Article 

PSG/Metz (5-0), une tranquille relance

Publié le samedi 10 mars 2018 à 18:49 par Philippe Goguet
Le PSG recevait le FC Metz ce samedi à l'occasion de la 29ème journée de Ligue 1 et les Parisiens se sont imposés 5-0 face à la lanterne rouge. Un but rapide de Meunier, un doublé de Nkunku, un but de Mbappé et un dernier de Thiago Silva ont offert aux joueurs parisiens un succès très facile après la claque face au Real Madrid (1-2).

Les compositions :

Le banc du PSG : Trapp, Alves, Rimane, Motta, Lo Celso, Rabiot et Weah.

Le onze de Metz : Kawashima - Balliu, Niakhaté, Selimovic, Rivierez - Cohade, Diagne (Rivière, 64e), Poblete, Milicevic (Niane, 86e) - Roux, Dossevi
Le banc de Metz : Beunardeau, Lempereur, Boulaya, Peugnet, Niane, Nguette et Rivière

La feuille de match :

Les buts : Meunier (1-0, 5e), Nkunku (2-0, 20e, passe décisive de Verratti), Nkunku (3-0, 28e, passe décisive de Di Maria), Mbappé (4-0, 45e+1, passe décisive de Verratti), Thiago Silva (5-0, 82e, passe décisive de Lo Celso)

Les avertissements : Diagne (40e, tacle en retard sur Mbappé)

L'impact au classement : 

Après la rencontre, le classement est le suivant :

  1. PARIS SG 77 points (+72) (+1 match)
  2. MONACO 63 points (+41)  (+1 match)
  3. MARSEILLE 56 points (+24)
  4. LYON 51 points (+24) 
  5. RENNES 41 points (+1) 

Le match : 

Le PSG a donné le coup d'envoi et tente de jouer, c'est Nkunku qui joue ailier plutôt que Draxler, au milieu. Paris tente vite d'attaquer mais Mbappé est hors-jeu sur une passe de Draxler (3e). Le but arrive toutefois bien vite : Berchiche déborde côté gauche et centre en retrait pour Mbappé qui frappe. Un défenseur repousse sur Meunier qui conclut d'une belle reprise de volée croisée (1-0, 5e).

Malgré ce but précoce, Paris a peur sur une relance ratée de Berchiche finalement sauvée par Verratti dans la surface (8e). Metz met le PSG en difficulté aevc ce pressing très haut mais Paris s'en sort bien et Mbappé rate sa dernière passe pour Di Maria sur un bon contre (10e). Paris a très chaud sur un contre après un ballon perdu de Nkunku. Dossevi se retrouve dans la surface et frappe. Kimpembe dévie légèrement et c'est la barre qui repousse (11e). Côté Paris, c'est Di Maria qui est trouvé dans le dos de la défense mais il rate sa volée (12e). La partie est très ouverte, Metz se montrant aussi dangereux à plusieurs reprises vu qu'Areola doit sortir devant un attaquant avant de repousser une frappe des 18m (16e). Et alors que les Messins sont bien dans la partie, c'est le PSG qui double la mise sur une action limpide : Berchiche monte et remet à Draxler qui trouve Verratti pleine axe. Il s'enfonce et décale Nkunku dans la surface, chirurgical face à Kawashima d'une frappe puissante du gauche (2-0, 20e).

Paris continue d'attaquer face à un adversaire très faible défensivement mais une bonne action Mbappé/Di Maria est conclue par un centre trop long de l'Argentin pour Nkunku (25e). Le même Di Maria est dans l'incapacité de couper un centre de Berchiche mal ajusté aux 6m (27e). Le match est très ouvert et Nkunku brille encore : Draxler voit Di Maria devant lui et le sert. Pris à contre-pied, l'Argentin dévie vers Nkunku qui avance et envoie une frappe parfaite aux 18m qui trompe le gardien adverse (3-0, 28e). Sur l'action suivante, Meunier déboule côté droit et centre et Nkunku est tout proche de reprendre pour s'offrir un incroyable triplé (30e).

Alors que le PSG s'amuse offensivement mais manque de justesse dans les zones clés, c'est Thiago Silva qui s'emploie sur un centre en retrait dangereux de Dossevi après une belle percée (38e). Paris répond par un coup-franc puissant de Di Maria que l'Argentin tire juste au-dessus (41e). L'action suivante est une attaque rapide du PSG avec Draxler qui remonte un demi-terrain avant de servir Mbappé en profondeur mais l'attaquant perd son duel face au portier (42e). Nkunku pense même inscrire un triplé quand il reprend de la tête au second poteau un centre de Di Maria mais il est signalé à tort hors-jeu (45e) ! Le 4e but arrive juste après quand même quand Verratti trouve Mbappé dans le dos de la défense. Du gauche, il trompe enfin le gardien adverse (4-0, 45e+1). La mi-temps est sifflée juste après.

Aucun changement n'a lieu à la mi-temps et la partie reprend très tranquillement. La 1e occasion est parisienne avec Di Maria qui trouve Meunier dans la surface mais le Belge loupe la balle et ça arrive sur Mbappé qui loupe le cadre de façon à peine croyable (51e). Metz tente très vaguement d'attaquer mais la frappe lointaine de Milicevic est largement hors-cadre (56e). Meunier en profite pour s'offrir une folle percée sur le côté droit et envoie un centre parfait pour Nkunku aux 6m après avoir dribblé la moitié de Metz mais Kawashima fait l'exploit sur sa ligne (59e). Di Maria s'amuse aussi mais son centre en retrait est repoussé alors que Draxler était seul (63e).

Alors que Verratti est remplacé par Lo Celso, c'est Nkunku qui offre un ballon de but à Mbappé mais il perd un nouveau duel face à Kawashima, bien sorti (65e). Mbappé envoie en revanche une passe fabuleuse pour Di Maria qui se loupe face au gardien. Il ne fait pas mieux quelques secondes plus tard quand Lo Celso le sert bien sur un coup-franc vite joué (69e). A 20 minutes de la fin, Emery fait ses deux derniers changements avec Weah pour Di Maria et Rabiot pour Draxler (71e). Le jeune Weah est juste derrière Kimpembe qui se met en évidence sur un corner de Lo Celso mais la tête n'est pas cadrée (74e). Paris reprend sa domination et Meunier accélère côté droit avant de donner un centre en or à Mbappé qui bute sur le gardien, incroyable (75e) ! Sur le corner, Rabiot envoie une frappe terrible mais le portier est encore là ! Paris finit mieux et Lo Celso envoie un corner très haut, comme demandé par un Thiago Silva impeccable à la réception (5-0, 82e)

La fin de partie, comme le reste de la seconde mi-temps, est jouée sur un rythme très tranquille mais Rivière sollicite Areola d'une belle volée sur laquelle le gardien parisien se couche bien (89e). Paris répond avec une belle passe de Mbappé pour Weah mais le jeune attaquant perd son duel (89e). Ce sera la dernière occasion d'une rencontre très facilement gagnée par le PSG. Les supporters font même la fête avec les joueurs à la fin de la rencontre quand, deux heures plus tôt, Unai Emery était sifflé au coup d'envoi. Quatre jours après PSG/Real, le coupable a donc été trouvé.

L'avant-match :

16h58 : Minute de silence en vue.

16h56 : 

16h54 : Comme prévu

16h49 : On est taquin côté supporter

16h40 :

16h35 : 

16h30 :

Match lié 


News 

Aujourd'hui

dimanche 24 juin

samedi 23 juin

vendredi 22 juin

jeudi 21 juin

mercredi 20 juin

mardi 19 juin

lundi 18 juin

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux