Article 

PSG/Metz (2-0), le capitaine explique comment marquer

Publié le mercredi 11 janvier 2017 à 20:54 par Philippe Goguet
Le PSG recevait le FC Metz ce mercredi en quart de finale de la Coupe de la Ligue et un doublé de Thiago Silva a qualifié le PSG (2-0). Paris a largement dominé mais fait preuve d'un manque de réalisme assez incroyable.

Les compositions :

Le banc : Trapp, Marquinhos, Motta, Matuidi, Lo Celso, Lucas et Ben Arfa.

Le onze messin : Oberhauser - Balliu (Rivierez, 73e), Milan, Falette, Signorino - Philipps, Cohade - Nguette (Maziz, 77e), Mollet - Diallo, Vion (Erding, 58e).
Le banc : Didillon, Rivierez, Assou-Ekotto, Goudiaby, Thill, Maziz, Erding.

La feuille de match :

Les buts : Thiago Silva (1-0, 27e, passe décisive de Thiago Silva), Thiago Silva (2-0, 72e, passe décisive de Di Maria)

Les avertissements : Milan (42e, obstruction sur Nkunku)

Le match : 

Metz, en 4-4-2, donne le coup d'envoi dans un Parc des Princes très dégarni (30 000 personnes) mais Paris prend la balle et Meunier rate un 1er centre (1e). Metz réussit mieux sa 1e tentative du genre et Areola capte (3e). Maxwell montre aussi tes talents dans l'exercice et crée une alerte qui se finit en corner mais celui-ci ne donne rien (5e). La 1e occasion est proche d'être la bonne pour Paris : Ikoné accélère et décale Cavani dans la surface. Il centre (mal) au second poteau  et Di Maria ne peut reprendre pour marquer (7e). Sur l'action suivante, Di Maria a un boulevard pour servir Nkunku mais ne le fait pas et n'obtient qu'un corner sur un tir contré (8e). Di Maria la joue plus collectif sur l'action d'après mais Cavani est en revanche repris (10e). Paris pousse et Nkunku dépose un centre super de l'extérieur du droit sur la tête du Cavani mais le cadre se dérobe (11e). Paris déroule et c'est le poteau qui sauve Metz sur le 1er corner parisien sur un corner direct de Di Maria (13e).

Le PSG laisse toutefois de la place en contre et un excellent centre de Cohade force Areola à une belle sortie dans les pieds adverses (16e). En réponse, Verratti décale d'une formidable passe lobée Nkunku dans la surface qui remet à Cavani seul aux 6m mais l'attaquant bute de façon incroyable sur le goal (17e) ! Paris ne relâche pas son étreinte et provoque un nouveau corner sur lequel Kimpembe percute le goal (22e). Le jeune Nkunku tente aussi sa chance sur un coup-franc joué à deux mais sa frappe manque de puissance (25e). Metz tente aussi sa chance par Mollet sur une tentative lointaine et Areola assure au sol (26e). Paris trouve finalement la solution sur un corner provoqué par Ikoné. Di Maria le tire au premier poteau et Thiago Silva coupe exactement de la même façon contre Bastia pour ouvrir le score (1-0, 27e).

Paris continue à accélérer et Ikoné provoque un nouveau corner mais il est cette fois-ci repoussé (31e). Paris monopolise le ballon et Ikoné percute côté gauche, il fixe et sert Cavani au point de penalty qui contrôle puis frappe à côté en bonne situation (35e). La jeunesse enflamme le match et une énorme action d'Ikoné est conclue par une frappe de Nkunku déviée en corner. Sur celui-ci Maxwell est servi en retrait et frappe mais c'est Thiago Silva qui la sort (40e). Verratti est aussi indécent de technique et provoque un nouveau corner mais Oberhauser intervient bien (44e). A la mi-temps, le score de 1-0 est très bien payé pour Metz qui est archi-dominé et ne sort pas de son camp. Toute l'équipe parisienne se met au diapason et réalise une superbe performance, il ne manque qu'un poil de réalisme.

La partie reprend sans changement et il ne faut que 50 secondes à paris pour être dangereux : Di Maria accélère et sert Ikoné qui frappe mais Oberhauser repousse sa tentative croisée et un peu écrasée (46e). Le même Ikoné est trop court d'un poil sur un centre de Meunier qui confirme que Paris est bien revenu (48e). Metz n'abdique pas et une bonne tête de Diallo est captée par Areola, attentif (50e). Paris est aussi dangereux de la tête par Cavani mais l'Uruguayen ne convertit pas aux 6m le très bon centre de Di Maria (50e). Dans la foulée, c'est Balliu qui sauve devant Ikoné sur un centre de Di Maria (51e). Paris pousse et, sur une belle action collective, Di Maria frappe mais voit sa tentative être repoussée sur la ligne (55e) ! A l'heure de jeu, alors qu'Erding entre, il n'y a toutefois toujours que 1-0 quand Mollet tente sa chance sans cadrer (60e).

Emery s'agace de voir son équipe ne pas marquer et tente un coup tactique : Ben Arfa remplace Ikoné et le PSG passe en 4-2-3-1 avec l'entrant en soutien de Cavani et Nkunku qui passe sur un côté. Le premier effet est toutefois messin avec un premier corner mais c'est bien dégagé (65e). Kimpembe offre toutefois une belle occasion à Metz en ratant une relance mais Diallo n'attrape pas le cadre des 20m (66e). Paris frôle le 2-0 sur une belle action collective mais Cavani, décalé par Ben Arfa, bute encore sur le gardien (67e) ! Paris va finalement doubler la mise sur un but copie conforme du premier : Di Maria délivre au premier poteau et Thiago Silva coupe de la tête (2-0, 72e).

Metz fait son 2e changement après ce but et une frappe d'Erding frôle le poteau (73e) mais le match est fini et Emery sort par exemple Verratti pour Motta (77e). Le PSG joue par intermittences et Cavani, trouvé au second poteau sur un bon centre de Di Maria, envoie une reprise acrobatique au-dessus (79e). Cavani sort ensuite, pour Matuidi, mais Di Maria tient à marquer son but et tente sa chance de l'entrée de la surface après un joli dribble, sans succès (82e). Paris s'amuse et Matuidi offre une nouvelle opportunité sur corner mais sa tête n'est pas assez croisée (87e).

Le PSG se qualifie finalement tranquillement pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue mais Paris aurait pu se simplifier le match bien avant avec un minimum de réalisme. C'est finalement sur deux coups de pieds arrêtés que Paris aura fait la différence, par le biais de son capitaine.

L'avant-match :

Les deux équipes entrent sur le terrain !

 

Match lié 


News 

Aujourd'hui

lundi 27 mars

dimanche 26 mars

samedi 25 mars

vendredi 24 mars

jeudi 23 mars

mercredi 22 mars

mardi 21 mars

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux