Article 

Montpellier n'a pas beaucoup aimé Neymar

Publié le dimanche 8 décembre 2019 à 13:51 par Philippe Goguet
Si les joueurs parisiens ont forcément salué le génie brésilien, c'est peu dire que Neymar n'a pas été apprécié de la même manière par le Montpellier Hérault qu'il a largement contribué à battre. Son talent n'est pas remis en cause mais son attitude n'a pas été appréciée.

Il semblerait que Neymar ne fera jamais l'unanimité en France, et même après des matches où son immense talent fait basculer la partie. Le match Montpellier/PSG (1-3) l'a encore prouvé et, si le Brésilien a goûté un succès dans lequel il a une large part, c'est avec une altercation dans les couloirs de La Mosson que la star a conclu sa partie. Dans des images dévoilées par le diffuseur de la partie Canal+, on le voit notamment s'invectiver avec l'attaquant adverse Andy Delort. Ce dernier lui reprochait de ne pas respecter ses adversaires, une attaque que le Brésilien ne va pas comprendre.

S'il ne va pas vraiment s'expliquer avec Neymar comme en témoigne la séquence captuée, Delort va en dire plus à la presse quelques minutes plus tard : « C'est un grand joueur, c'est dommage qu'à la fin, il charrie tout le monde, c'est ce que je lui ai dit : "A la fin, tu gagnes 3-1..." Il faisait 63 une-deux, il n'a pas besoin de ça. C'est dommage. Il m a répondu, il m'a dit qu'il faisait des passes. Ce n'est pas ça le respect, mais on ne doit pas avoir la même éducation. Je l’ai trouvé un peu nerveux, un peu hautain avec tout le monde. C’est dommage. Je lui ai dit à la fin 't’es un grand joueur mais il faut respecter les gens’. C’est ça le plus important quand t’es quelqu’un de bien et que tout le monde t’idolâtre. Dégager du respect, dégager une bonne éducation, c’est important. »

Au lendemain du match, l'entraîneur de Montpellier Michel Der Zakarian en a remis une petite couche sur Neymar alors qu'il était l'invité de Téléfoot ce dimanche matin. Les mots ne sont pas les mêmes mais c'est bien l'attitude du Brésilien qui est taclée : « On a été joueur. Quand il y a quelqu’un qui chambre, qui allume… En plus, il a un jeu qui provoque toujours l’adversaire à travers ses dribbles. Quand il prend un petit tampon, il est toujours en train de pleurer. » A la fin de la partie, les pleurs semblent surtout être dans l'autre camp.

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

samedi 25 janvier

vendredi 24 janvier

jeudi 23 janvier

mercredi 22 janvier

mardi 21 janvier

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux