Article 

Rabiot : «On joue différemment quand Pastore est là»

Publié le lundi 20 mars 2017 à 13:15 par Philippe Goguet
Après le match contre Lyon (2-1), Adrien Rabiot s'est longuement arrêté devant la presse. Il a refait le match, témoigné des difficultés pour avancer, évoqué la course au titre mais aussi commenté le retour en grâce de Pastore.

Une victoire qui fait du bien ?

«Oui ça fait du bien surtout avant la trêve, on avait besoin de ça, de gagner. Et aussi de renouer avec nos supporters à domicile. On a gagné, on a maîtrisé notre match, c'est bien. Oui, la première période a été un peu compliquée. On a pris un but. Ce qu'il faut retenir c'est la réaction et par la suite quand on a marqué ces deux buts c'était mieux. En seconde période, on a maîtrisé la rencontre. Pour la suite c'est bien, c'était une équipe vraiment pas facile à manier. C'est bien de gagner ce genre de match après ce qu'il s'est passé.»

De la pression avant le match ?

«Non, pas forcément, on a fait quelques erreurs mais ce n'était pas dû à la pression. C'était le premier match à domicile depuis la défaite et on a mis un petit moment à se mettre dedans. Quand on a été lancé, on a ensuite bien maîtrisé le match, on a été solides défensivement, on a bien effectué nos transitions que ce soit de l'attaque à la défense ou le contraire. Il y a juste eu ce début de match un peu mou. [...] C'est un travail d'équipe, il y a de bons joueurs et c'est plus simple quand on joue comme ça. Ce sont des choses que l'on travaille à l'entraînement, du jeu dans les petits espaces, des redoublements de passes. Il faut bien sûr être à la conclusion mais c'est vraiment un travail d'équipe et cela prouve qu'on a bien réagi en équipe et qu'il y a un bon état d'esprit.»

Un match qui fait oublier Barcelone ?

«C'est possible d'oublier, on est passés à autre chose et c'est ça le football aussi. On a des échéances importantes, une première place à aller chercher même si ça va être compliqué. On va lutter et on a aussi une finale de Coupe de la Ligue à jouer après la trêve. C'est clair que ça a été difficile à digérer mais il faut bien qu'on passe à autre chose. On est compétiteurs et on a des échéances à aborder du mieux possible.»

Pastore :

«C'est clair qu'il apporte beaucoup offensivement. Il a un bon placement dans l'entrejeu, il est capable de faire la différence dans les espaces réduits. C'est clair que si on l'avait eu plus souvent, cela aurait pu nous faire du bien. On joue différemment quand il est là, même si on a aussi de très bons joueurs quand il n'est pas là. C'est un artiste, il sent le jeu, ce n'est pas quelqu'un qui va aller au combat mais il peut donner la dernière passe avec sa technique presque parfaite. Il donne des ballons millimétrés. On n'a pas deux joueurs avec ce profil-là dans l'équipe. On l'a vu ce soir, il est vraiment très bon dans les petits espaces et il donne des ballons de buts. Frustré par ses blessures ? Forcément, ce n'est pas facile à gérer, il s'est battu et j'espère qu'il pourra continuer à jouer car il est vraiment heureux quand il peut s'exprimer comme ça. Je suis content pour lui car ce n'est vraiment pas facile de devoir gérer ça au quotidien. Javier est vraiment un mec cool et c'est triste quand il est blessé aussi longtemps.»

Une trêve internationale qui arrive au bon moment ?

«Oui mais la plupart des joueurs de l'équipe ont des matches internationaux. Je ne sais pas si ca va vraiment permettre de couper. Ca ne va pas s'arrêter, on va enchaîner, il faut essayer de gérer. C'est bien de jouer pour oublier et avoir d'autres objectifs à atteindre.»

Possible d'aller chercher Monaco ?

«Dans le foot tout est possible, on est bien placé pour le savoir. On va y croire jusqu'à la dernière journée. Il ne faudra pas faire de faux pas car on voit comment Monaco se débrouille. [...] C'est clair qu'ils sont bons, ils ont 5 joueurs appelés en équipe de France, ce n'est pas rien. Ils négocient bien leurs matches, ils marquent beaucoup de buts, c'est compliqué d'aller les chercher mais le coach est confiant aussi. Je pense qu'on aura une opportunité à un moment ou à un autre et il faudra la saisir. C'est pour ça qu'il faut accrocher le bon wagon et ne pas perdre de points.»

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

jeudi 30 mars

mercredi 29 mars

mardi 28 mars

lundi 27 mars

dimanche 26 mars

samedi 25 mars

vendredi 24 mars

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux