Article 

PSG/Real, l'avenir, sa forme, les sifflets, le point de Mbappé après PSG/Metz

Publié le samedi 10 mars 2018 à 21:04 par Florian S.
Après la victoire 5-0 contre Metz, Kylian Mbappé s'est longuement arrêté devant la presse pour évoquer sa forme du moment, les sifflets qui ont visé Emery ou encore l'élimination face au Real et les leçons à en tirer.

Sa forme très moyenne du moment : 

«Non, non, ce n'est pas ma meilleure période, l'élimination ça a mis un coup aussi. On va essayer de terminer du mieux qu'on peut et sans blessure pour la Coupe du Monde.»

Une victoire qui permet d'oublier le Real ? 

«Tout le monde sait qu'on a déçu les fans et tous les gens qui nous supportent. On essaie de repartir de l'avant et ce n'est pas en un match qu'on va tout faire oublier. C'est en continuant et en progressant surtout, en apprennant de nos erreurs, donc on essaie de se remettre dans le droit chemin. [...] C'est vrai que la digestion va être difficile mais on est des professionnels, on doit tourner la page et tout de suite passer à autre chose. Maintenant, bien sûr qu'on va se donner à fond pour les trois titres qui restent. On va essayer de faire trois sur trois, finir la saison et aller à la Coupe du Monde.» 

Les sifflets pour Emery :

«S'ils choisissent de siffler le coach ils doivent tous nous siffler»

«(il fait la moue) Ils sont mécontents, après c'est normal, ils attendaient beaucoup de nous, on les a déçus mais, au moins, ils sont venus au stade et pendant le match ils nous ont encouragés. Après, les quelques sifflets on est des professionnels et on va faire comme si on avait pas entendu. [...] Je pense que le coach n'est pas le seul responsable, on est tous responsables. Ils ont choisi de siffler le coach. S'ils choisissent de siffler le coach ils doivent tous nous siffler parce qu'on est parti tous ensemble et c'est tous ensemble qu'on a perdu. C'est pas Unai Emery qui a perdu c'est le Paris Saint-Germain donc c'est à nous tous d'être sifflés, c'est nous qui sommes sur le terrain.» 

Envie de continuer avec Emery ?

«Je sais pas, je suis pas la direction c'est pas moi qui décide. Moi je m'entends très bien avec le coach, c'est un très bon coach. Maintenant il y a une direction qui décide, c'est son travail, moi mon travail c'est de jouer sur le terrain.»

PSG/Real et ses conséquences : 

«Le Real Madrid a montré ce qu'est la différence entre des grands joueurs et des champions»

«C'est simple, quand vous perdez des matchs aussi importants déjà vous regardez le match pour voir ce qui n'a pas fonctionné. Même avant le match, on savait ce qui nous manquait et il y a certaines choses qui ont confirmé nos manques. Maintenant à nous de travailler et de nous améliorer parce que, être éliminé, je ne vais pas dire que ce n'est pas grave bien sûr mais c'est encore plus grave de refaire les mêmes erreurs les années d'après. Mentalement, on a vraiment géré le match du mieux possible. Personne ne peut dire qu'on n'avait pas envie, on avait envie, mais je pense que c'est plus footballistique parce qu'on a des grands joueurs mais le Real Madrid a montré ce qu'est la différence entre des grands joueurs et des champions. On va apprendre, on a appris, mais maintenant il faut pas reproduire les mêmes erreurs l'année prochaine, et bien terminer cette saison.»

Une remise en question après cette claque ?

«S'il n'y a pas de remise en question, il y a un gros problème ! »

«Bien sûr qu'il y a une remise en question. Quand vous êtes éliminés en huitième de finale, s'il n'y a pas de remise en question, il y a un gros problème ! Mais ce n'est pas dans les semaines à venir, c'est l'année prochaine quand on va arriver à ce stade-là de la compétition : est-ce qu'on se sera servi des erreurs de cette année ? C'est là où on verra qu'on a progressé, pas avant. Ce qu'on a appris précisément ? Que chaque détail compte contre ce genre d'équipe et que la moindre erreur peut se payer cash, et on a pas mal payé je pense.» 

Une élimination plus facile à digérer que l'an passé ?

«Non encore plus dur, parce qu'avec Monaco c'était du bonus, on était quand même insouciants, là c'était vraiment un objectif et de sortir comme ça, malgré le fait que c'est face au double tenant du titre mais quand même... La manière dont on est sorti, je pense qu'on n'a pas montré le meilleur visage du Paris Saint-Germain et il faut maintenant assumer et se remettre au travail. Comment je l'explique ? (embêté) On a loupé le match retour je pense. Au match aller on fait quand même une bonne performance, on loupe dix minutes clés où on prend deux buts. Il y a des choses à tirer de notre match aller. Au match retour, il n'y a pas grand chose à tirer.»

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

jeudi 13 décembre

mercredi 12 décembre

mardi 11 décembre

lundi 10 décembre

dimanche 09 décembre

samedi 08 décembre

vendredi 07 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux