Article 

Motta, sa saison, le like, son avenir, Meunier s'est confié après PSG/Rennes

Publié le dimanche 13 mai 2018 à 2:33 par Marius Cassoly
Après PSG/Rennes, Thomas Meunier s'est arrêté à notre micro pour évoquer la saison qui vient de s'écouler mais aussi le futur. Le Belge s'inscrit toujours à Paris à l'avenir, notamment avec son temps de jeu qui s'apprête à augmenter.

Thiago Motta : 

« Je l’ai cotoyé deux ans en ce qui me concerne. Dès la première discussion qu’on a eue, c’est le genre de personnages avec qui j’accroche facilement. Il est respectueux, clair dans ses idées, très honnête. C’est un gars qui, en plus d’être un très bon footballeur m’a laissé une très bonne image en tant qu’homme. Pour moi, c’est le plus important. [...] Il fera j’en suis sûr un bon entraîneur. D’ailleurs, je lui ai laissé mon numéro pour qu’il m’appelle quand il aura percé (rires). Je lui souhaite vraiment tout le meilleur, mais il a de réelles capacités en tant qu’entraîneur. » 

Comment il juge cette saison ? 

« Super positive. L’année passée, je n’avais pas eu le droit au titre de Champion de France, cette année si. Donc un trophée de plus par rapport à l’année dernière. Je ne peux pas rêver de quelque chose de mieux, déjà de jouer au PSG, mais en plus de jouer au PSG et tout gagner. C’est pour moi une superbe récompense pour la saison qu’on a faite sportivement. On a été très très bons. Si on veut mettre un peu de négatif avec la Champions League, pour moi le reste a été exemplaire. Il ne faut pas minimiser les choses. On a l’habitude de voir gagner le PSG mais le plus dur est de perdurer dans la victoire. Il faut savourer ce genre d’instants. »

Ce qui a pu se passer avec le CUP + temps de jeu amoindri, oublié à l'heure du bilan ?

« L’histoire avec les supporters, c’est une affaire classée. C’était de la connerie. Pour le reste, j’ai pris mon mal en patience. J’ai quand même joué une vingtaine de matches complets. Pour une doublure, c’est pas si mal on va dire. Je ne vais pas me plaindre. J’ai fait une meilleure saison encore que l’année passée, malgré le temps restreint. Il faut voir les choses positivement aussi. Même en étant sur le banc, il y en a qui tueraient pour être au Paris Saint-Germain. J’ai la chance d’y être, je ne vais pas cracher dans la soupe. » 

Son avenir, forcément impacté par la grave blessure de Daniel Alves :

« J’ai toujours eu le même discours avec la direction du PSG. Mon envie, c’est de rester à Paris et ça le plus longtemps possible. Il me reste encore deux ans de contrat. On ne part pas d’un club comme Paris aussi facilement. J’aimerais avoir du temps de jeu, du crédit et que le club montre qu’il croît en moi pour être vraiment le numéro un. A 26 ans, je peux être le futur du club à cette position là. Et avec un minimum de confiance, je suis sûr que je peux faire de belles choses. »

Une préférence pour le titre de meilleur joueur de L1 (trophée UNFP) ? 

« Edi (Cavani). Parce qu’il est toujours là, qu’il a une bonne mentalité. Même si ce n’est pas Pelé, j’adore ce genre de joueur qui bosse pour l’équipe, point à la ligne. On ne lui demande pas de faire quarante-sept passements de jambes, mais juste de marquer. Si on compare avec les années passées, c’est la régularité, le professionnalisme, il est rarement blessé. Pour moi, c’est l’exemple même pour un jeune du joueur qu’il doit imiter. » 

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

dimanche 27 mai

samedi 26 mai

vendredi 25 mai

jeudi 24 mai

mercredi 23 mai

mardi 22 mai

lundi 21 mai

dimanche 20 mai

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux