Article 

Quel PSG à Caen ?

Publié le vendredi 16 septembre 2016 à 6:56 par Philippe Goguet
A peine trois jours après son match face à Arsenal, le PSG retrouve déjà le chemin de la Ligue 1 en se déplaçant à Caen, forcément avec une équipe différente.

Déjà l'heure du turnover

Le PSG a entamé sa campagne européenne en milieu de semaine mais il est déjà l'heure de rejouer pour les Parisiens, la LFP ayant décidé de façon très illogique de placer le match du PSG en ouverture de cette 5ème journée de L1. Et comme Emery l'a expliqué devant la presse à la veille de la rencontre, l'état physique des joueurs est l'un des plus gros points d'interrogation du coach parisien, ce dernier ayant laissé entendre qu'il déciderait carrément le jour-même du onze de départ. Sur certains postes, la question ne va pas vraiment se poser et les premiers enchaînements de matches ont par exemple déjà fait des dégâts chez les latéraux. Touchés et absents, Kurzawa et Aurier et seront respectivement remplacés par Maxwell et Meunier.

A d'autres positions, la question du turnover va réellement se poser. C'est notamment le cas en défense centrale où Marquinhos a beaucoup enchaîné de matches entre le Brésil et le PSG tandis que Thiago Silva revient à peine de six semaines d'absence et n'a pas forcément besoin d'enchaîner tout de suite deux matches en trois jours. Kimpembe a donc de bonnes chances de jouer, à moins qu'Emery ne préfère aligner sa meilleure paire avec les deux Brésiliens avant d'en laisser souffler un contre Dijon dans quelques jours, un match a priori plus abordable pour les défenseurs centraux.

Parmi les joueurs qui semblent également bien placés pour souffler, Marco Verratti a le profil. Le jeune Italien a enchaîné 3 titularisations et 90 minutes de jeu en 8 jours à peine, un gros enchaînement pour lui à qui ce n'était plus arrivé depuis près d'un an. Au contraire, certains pourraient bien rejouer très vite afin de lancer leur saison, à l'image de Krychowiak, Matuidi ou même Areola. Mais si mettre dans le rythme des joueurs est une chose nécessaire, Emery a aussi souligné le besoin important de gagner, Paris n'étant aujourd'hui que 7ème de la L1.

Pastore et le 4-2-3-1 relancés ?

Dans cette optique d'aligner une équipe à la fois compétitive et relativement fraîche physiquement, on devrait ainsi retrouver deux des leaders offensifs théoriques du PSG, Cavani et Di Maria, remplaçants contre Saint-Etienne et dont on peut attendre plus que leur match en demi-teinte contre Arsenal. Pour compléter l'attaque, il faudra probablement compter aussi sur Javier Pastore, au cœur des plans de jeu d'Emery avant sa blessure au mollet et entré en jeu contre Arsenal. 

Ce retour probable et attendu de Pastore, combiné à l'absence de Verratti, pourrait aussi relancer le 4-2-3-1 d'Unai Emery, quelques jours après un 4-3-3 très particulier avec Matuidi ailier gauche. Et du positionnement de Pastore pourrait bien dépendre tout le reste du visage de l'équipe. Dans un rôle de milieu offensif avec un joueur défensif de moins derrière lui, Lucas paraît par exemple un peu avantagé par rapport à Jesé, même si l'Espagnol a lui aussi besoin de temps de jeu. Sur l'autel de la compétitivité, il paraît toutefois plus proche d'être sacrifié que Lucas.

Le placement de Pastore influe aussi fortement sur la structure et les noms des joueurs qui composeront le milieu du terrain. Devant la défense, voir une association de Motta et Krychowiak devient possible si Pastore évolue en 10, rappelant le duo Motta/Stambouli aligné contre l'OL en début de saison, là-aussi derrière une triplette Di Maria-Pastore-Lucas. Dans un 4-3-3, la place de relayeur gauche se disputera plutôt entre Matuidi et Rabiot tandis que Motta et Krychowiak sont en concurrence pour le poste devant la défense, le Polonais semblant partir avec un peu d'avance vu sa montée en puissance.

Et, une nouvelle fois, on retombe sur la problématique de la forme, tous les milieux ayant beaucoup donné mardi soir contre Arsenal. Finalement, à la manière du match précédent contre Saint-Etienne il y a une semaine, cela pourrait bien être cette fameuse forme du moment plus que les plans tactiques d'Emery qui décident de la composition de départ. Dans pratiquement toutes les lignes, le doute est présent et seul Emery a les réponses aux questions qui sont posées. 

Une équipe possible en 4-2-3-1 : Trapp - Meunier, Marquinhos (ou Thiago Silva), Kimpembe, Maxwell - Krychowiak, Motta (ou Rabiot) - Lucas, Pastore, Di Maria - Cavani

Une équipe possible en 4-3-3 : Trapp - Meunier, Marquinhos (ou Thiago Silva), Kimpembe, Maxwell - Pastore, Krychowiak, Rabiot ou Matuidi - Lucas (ou Jesé), Cavani, Di Maria

Match lié 


News 

Aujourd'hui

dimanche 09 décembre

samedi 08 décembre

vendredi 07 décembre

jeudi 06 décembre

mercredi 05 décembre

mardi 04 décembre

lundi 03 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux