Article 

PSG/Bruges (1-0), encore plus compliqué qu'à l'aller

Publié le mercredi 6 novembre 2019 à 22:52 par Philippe Goguet
Le PSG recevait le Club Bruges ce mercredi 6 novembre (21h) à l'occasion de la quatrième journée de la phase de poules de la Ligue des Champions et les Parisiens se sont imposés 1-0 grâce à un but d'Icardi en première période. Les Belges ont opposé une très belle résistance, frôlant même l'égalisation sur un penalty stoppé par Keylor Navas. Paris est en huitième de finale mais ce fut dur !

Les compositions :

Le banc du PSG : Rico, Diallo, Kurzawa, Herrera, Draxler, Cavani et Sarabia.

Le onze de Bruges contre le PSG : Mignolet - Kossounou, Mechele, Deli, Ricca - Rits (De Ketelaere, 87e), Balanta, Vanaken - Diatta (Schrijvers, 77e), Okereke (Diagne; 66e), Dennis
Le banc de Bruges : Horvath, Sobol, Diagne, Mitrovic, Schrijvers, Tau et De Ketelaere.

La feuille de match :

Les buts : Icardi (1-0, 22e, passe décisive de Dagba)

Les avertissements : Balanta (26e, tacle en retard sur Di Maria), Verratti (54e, tacle en retard sur Dennis), Thiago Silva (74e, tacle en retard sur Diagne).

L'impact au classement : 

Avant la rencontre, le classement est le suivant :

  1. PSG : 9 points (+9)
  2. Real Madrid : 4 points (-2)
  3. Bruges : 2 points (-5)
  4. Galatasaray : 1 point (-2)

Le match :

C'est parti avec Bruges qui donne le coup d'envoi et les Belges se montrent offensifs avec un centre que Kimpembe dévie pour Navas (1e). Paris entre peu à peu dans la partie et Mbappé provoque un coup-franc axial et bien placé. Di Maria le tire fort et Mignolet doit s'employer pour repousser (5e). Bruges répond par une relance interceptée et Okereke frappe de peu à côté (7e). Bruges gêne clairement le PSG et Silva doit encore s'employer sur un centre (10e) tandis que le suivant est repris par Okereke, hors-cadre (12e). Le PSG est bien gêné par les Belges et Marquinhos doit repousser un centre très dangereux (15e). Alors que Paris a bien du mal à avancer, il ouvre pourtant le score un peu par hasard : Dagba centre, cela passe entre Di Maria et un défenseur et Icardi est derrière eux pour conclure de près (1-0, 22e). Le but est célébré mais la VAR entre en jeu car la position de l'Argentin est polémique au début de l'action. Le but est finalement accepté.

Paris a une bonne occasion de creuser l'écart surune bonne passe de Di Maria mais Mbappé gère mal sa conduite de balle en partant au but (25e). Les Belges ne s'avouent pas vaincus et Dennis tente sa chance de loin, forçant Navas à dévier du bout des gants en corner (28e). Di Maria répond par une autre frappe de loin qui n'attrape pas la lucarne (30e). La partie est équilibrée avec un PSG qui peine à créer et un Bruges qui défend bien mais peine à contrer et c'est au milieu que cela se joue (40e). Sur un corner direct, Di Maria force bien Mignoler à intervenir mais c'est repoussé (41e). C'est encore l'Argentin qui conclue d'une frappe à côté une bonne action parisienne (44e). Il est à la conclusion de la dernière avant la pause mais est hors-jeu sur son une-deux avec Icardi (45e+1). A la mi-temps, le PSG est devant d'un but mais Bruges a plus que rivalisé.

Aucun changement n'a lieu à la pause et la partie repart. Alors que Paris semble mieux rentré dans la partie, c'est Bruges qui est dangereux sur une frappe déviée que Navas, pourtant pris à contre-pied, repousse, ainsi que la reprise de près (50e) ! Paris répond par une belle attaque avec Di Maria qui trouve Bernat dans la surface pour centrer mais Mbappé rate la reprirse dans l'axe. Cela arrive jusqu'à Dagba qui touche le montant au second potea (53e). Le match devient soudainement ouvert et Verratti est averti pour un tacle qui coupe un contre. Le coup-franc ne donne rien (54e). A l'heure de jeu, Bruges est encore complètement dans le match et Navas doit par exemple intervenir sur un centre à l'issue d'un contre (65e).

Alors qu'on attaque le dernier quart du match, Icardi se fait mal tout seul et peine à récupérer (68e). Il reste sur le terrain et est là pour dévier vers Di Maria à l'entrée de la surface mais sa frappe est déviée en corner (71e). C'est le dernier ballon d'Icardi, remplacé par Cavani (72e). Le PSG se met finalement tout seul dans la panade : une mauvaise relance, Thiago Silva qui s'y prend mal sur Diagne et le met au sol. Le contact est léger mais l'arbitre siffle penalty (74e) ! Le VAR confirme alors qu'il n'y a certes pas grand-chose mais bien un petit contact. Navas s'élance du bon côté face à Diagne et capte même la frappe (76e) ! Le Parc rugit et Paris repart à l'attaque mais c'est encore un corner qui est obtenu, rien de plus (78e).

Le PSG souffre en cette fin de match et Tuchel sort même Mbappé, vraiment pas inspiré, pour Draxler (83e). C'est Dagba qui se montre le plus dangereux sur un centre-tir que Mignolet repousse du bout des gants (84e). Alors que Paris est passé en 5-3-2 après l'entrée de Draxler, la rencontre est incertaine jusque dans ses dernières secondes avec des Belges toujours en vie (92e). Le PSG s'impose finalement 1-0 dans un match qui aura été compliqué jusqu'au bout face à une très bonne équipe de Bruges.

L'avant-match :

20h59 : Les deux équipes sont sur le terrain.

20h57 : Gueye  est bien là !!!

20h54 : Surprise au coup d'envoi côté PSG ???

20h52 : Dites bonsoir à Sabrina

20h39 : Une alerte pour Di Maria ?

20h35 : Un beau parcage adverse également

20h30 : Comme le rappelle Yassine Khiri de l'AFP, c'est la dernière occasion pour Mbappé et les autres de briller avant la fin des votes pour le Ballon d'Or 2019

20h26 : Les coulisses de ce PSG/Bruges

20h19 : La presse belge découvre le Parc

20h18 : L'échauffement de Keylor Navas a commencé.

20h15 : Le fan club japonais de passage au Parc ce soir

20h11 : Le trio Mbappé/Icardi/Di Maria tourne très fort et a marqué les 14 derniers buts du PSG

20h08 : Le Parc des Princes se remplit peu à peu

20h00 : Les joueurs du PSG viennent d'arriver au stade

 

Match lié 


News 

mercredi 20 novembre

mardi 19 novembre

lundi 18 novembre

dimanche 17 novembre

samedi 16 novembre

vendredi 15 novembre

jeudi 14 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux