Article 

Face à Nantes, une attaque inédite mais peu d'enseignements

Publié le jeudi 5 décembre 2019 à 23:11 par Nathan Menez
Le trio Neymar-Mbappé-Di Maria était aligné d’entrée pour PSG/Nantes et ce pour la première fois en Ligue 1 pour l’exercice 2019-2020. Analyse d’une ligne d’attaque inédite cette saison.

Un retour alléchant mais pas convaincant

Neymar et Kylian Mbappé n’avaient plus été communément titulaires depuis le 27 avril dernier. Le complément de ce trio, Angel Di Maria, est l’un des meilleurs joueurs parisiens de cette première partie de saison. Voir ces trois stars au commencement lors de la réception de Nantes au Parc des Princes était donc un événement. Neymar démarre à gauche, Mbappé dans l’axe et Di Maria à droite. Le Brésilien est bien en jambes, il prend le jeu à son compte et lâche plus rapidement la balle que lors de son entrée à Madrid tandis que le Français démarre en tant que numéro 9 et cherche la profondeur.

Toutefois, un doute concerne l’occupation du poste d’avant-centre : Neymar et Mbappé tentent d’être à la réception des centres et forment ainsi une double pointe sur cette phase de jeu. Les deux joueurs combinent mais ratent souvent la dernière passe et empêchent le PSG de se procurer de réelles occasions de but. Le bilan de la première période est finalement plutôt mauvais : le lien entre le milieu et l’attaque est trop pauvre, les ailiers Di Maria et Neymar ne combinent quasiment pas avec les latéraux Meunier et Kurzawa. Enfin, les Parisiens font trop de touches de balle, freinant ainsi la fluidité des actions.

Du mieux puis la rechute avant les changements

En début de seconde mi-temps, l’attaque du PSG change de rythme : les joueurs lâchent leur ballon plus vite et tentent des passes longues. Ces évolutions sont symptomatiques de l’action amenant le premier but parisien conclue après un beau mouvement entre Neymar, Di Maria puis Mbappé à la 52e minute de jeu. Outre le trio qui crée le but, Draxler est également présent dans la surface sur cette belle action, signe d'une attaque parisienne passée de trois à quatre têtes à la mi-temps, Tuchel en ayant visiblement déjà vu assez.

Après ce beau quart d'heure, Paris s'endort de nouveau, son trio également, et les mêmes errements que précédemment reviennent. En outre, le repli défensif de la part des attaquants est toujours loin d’être optimal : Mbappé et Neymar se retrouvent parfois à marcher côte à côte dans un mètre carré tandis que le bloc parisien redescend à la perte de balle… Angel Di Maria lui, bien qu’auteur d’une passe décisive sur le but, n’est guère plus dans son match et s’isole sur son côté droit, pas beaucoup plus généreux en termes d’effort défensif. 

A un quart d'heure de la fin, Tuchel siffle la fin du trio puisque Mauro Icardi remplace Kylian Mbappé et obtient un penalty dès la 83e minute. L’Argentin, que l’on ne verra quasiment plus par la suite, n'aura mis que six minutes à être décisif en pointe, comme une illustration de son poids dans ce rôle depuis son arrivée. Avant de sortir lui aussi, Neymar se charge de transformer le penalty et Cavani, qui l'a remplacé, se procure deux occasions en quelques minutes, un total qui peut aussi faire rêver le trio du soir vu à quel point les trois stars ont peiné à se procurer des occasions.

Dans un match où tous les attaquants du PSG présents dans le groupe auront joué, les enseignements sont finalement minces. Di Maria semble dans une phase compliquée après son début de saison tonitruant et aurait sûrement besoin de repos. Neymar et Mbappé, titulaires tous les deux pour la première fois cette saison, veulent combiner mais ont été trop imprécis techniquement pour concrétiser une action commune. Le trio magique ne l'aura été que sur une action, un total famélique en 77 minutes ensemble. Entré en jeu, Cavani est quant à lui toujours aussi maladroit tandis qu'Icardi a fait ce qu'il sait faire : être décisif avec peu.

Pour savoir quelle association offensive est la meilleure, il faudra en revanche repasser.

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

mercredi 22 janvier

mardi 21 janvier

lundi 20 janvier

dimanche 19 janvier

samedi 18 janvier

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux