Article 

Rudi Garcia craint l'arbitrage, moins Neymar

Publié le samedi 24 février 2018 à 18:50 par Philippe Goguet
A la veille de PSG/OM, l'entraîneur olympien Rudi Garcia a avoué ses craintes concernant l'arbitrage et les coups de pieds arrêtés. En revanche, il se montre plutôt serein concernant Neymar.

Après Unai Emery hier, c'était au tour de l'entraîneur marseillais Rudi Garcia d'être face à la presse ce samedi de veille de PSG/OM. Serein et décontracté, l'entraîneur olympien a tenu un discours parfois déroutant face à la presse. Alors qu'il est sur interrogé sur l'aspect combatif de son équipe et son envie d'envoyer ses «meilleurs guerriers», il va par exemple expliquer qu'il va plutôt «aligner la meilleure équipe possible.»

Par moment, le coach olympien qui a souligné le fait que «Paris n'a pas perdu le moindre point à domicile» va aussi faire dans le classique, notamment rappeler le cruel 2-2 du match aller et ce que l'OM avait montré à l'époque : «Bien sûr qu'il faudra afficher des valeurs de cohésion, d'esprit collectif. C'est un match qui va être beaucoup regardé, il faudra raisonner collectivement et pas individuellement. Ce qui nous a presque fait gagner le match aller, c'est d'avoir joué en équipe. On avait donné le meilleur de nous-mêmes ce jour-là, il faudra faire pareil demain. »

Là où Garcia  va surprendre, c'est notamment quand il évoque le cas de Neymar : «A nous de savoir le gérer comme au match aller. On l'avait plutôt bien fait durant 85 minutes même s'il avait marqué. Il faudra être capabe de l'empêcher de concrétiser mais il n'y a pas que Neymar à gérer, il y a tellement de grands joueurs en face. On va s'employer comme on dit... » Et alors qu'il lui est demandé si ses joueurs voulaient «faire péter un plomb au Brésilien comme à l'aller», il réfute :«Non, on n'avait pas fait ça, c'est lui qui avait mal réagi. Nous, on jouait un match avec de l'engagement mais dans les règles du fair-play. Il faudra surtout ne pas le regarder jouer.»

Plutôt que Neymar, c'est un toute autre point du jeu que va avouer redouter Rudi Garcia : «Je crains les coups de pied arrêtés, parce que je pense qu'ils en obtiendront plus chez eux que chez nous. Encore que… Il faut que M. Bastien, l'un des meilleurs arbitres français, ne subisse pas la pression du Parc.» A l'aller, l'arbitrage avait effectivement été bien complaisant avec l'équipe à domicile, Amavi faisant une main flagrante dans la surface qui n'avait pas été sanctionnée.

Garcia, décidément dur à lire, va même finir par une déclaration pour le moins osée alors qu'il était interrogé sur Florian Thauvin : «Est-ce qu'il serait itulaire au PSG ? On l'a avec nous et c'est un grand bonheur. Beaucoup de joueurs de chez nous pourraient jouer chez eux. Et inversement. Ce qui veut dire qu'iIl y aura beaucoup de grands joueurs sur la pelouse du Parc demain soir.» 

Match lié 


News 

Aujourd'hui

lundi 18 juin

dimanche 17 juin

samedi 16 juin

vendredi 15 juin

jeudi 14 juin

mercredi 13 juin

mardi 12 juin

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux