Article 

Les Lillois ont des regrets après la défaite

Publié le samedi 8 août 2015 à 15:59 par Philippe Goguet
Défaits par le PSG sans s'être montrés réellement dangereux, les Lillois ont malgré tout des regrets à l'issue de la rencontre. Et les excuses sont nombreuses chez les joueurs, moins chez le coach.

Lille s'est incliné très logiquement 1-0 face au PSG lors du match d'ouverture de la saison de Ligue 1 mais les joueurs lillois ont éprouvé des regrets à l'issue de la rencontre et estiment être passés à côté d'un bon résultat. Seul le coach Hervé Renard a un discours différent, estimant que ses troupes n'en ont pas fait assez.

Débutant en L1 pour la première fois de sa carrière, l'attaquant Sehrou Guirassy ne s'est pas créé beaucoup d'occasions face à Silva et Luiz et il a du mal à digérer le score final : « Ce qu’on va retenir ce soir, c’est la défaite. Il y avait quelque chose à faire contre le PSG, d’autant plus qu’ils ont été rapidement réduits à dix. On n’a pas su exploiter cette supériorité numérique et il nous a manqué un but. » Cette thèse de la supériorité mal exploitée revient dans la bouche du très expérimenté Florent Balmont : « On a fait une bonne première mi-temps mais on aurait dû plus pousser, surtout en supériorité numérique. C’est devenu compliqué quand le PSG a changé de système à la mi-temps. »

Et si le milieu a du mal à accepter la défaite, c'est parce que « le PSG n’a pas eu beaucoup d’occasions, les statistiques le montrent. » A peine arrivé, Eric Bauthéac s'est vite fondu dans le contexte local et se trouve les mêmes excuses : « Nous sommes déçus du résultat. On aurait pu faire mieux ce soir. Je nous ai trouvé plutôt bien dans le jeu, mais on s’est déconcentrés sur une action et cela nous a coûté le match. » Du côté de Sidibé, c'est pareil, le PSG n'a eu qu'une occasion et le LOSC était tout proche : « On a réalisé une bonne partie, malheureusement on a fait une seule erreur d’inattention et face au PSG cela coûte cher. En face, ils jouaient dans la profondeur, on connaissait leurs méthodes mais c’est rageant. Il y avait vraiment quelque chose à faire. »

Bauthéac appuie également sur la supériorité numérique qui n'a pas profité au LOSC : « On pensait que le fait qu’ils soient à dix allait nous permettre de jouer plus haut, de récupérer plus rapidement le ballon. Mais en face, c’était Paris et même à dix, il reste une très grosse équipe et ils ont eu la possession du ballon pendant quasiment toute la partie. » Problème, les stats démentent complètement les impressions de Bauthéac puisque le LOSC a eu 51% de possession de balle, et le PSG un peu plus qu'une occasion... 

Finalement, pour trouver un discours un peu plus réaliste, il faut aller chercher chez le coach des Lillois, Hervé Renard, plus mordant en conférence de presse que ses joueurs sur le terrain : «Quand on est trop respectueux de l'adversaire et qu'on n'a pas suffisamment confiance en soi, on ne peut pas obtenir mieux. Le PSG a joué à dix, on n'a pas d'excuse à trouver, il faut pousser l'adversaire à la faute. [...] Au final, le résultat est logique car en football, on a que ce qu'on mérite, il faut être efficace dans les deux camps. » Toutefois, le coach a au moins un point commun avec son équipe : « J'éprouve une grosse frustration et il n'est jamais bon de sortir d'un match avec des regrets »

Match lié 


News 

Aujourd'hui

samedi 15 juin

vendredi 14 juin

jeudi 13 juin

mercredi 12 juin

mardi 11 juin

lundi 10 juin

dimanche 09 juin

samedi 08 juin

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux