Article 

PSG/Amiens (2-0), Paris assure même sans Neymar

Publié le samedi 5 août 2017 à 19:08 par Philippe Goguet
Le PSG recevait Amiens à l'occasion de la première journée de Ligue 1 et les Parisiens se sont logiquement imposés 2-0 dans un match géré. Cavani a ouvert le score, Pastore a doublé la mise en fin de partie mais l'événement était surtout la présentation de Neymar au public avant le match.

Les compositions :

Le banc : Trapp, Kimpembe, Berchiche, Matuidi, Lo Celso, Nkunku et Guedes.
Les absents sont donc Descamps, Meunier, Aurier, Krychowiak, Lucas, Jesé, Draxler, Bahebeck et Ben Arfa. Neymar n'est pas qualifié.

Le onze d'Amiens : Gurtner - El Hajjam, Bodmer, Gouano, Adenon, Cissokho - Monconduit, Fofana, Ndombele (Charriere, 57e) - Manzala (Bourgaud, 69e), Koita (Labeau, 77e)

La feuille de match :

Les buts : Cavani (1-0, 42e, passe décisive d'Alves), Pastore (2-0, 80e, passe décisive de Cavani)

Les avertissements : Fofana (69e, obstruction sur Matuidi)

Le match :

Après la folle présentation de Neymar, les deux équipes entrent sur le terrain avec un beau tifo du CUP pour lancer la saison et Paris donne coup d'envoi face à la très défensive équipe amiénoise. Les locaux commencent doucement face à un visiteur attentif et Verratti tente une 1e frappe des 20m, au-dessus (4e). Cavani l'imite dans la foulée, pour le même résultat (5e). La 1e occasion arrive dans la foulée quand Rabiot trouve Di Maria qui lance Cavani dans la surface. Sans contrôle, il tire malheureusement au ras du poteau (6e). Paris bute peu à peu et Amiens tente même sa 1e frappe lointaine, largement hors-cadre (11e). Le PSG peine parfois à s'approcher de la surface adverse mais il est dangereux quand il y arrive (12e). 

Après un quart d'heure, Amiens ne se livre pas et commence même à tenter de sortir en contre mais Motta veille à deux reprises. Paris fait également mal sur des contres et Cissokho touche par exemple le ballon d'une main sur un dégagement en panique (17e). Sur le corner offert, Di Maria trouve Alves qui frappe, c'est dévié sur Rabiot qui touche l'arrête du but, seul au second poteau (18e). C'est encore sur corner que Marquinhos est dangereux mais sa frappe est contrée (22e). Paris s'offre une superbe occasion sur une relance bien interceptée par Verratti. Cavani enchaîne et sert Rabiot mais sa frappe de près est déviée en corner (24e). A la demi-heure de jeu, le bilan des tirs est de 9-1 mais le score est toujours vierge. Amiens s'offre même son 1er corner mais Areola capte. Sur le contre, Rabiot tente sa chance des 18m et le goal repousse au ras du poteau (34e).

Paris est régulièrement dangereux sur des phases arrêtées mais un Amiénois est souvent présent pour repousser l'échéance, offrant des corners. Sur l'un d'entre eux, Kurzawa est tout proche de trouver la lucarne d'une belle tête décroisée (37e). Paris frôle l'ouverture du score sur un contre mais Di Maria rate son duel dans la surface après une très belle passe de Pastore (40e). Paris ouvre finalement le score d'une action assez simple : Alves fait un long centre dans le dos de la défense, le défenseur lit mal la trajectoire, Cavani récupère, contrôle, élimine le défenseur et frappe victorieusement du gauche à l'issue de son impeccable enchaînement (1-0, 42e). A la mi-temps, le PSG mène 1-0 de façon logique vu la domination d'ensemble des Parisiens, malgré la belle résistance amiénoise.

Etonnamment, Thiago Silva ne revient pas après la pause et c'est Kimpembe qui le remplace, Motta devenant capitaine. Après un début de mi-temps très timide, le match repart mais le PSG manque de justesse aux 20m sur deux actions bien lancées (50e). Après un centre très dangereux d'Alves, c'est un de Kurzawa qui sème la panique mais un joueur dévie de la main en corner sans que l'arbitre ne dise rien alors que le penalty était clair (52e). Verratti commence à monter en régime et trouve Di Maria dans le dos de la défense. L'Argentin tente une volée sans contrôle mais le goal d'Amiens brille (54e). C'est encore l'Argentin qui s'offre une belle occasion mais, bien servi par Cavani, il n'attrape pas le cadre d'un ballon piqué du gauche en angle fermé (59e).

L'ailier parisien est encore au coeur des débats quand il se fait marcher sur le talon, obligeant le jeu à être stoppé quelques secondes (62e). Il revient toutefois et envoie un centre qui aurait pu être décisif sans une déviation amiénoise salvatrice (63e). Amiens s'offre toutefois un bon contre et Koita tente sa chance aux 20m, tir qu'Areola capte tranquillement (65e). Paris commence à souffre physiquement et Emery lance donc Matuidi à la place de Motta (67e). Un frisson passe aussi quand Charrier reprend du bout des pieds un long centre, sans pouvoir frapper (68e).

Le match a fortement baissé en intensité à l'entame du dernier quart d'heure, Paris a un déchet terrible mais Cavani sort de sa boîte sur une bonne passe de Pastore. Sa frappe est bien repoussée par Gürtner, encore présent (75e). Amiens souffre mais y croit encore avant de se faire prendre sur un pressing haut déjoué par le PSG : Verratti envoie Cavani en profondeur et, face au gardien, il décale Pastore qui conclut dans le but vide (2-0, 80e).

Pastore est tout proche de lui rendre de lui rendre la pareille sur une louche formidable mais Cavani s'emmène mal la balle face au gardien, permettant à celui-ci d'intervenir (85e). La fin de match entre deux équipes à bout de force est anecdotique, Amiens tentant d'éviter la fessée quand Paris enchaîne les gestes techniques inutiles et la plupart du temps ratés (90e). Les visiteurs se signalent bien par deux corners consécutifs et une frappe pas si loin de la lucarne mais le scénario de la rencontre est écrit depuis longtemps (92e). Di Maria gâche une dernière cartouche sur une belle ouverture d'Alves, l'Argentin tentant ensuite le corner direct, toujours sans succès (94e).

L'impact au classement : 

Après le match, le PSG est seul en tête et devance Monaco à la différence de buts, les Monégasques ayant gagné 3-2 seulement contre Toulouse hier soir.

Match lié 


News 

Aujourd'hui

jeudi 19 octobre

mercredi 18 octobre

mardi 17 octobre

lundi 16 octobre

dimanche 15 octobre

samedi 14 octobre

vendredi 13 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux