Article 

Possession, jeu long et discrétion, PSG/Nîmes (3-0) résumé en trois stats

Publié le lundi 12 août 2019 à 1:28 par Thibaut Brossard
Le PSG s'est imposé 3-0 face à Nîmes lors de la première journée de Ligue 1, retour sur le match via trois petites statistiques.

74.8 %

Il s’agit du taux de possession du ballon par le Paris SG. Record de la saison 2018-2019 déjà battu ! En effet, la saison passée, les joueurs de Thomas Tuchel ont été jusqu’à posséder 74.2 % du temps le ballon au maximum sur une rencontre. C’était contre Strasbourg pour un douloureux match nul 2-2 arraché dans les dernières minutes. Les Parisiens avaient d’ailleurs dépassé 7 fois la barre des 70 % en Ligue 1 la saison dernière, pour une moyenne sur la saison de 60.4 %.

Les joueurs Rouge et Bleu qui ont le plus touché le ballon contre Nîmes sont, dans l’ordre : Diallo (126), Verratti (121), Thiago Silva (115), Marquinhos (114) et Kehrer (86), soit uniquement des joueurs à vocation défensive.

Sur cette première journée, la 2ème équipe de Ligue 1 en terme de possession, Nice, est loin derrière le PSG, avec 68.9 %.

10/10

La copie parfaite en matière de jeu long rendue par l’élève Marco Verratti. Il a réussi chacune de ses 10 tentatives. L’exploit est donc double : qu’il ait tenté 10 passes longues, alors que sa moyenne la saison dernière était de 3.8. Et qu’il les ait toutes réussies, alors que son taux de succès l’an passé était de 69 %. Les félicitations du jury donc pour l’Italien !

D’ailleurs, c’est toute l’équipe qui a brillé dans cet exercice puisqu’on recense pas moins de 31 longues passes réussies sur 37 (moyenne 2018-2019 : 23 sur 36) et la bagatelle de 11 joueurs qui en ont tenté au moins une. Et plutôt avec bonheur : Marquinhos 6/8, Diallo 3/4, Kehrer 3/3, Silva 2/3…

C’est d’ailleurs sur une merveille de transversale de Marquinhos pour Bernat que viendra le second but parisien. En l’absence de Neymar, il va falloir trouver d’autres alternatives pour perforer tous ces blocs bas, et le jeu long, conjugué à des appels dans le dos de la défense tels que l’ont parfois fait Bernat, Mbappé et Sarabia, constitue, à coup sûr, une solution.  

20

Soit le nombre de ballons touchés par Cavani sur l’intégralité du match. C’est moins que Meunier (22) qui est entré à la 74ème. C’est trois fois moins que Mbappé (66).

Sa moyenne de l’an passé en Ligue 1 était de 27, soit un total finalement assez proche, mais dans un match où l’équipe domine autant et a autant la possession, c’est quand même faible et inquiétant, à la fois pour lui et pour l’équipe. Au total, les joueurs du PSG ont touché 929 fois le ballon, et son avant-centre seulement 20 fois donc.  

L’an passé, à deux exceptions près, quand il a joué 90 minutes, il a toujours dépassé les 20 ballons touchés dans la rencontre et sa moyenne était alors de 30.

L’homme du match : Kylian Mbappé

L’algorithme du site de statistiques Whoscored lui attribue la meilleure note du match (8.50), devant Verratti (7.69) et Bernat (7.59).

Avec un but et une passe décisive, Mbappé est logiquement l’homme du match. On ne peut s’empêcher de penser que ses stats auraient pu être encore pu impressionnantes. Tout d’abord s’il avait converti de la tête l’offrande de Di Maria (75ème). Mais le jeu de tête n’est décidemment pas son fort puisqu’il n’a toujours pas marqué de la tête en Ligue 1 avec Paris (4 buts de la tête sur 82 en carrière, toutes compétitions confondues). Ensuite, sans la maladresse de Cavani (42ème) d’une part et l’arrêt réflexe de Bernardoni sur la volée de Sarabia d’autre part (34ème), ses deux passes clés auraient pu se transformer en passes décisives.

Il a par ailleurs eu un peu de déchets dans ses dribbles (3/8), mais en l’absence de Neymar, c’est lui qui prend le plus d’initiatives individuelles (seulement 4 dribbles tentés par match l’an passé).

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

mercredi 16 octobre

mardi 15 octobre

lundi 14 octobre

dimanche 13 octobre

samedi 12 octobre

vendredi 11 octobre

jeudi 10 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux