Article 

Motta absent pour Strasbourg/PSG, la rotation va continuer

Publié le vendredi 1 décembre 2017 à 14:54 par Philippe Goguet
A la veille de Strasbourg/PSG, Unai Emery a fait le point sur les blessés : Thiago Motta est actuellement le seul joueur qui sera absent à coup sûr et la rotation devrait continuer.

Deux jours à peine après PSG/Troyes, Unai Emery était de nouveau devant la presse ce vendredi midi au Camp des Loges et l'entraîneur parisien a logiquement évoqué le Strasbourg/PSG à venir, Paris rejouant dès samedi en Alsace face au Racing, un autre promu. Les deux rencontres promettent d'être dans la continuité du côté parisien puisque l'infirmerie en est au même point tandis que que la rotation d'effectif entamée face à l'ESTAC va se poursuivre.

Motta absent, rotation évoquée pour un match piège

Les Parisiens vont s'entraîenr une dernière fois ce vendredi et le groupe qui partira ensuite en Alsace sera alors connu a expliqué l'entraînement : «On va attendre l'entraînement qu'on va faire cette après-midi mais l'unique joueur qui travaille actuellement avec le kiné est Thiago Motta. Après, on va voir comment les joueurs qui ont joué mercredi sont aujourd'hui lors du petit entraînement, afin de savoir lesquels seront prêts à jouer un match très important et très difficile.»

«C'est vrai que nous avons besoin de plus de joueurs avec les rotations de cette semaine.»

Quelques minutes plus tard, interrogé sur la rotation qui allait continuer ou non, Emery a tenu un discours très similaire à celui d'avant PSG/Troyes : «Cette semaine, avec Monaco, Troyes, Strasbourg et Munich, nous avons 4 matches en 10 jours et la façon d'arriver à la performance dans l'équipe avec les joueurs est très importante. C'est vrai que nous avons besoin de plus de joueurs avec les rotations de cette semaine et quelques joueurs qui ont joué mercredi ne joueront pas demain mais il faut penser à ce qui est le mieux pour l'équipe. Demain, l'équipe qui jouera sera celle que nous pensons être la meilleure pour ce match, face à une équipe très vaillante, qui joue de façon différente des autres avec un 4-4-2.»

Emery n'en dira alors pas plus sur son onze à attendre mais développer sur le Racing : «A domicile, c'est une équipe qui joue beaucoup pour l'attaque, ils veulent imposer leur style contre toutes les équipes. Peut-être qu'ils penseront que cela sera plus difficile contre nous mais nous avons besoin de travailler pour imposer notre style et notre personnalité contre une équipe qui va bien sûr jouer avec beaucoup d'envie et dans une très grande ambiance avec leurs supporters. Ils sont bien à domicile et c'est pour ça que, demain, je veux une équipe concentrée afin d'avoir un match pour imposer notre idée et notre jeu.»

La concurrence évoquée via Berchiche et Kurzawa

«C'est une possibilité que Berchiche entre pour ce match, il est dans cette rotation»

L'entraîneur parisien va toutefois évoquer un peu sa rotation quand il est lancé sur le cas de Kurzawa, en concurrence avec Berchiche. Et la porte s'ouvre : «Demain aussi, c'est aussi une possibilité que Berchiche entre pour ce match, il est dans cette rotation dont je parle. C'est vrai que tous les joueurs donnent plus sur le terrain avec de la confiance et je veux leur donner, tant à l'équipe qu'aux joueurs individuellement, avec le travail, avec la constance, avec les détails travaillés avant les matches pour faire au mieux.» 

Emery n'en dira pas plus mais va plutôt développer sur sa méthode auprès des joueurs en prenant l'exemple de l'arrière gauche : «C'est vrai que Kurzawa a aussi besoin de l'aide de tous, des joueurs comme le coach, et de confiance. Je suis content de comment il est au niveau de l'attitude et il il a fait des bons matches cette année. Je rappelle qu'il a marqué un triplé contre Anderlecht il y a peu. Quand il joue bien, je lui dis de rester tranquille, de maintenir l'équilibre, de travailler, pareil quand il ne jouait pas ou pas aussi bien que nous le voulons. Il faut que tous les joueurs, avec leurs coéquipiers, se sentent bien sur le terrain, ressentent la confiance et le fait qu'ils peuvent aider avec leur qualité individuelle. Kurzawa a une grande qualité et c'est pour ça qu'on va continuer la progression comme équipe et comme joueur avec confiance.»

«Nous devons maintenir l'écart que nous avons»

A défaut d'en dire beaucoup plus sur ses intentions du moment, Emery va aussi commenter la théorie du moment selon laquelle le PSG est déjà champion, à sa façon : «Nous pensons à chaque match, nous avons plusieurs objectifs individuels et collectifs dans chaque match. Au classement, nous voulons gagner le championnat et nous devons maintenir l'écart que nous avons sur les adversaires. Il faut travailler pour l'agrandir encore si nous le pouvons, avec du respect pour toutes les équipes. L'an passé, Nice avait 36 points et Monaco 34, cette année, nous en avons 41 et c'est la différence. Nous y allons pour gagner les matches, faire une différence et démontrer que nous sommes plus forts que les adversaires. C'est un objectif que nous devons démontrer à chaque match.»

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

mercredi 13 décembre

mardi 12 décembre

lundi 11 décembre

dimanche 10 décembre

samedi 09 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux