Article 

Moulin (Angers) : « S'ils veulent se fâcher, ce sera plus compliqué »

Publié le vendredi 4 octobre 2019 à 15:57 par Philippe Goguet
Avant PSG/Angers, le coach de l'actuel dauphin des Parisiens en L1, à savoir Stéphane Moulin, s'est confié au site officiel de la LFP. Il admet avoir rarement gêné les Parisiens et a fait d'eux les principaux décideurs de l'issue du match.

17ème budget de Ligue 1, Angers va malgré tout se présenter ce samedi en tant que second du Championnat de France avec seulement deux points de moins que le PSG (18 contre 16). Autant dire que le coach à la tête du SCO depuis 2011, Stéphane Moulin, tire la quintessence de son groupe, « le meilleur effectif que j'ai jamais eu ici, en quantité et en qualité, » comme il l'a expliqué au site officiel de la LFP avant la partie.

Malgré tous ces points positifs, Moulin reste pondéré avant de défier le PSG, notamment car il n'a « pas vraiment » de match référence face au PSG : « Le seul en L1, c'était un 0-0 à Angers (en décembre 2015), on avait souffert mais on avait tenu. Et bien sûr la finale de Coupe de France (en mai 2017), perdue 1-0 à la dernière minute. Sinon, on a rarement été en mesure de les battre, ou de les accrocher ».

C'est un PSG pourtant déjà battu à deux reprises en L1, dont lors du dernier match à domicile contre Reims (0-2), que le SCO va croiser mais son entraîneur préfère rester prudent : « Ils ont fait un peu moins peur depuis six mois, car ils ont eu beaucoup d'absences. On peut même dire qu'ils étaient affaiblis, malgré tout le potentiel qu'ils ont. On a eu l'impression qu'ils n'écrasaient plus le championnat. Mais là, ils ont battu le Real (3-0), sans Neymar et Mbappé, et Galatasaray mardi (1-0). Avec eux, ça fait encore plus peur ».

Pour le déplacement le plus compliqué de la saison en L1, le SCO a malgré tout choisi de rester calme : « On veut que l'ambiance reste sereine, agréable, avec toujours du plaisir et de l'enthousiasme. C'est particulier d'aller jouer ce match à Paris mais nous devons rester nous-mêmes. Il faut qu'on vive bien ce match, avant et pendant. Le résultat va surtout dépendre d'eux: s'ils veulent se fâcher, ce sera plus compliqué. » L'an passé, Paris s'était fâché à la pause après être rentré au vestiaire à 1-1 mais sévèrement secoué dans le jeu. Mbappé et Neymar avaient accéléré et Paris s'était imposé 3-1...

Match lié 


News 

mercredi 23 octobre

mardi 22 octobre

lundi 21 octobre

dimanche 20 octobre

samedi 19 octobre

vendredi 18 octobre

jeudi 17 octobre

mercredi 16 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux