Article 

Mbappé : «On voulait mettre le paquet»

Publié le lundi 8 janvier 2018 à 0:26 par Philippe Goguet
Après la démonstration à Rennes, Kylian Mbappé s'est longuement arrêté au micro d'Eurosport pour refaire le match.

Le match :

«On rentre à Paris satisfait et on va bien récupérer pour préparer le match de mercredi vu qu'il est tout aussi important comme c'est un match de coupes. Le besoin de vite tuer le match ? Oui, bien sûr. Le coach l'avait dit. On était venus en L1 il y a peu, on avait vite mené 2-0 mais ils avaient marqué le 2-1 et on avait dû réaccélérer derrière. Il nous avait dit de tuer le match dès qu'on pouvait. Même 4 ou 5, on voulait mettre le paquet et c'est respecter l'adversaire que de mettre plein de buts. C'est ce qu'on voulait faire aujourd'hui.»

La ligne offensive qui s'est régalée collectivement :

«Bien sûr. On a un groupe qui vit bien, on s'apprécie donc c'est plus facile de faire les efforts et donc de passer le ballon à un partenaire quand vous l'appréciez.»

Six mois très importants pour le PSG :

«Quand vous êtes des compétiteurs, vous voulez tout gagner. Mais les six mois qui arrivent sont bien plus importants que les six premiers. Mais dans les 6 premiers, on a su faire le job en étant premiers partout et en se qualifiant partout. Maintenant, on va dire que c'est là qu'on rentre dans le vrai et tout va compter à partir de maintenant. Il y a les coupes à élimination directe, que ce soit en Europe ou au niveau national, le championnat où il faudra essayer de pouvoir le remporter le plus rapidement possible pour essayer de pouvoir se concentrer uniquement sur les coupes. Toutes les compétitions sont importantes.»

La Coupe du Monde :

«On en parle un peu (entre nous) mais c'est loin.»

Son compteur de buts personnel

«Combien de buts marqués ? 14. 20% des buts du PSG ? Ça va, c'est bien mais il faut continuer maintenant. On peut toujours faire mieux. Sans les penalties ? Oui mais je pense que chacun doit rester à sa place. Aujourd'hui, je ne suis pas le tireur désigné. Peut-être que je le serai un jour mais ce n'est pas pour l'instant.»

Des stars au service du collectif :

«Le coach l'a dit : plus on fait les efforts rapidement, plus on pourra récupérer le ballon et moins on fournira d'efforts. On l'a bien imprimé. On sait qu'en faisant un pressing haut, on oblige l'adversaire à relancer. Des équipes y arrivent, d'autres moins, ce qui fait qu'on peut récupérer le ballon, perdre moins d'énergie à défendre et plus à attaquer.»

Ses buts :

«Thiago Silva met une superbe passe, c'est là qu'on voit la classe des joueurs. Je venais de rater une occasion juste avant, je devais me rattraper et je pense que je l'ai bien mise quand même. Le raté ? C'est psychologique, je la voyais déjà dedans, je pensais déjà à ce que j'allais faire après (rires). Cela arrive. (Il est relancé sur son contrôle sur le 1-0). Cela fusait et j'aurais pris un risque inutile en la contrôlant. Donc en une touche du pied gauche. Le 2e but ? C'est cadeau, il me l'offre, c'est lui (Di Maria) qui fait tout le travail. C'est bien.»

La bonne tenue générale des remplaçants :

«Ce n'est pas qu'ils jouent moins, c'est que ceux qui jouent moins sont des grands joueurs. Angel Di Maria, c'est un grand joueur. Peut-être qu'il joue un peu moins cette année, même s'il joue quand même, mais il reste un grand joueur. Il montre à chaque fois qu'il joue que c'est un grand. Il est là, pas seulement sur le côté. Dès qu'il rentre (dans l'axe), c'est pour tuer. Aujourd'hui, il a démontré toute la classe qu'il a démontrée durant toute sa carrière.»

Son énorme efficacité face à Rennes (6 buts et 4 passes décisives en 4 matches):

«On s'aime bien (rires). C'est bien, beau terrain, beau stade, beau public, il ne faisait pas trop froid, il y avait tout pour jouer. C'était bien.»

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

lundi 22 janvier

dimanche 21 janvier

samedi 20 janvier

vendredi 19 janvier

jeudi 18 janvier

mercredi 17 janvier

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux