Article 

Nantes au complet face au PSG, Ranieri s'énerve sur son bus

Publié le vendredi 12 janvier 2018 à 20:08 par Philippe Goguet
Pendant qu'Unai Emery n'en finissait plus de parler de Cavani et de Pastore, l'entraîneur de Nantes Claudio Ranieri évoquait réellement la rencontre à venir contre le PSG. Alors que son équipe va être au complet, le tacticien italien s'est énervé à propos du «bus» qu'il pourrait proposer.

Après plus de trois semaines de trêve, la Ligue 1 reprend ses droits ce week-end et le PSG se déplace dimanche soir à Nantes, l'une des équipes les plus accrocheuses de L1 à défaut d'être la plus talentueuse. Cinquième avec 33 points et une différence de buts neutre, les troupes de Claudio Ranieri sont conues comme étant pénibles à jouer, notamment grâce à leur organisation défensive de tout premier ordre devant leur gardien Ciprian Tatarusanu. Et pour ce match face au leader parisien, leur coach a également annoncé le retour de Chidozie Awaziem, le latéral nigérian qui avait été plutôt performant face à Neymar lors du match aller malgré le score (4-1).

«Si Paris joue comme Paris... félicitations ! »

Alors que Paris se débat dans ses soucis internes, tout va bien pour les Nantais, largement qualifiés en Coupe de France le week-end dernier et concentrés sur le match de dimanche depuis. Comme l'a expliqué Ranieri devant la presse ce vendredi, «tout le monde est prêt. Je suis satisfait du travail accompli par les joueurs durant la trêve. Nous sommes prêts à jouer la plus grande équipe française. Je suis sûr que nous ferons un bon match. Après, si Paris joue comme Paris... félicitations ! On reste dans notre championnat. J'espère que nous ferons un bon match parce que le stade sera plein.»

Mais l'entraîneur du FC Nantes n'a pas eu que des bons moments face à la presse, notamment lorsqu'un journaliste l'a taquiné à propos du «bus» qu'il pourrait poser devant son but, comme à l'aller. L'Italien s'est agacé : «J’aime, quand vous dites 'l’organisation', et pas le bus. J'espère que nous aurons une bonne organisation et que nous jouerons notre match. [...] A l’aller, quand un journaliste m’a demandé si j’allais mettre un bus, j’ai rigolé et j’ai dit que je planterai deux bus. Après, j’ai écouté la télévision: 'le bus de Ranieri'… Ridicule, ridicule. C’est le football, on va jouer. Après, ceux qui connaissent le football vont voir si on va planter, deux, trois bus ou si on va jouer.»

A l'aller, Nantes a tenu une heure avant d'exploser et de perdre finalement 4-1. Ranieri est revenu sur cette partie et les manques nantais ce jour-là : «Un peu de concentration. Si on revoit les quatre buts qu'on a concédés, ce sont des situations particulières. On a perdu beaucoup le ballon et on a donné des contre-attaques. Et donner des contre-attaques au Paris SG...» Autant dire que cela ne risque pas de se reproduire au retour : «Si on prend trois buts en contre-attaque là-bas, ça signifie que nous avons pris beaucoup de risques. Alors oui, on va prendre des risques. Mais c'est important de ne pas prendre de but.»

«Au départ, on est à 0-0, et je veux gagner.»

Et le tacticien italien de glisser qu'il est loin de partir battu : «Contre les grandes équipes, c'est plus facile. Tu n'as rien à perdre. Paris marque beaucoup de buts à des formations de Champions League. Il serait donc logique qu'ils marquent contre nous. Le plus important, c'est de faire un bon match. Après, si on perd, il faut voir comment on a perdu.  Mais au départ, on est à 0-0, et je veux gagner.»

Match lié 


News 

Aujourd'hui

samedi 21 juillet

vendredi 20 juillet

jeudi 19 juillet

mercredi 18 juillet

mardi 17 juillet

lundi 16 juillet

dimanche 15 juillet

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux