'y a pas de grande différence pour moi mais c'est une possibilité avec lui qu'il reste sur ce poste ou en tant que défenseur central. Une chose est claire, il va être sur le terrain, c'est sûr. »

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

mercredi 16 octobre

mardi 15 octobre

lundi 14 octobre

dimanche 13 octobre

samedi 12 octobre

vendredi 11 octobre

jeudi 10 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux